Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 7 septembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015/09/07

Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Président de la République islamique de Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz effectuera une visite d'État en Chine du 9 au 16 septembre et participera à la cérémonie d'ouverture de l'Expo Chine-États arabes de 2015 à Yinchuan.

Q : Concernant la présence du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon aux activités de commémoration organisées par la Chine le 3 septembre, le Secrétaire général du Cabinet du Japon Yoshihide Suga a dit que les Nations Unies devaient faire preuve de neutralité au lieu de se focaliser inutilement sur des événements particuliers du passé. La réunion récente du quartier général du Parti liberal-démocrate japonais pour le partenariat économique et diplomatique régional a décidé de présenter une lettre de protestation aux Nations Unies sur ce sujet. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Les commémorations du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre mondiale antifasciste qui ont eu lieu le 3 septembre démontrent la détermination du peuple chinois à se souvenir de l'histoire, à rendre hommage aux martyres, à chérir la paix et à bâtir l'avenir. Cela correspond à l'idéal énoncé dans la Charte des Nations Unies.

Il est logique que le Secrétaire général Ban Ki-moon est venu assister aux commémorations en tant que représentant de l'ONU et il a bénéficié d'un accueil chaleureux du peuple chinois comme les 65 autres dirigeants, représentants gouvernementaux de haut rang et anciennes personnalités politiques de pays étrangers et responsables d'organisations internationales.

L'ONU, créée au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale, est un acquis important de la lutte des peuples du monde contre le fascisme et le militarisme et un mécanisme majeur pour éviter la réproduction d'une telle tragédie historique.

Comment l'ONU peut-elle rester neutre sur les questions comme la commémoration de la victoire sur le fascisme ? Comment peut-elle rester neutre sur les questions touchant à la paix et à la justice ? Nous exhortons le pays concerné à cesser de tenir des propos ou de prendre des actes infondés. Plutôt que de gaspiller du temps et des énergies, il vaut mieux qu'il lise attentivement la Charte des Nations Unies, se repente sérieusement de son passé d'agression et fasse des efforts pour gagner la confiance de ses pays voisins et de la communauté internationale.

Q:Le Président Xi Jinping a-t-il rencontré le représentant de la RPDC Choe Ryong Hae en marge des activités de commémoration du 3 septembre ? Le Président Xi et son épouse l'ont salué lors de la cérémonie d'accueil réservée aux invités d'honneur étrangers à la porte Duanmen du Palais impérial. Est-ce qu'ils se sont assis pour une entrevue ? Si oui, est-ce que la situation dans la Péninsule coréenne a été abordée ? Si non, s'agit-il d'une manifestation du mécontement de la Chine vis-à-vis de la RPDC ?

R : Le Secrétaire Choe Ryong Hae et la Présidente Park Geun-hye sont tous invités de la Chine et ont fait l'objet d'un acceuil chaleureux et amical de la partie chinoise. La Chine œuvre pour développer des relations d'amitié et de coopération avec la RPDC et la République de Corée. Votre supposition ne correspond pas à la réalité.

Q : Les commémorations du 3 septembre ont été très suivies par les médias chinois et étrangers. Des médias estiment que ces activités montrent la capacité de défense nationale de la Chine et sa détermination à préserver la paix. Mais certains pensent que la parade militaire pourrait susciter la peur et parlent de l'absence de dirigeants d'Europe et d'Amérique. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Comme nous l'avons toujours souligné, les commémorations organisées par la Chine le 3 septembre ont pour objectif de défendre la justice historique, d'honorer la mémoire des héros et des martyres, de chérir la paix mondiale et de construire un plus bel avenir. Dans son discours prononcé à la Commémoration, le Président Xi Jinping a évoqué la « paix » pour 18 fois et souligné que la Chine ne prétendrait jamais à l'hégémonie ni à l'expansion et n'imposerait jamais à autrui les tragédies qu'elle avait vécues, quel que soit son niveau de développement. Il a annoncé solennellement que la Chine réduirait les effectifs de son armée de 300 000 personnes. Le message envoyé par la Chine est fort et clair : la paix est acquise au prix de gros efforts et il faut la préserver et la défendre. Plus la Chine est puissante, plus la force pour la paix dans le monde sera puissante.

Les personnalités politiques étrangères présentes aux commémorations les ont hautement appréciées. Le Président russe Vladimir Poutine, la Présidente de la République de Corée Park Geun-hye et le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont salué l'énorme sacrifice du peuple chinois et sa contribution importante à la victoire finale sur le fascisme, estimant que les commémorations avaient illustré pleinement la volonté du peuple chinois de défendre la paix et fait entendre la voix forte et claire de la Chine pour la paix. Les différents peuples ont à renforcer la solidarité et la coopération pour défendre ensemble la justice et la paix dans le monde.

Les invités aux commémorations représentent les différents continents du monde. Les dirigeants et représentants gouvernementaux de haut rang de pays européens comme le Président tchèque, le Maréchal du Sejm polognais, le Ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, le Ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, le Ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, l'Envoyé spécial du gouvernement néerlandais et l'Envoyé spécial du Premier Ministre britannique, ainsi que les ambassadeurs des États-Unis, du Canada, de l'Allemagne, du Luxembourg et de l'UE ont assisté aux commémorations et y ont exprimé leur soutien.

Q : Dans une déclaration publiée le 6 septembre, le porte-parole du Département philippin de la Défense nationale a dit que le Département saluait l'engagement pris récemment par le dirigeant chinois de préserver la paix, mais s'interrogeait sur le fait que des armes offensives avaient été montrées. Selon lui, le gouvernement chinois doit s'abstenir de tenir des « propos trompeurs » concernant son engagement pour la paix et faire preuve de sincérité. Quel est votre commentaire sur ce sujet ?

R : Les commémorations du 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre mondiale antifasciste organisées par la Chine ainsi que l'annonce de la réduction des effectifs de son armée de 300 000 personnes démontrent la volonté sincère et la détermination ferme de la Chine de préserver la paix. La communauté internationale salue et apprécie hautement le grand sacrifice qu'a fait la Chine, principal théâtre oriental, pour la victoire de la Guerre mondiale antifasciste et son attitude résolue pour défendre la paix dans le monde.

Les propos de la partie philippine ont pris le blanc pour le noir et trompé l'opinion publique au mépris de la détermination et de l'engagement de la Chine. Ils ne tiennent pas debout.

Q : Hier, un officiel du gouvernement de la Région autonome du Tibet a indiqué que le « Penchan Lama » désigné par le Dalaï Lama menait une vie normale et ne voulait pas être dérangé. Mais des médias étrangers disent qu'il est peut-être en détention et que c'est probable qu'il est déjà décédé. Est-ce que la partie chinoise envisage de le présenter aux médias pour faire connaître son état actuel ?

R : Je dispose des mêmes informations que l'officiel du gouvernement de la Région autonome du Tibet.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer