Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 14 septembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015/09/14

1. Comme convenu entre la Chine et la France, le troisième dialogue économique et financier de haut niveau sino-français se tiendra le 18 septembre à Beijing, sous la coprésidence du Vice-Premier Ministre du Conseil des Affaires d'Etat Ma Kai et du Ministre français des Finances et des Comptes publics Michel Sapin. Y participeront des officiels de haut rang du secteur économique et financier des deux pays. Le dialogue sera l'occasion d'échanger sur des sujets tels que la situation et les politiques macroéconomiques et la gouvernance mondiale, la coopération financière bilatérale ainsi que la coopération sur le marché, les industries et les projets structurants.

2. En tant que représentant spécial du Président Xi Jinping, le Conseiller d'Etat Yang Jiechi se rendra du 15 au 17 septembre à Los Angeles, aux Etats-Unis, pour le premier sommet sino-américain sur les villes climato-intelligentes et bas carbone.

Q : Le 11 septembre, une grue s'est effondrée sur la Grande mosquée de La Mecque, en Arabie saoudite. La Chine a-t-elle fait part de ses condoléances à l'Arabie saoudite ? Y a-t-il des morts ou blessés chinois ? Qu'est-ce que la Chine a fait à la suite de l'accident ?

R : Profondément attristés par l'accident à la Grande mosquée de La Mecque qui a fait de nombreux morts et blessés, nous exprimons nos condoléances très affligées pour les victimes et notre sympathie aux proches des victimes et aux personnes blessées. Le Président chinois Xi Jinping et le Ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi ont respectivement envoyé un message de solidarité à Sa Majesté le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud et au Ministre saoudien Adel Al Jubeir.

Après des vérifications, l'Ambassade et le Consulat général de Chine en Arabie saoudite confirment qu'il y a au total trois citoyens chinois qui sont blessés dans l'accident, dont deux, blessés à la jambe, ont reçu des soins médicaux. Le Consulat général de Chine à Djeddah a fourni les assistances nécessaires à nos concitoyens blessés. Et le Ministère chinois des Affaires étrangères et les Ambassades et Consulats de Chine à l'étranger concernés continueront à suivre de près les suites de l'accident et prendront des mesures pertinentes.

Q : Selon des sources d'information, le 12 dernier, les ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Allemagne, de la France et de l'Ukraine se sont réunis à Berlin et sont parvenus à des consensus importants pour continuer à promouvoir la mise en œuvre des accords de Minsk II. Le Président russe Vladimir Poutine a fait savoir qu'il pouvait en principe envisager une prolongation de l'échéance des accords de Minsk II. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La Chine soutient constamment et fermement les efforts visant à apporter une solution négociée et pacifique à la crise ukrainienne ainsi que les initiatives constructives concernées. Nous salons les médiations menées par les ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Allemagne, de la France et de l'Ukraine pour mettre fin à la crise ukrainienne, et nous souhaitons que les différentes parties concernées puissent raffermir leur confiance, aller dans le même sens, régler dans les meilleurs délais leurs divergences, continuer de mettre effectivement en œuvre les accords de Minsk II pour instaurer rapidement la paix et la tranquillité en Ukraine.

Q : Selon des sources d'information, de nouvelles images satellites montrent que la Chine est en train de construire une piste à Meiji Jiao, en Mer de Chine méridionale. Pourriez-vous le confirmer ?

R : La Chine possède une souveraineté incontestable sur les îles Nansha et les eaux adjacentes. Les travaux de construction entrepris par la Chine dans certains îles et atolls appartenant aux îles Nansha et possédant des implantations chinoises sont totalement légaux, légitimes et justifiés. En tant que grand pays responsable et le plus grand pays riverain de la Mer de Chine méridionale, la Chine a les capacités, les besoins et également l'obligation de fournir, par la construction des installations nécessaires en Mer de Chine méridionale, plus de produits et de services publics à la région et à la communauté internationale, tout en satisfaisant ses besoins justifiés en matière de défense.

Q : Le Secrétaire de la Commission des Affaires politiques et juridiques du Comité central (CC) du Parti communiste chinois (PCC) vient d'effectuer une visite aux Etats-Unis pour préparer la rencontre prochaine entre le Président Xi Jinping et le Président Barack Obama. Les Etats-Unis et l'administration de Barack Obama ont exprimé des préoccupations au sujet du cyber-espionnage et de l'impact de la loi chinoise relative à la sécurité nationale sur les entreprises américaines implantées en Chine. La visite de M. Meng Jianzhu a-t-il permis des consensus avec la partie américaine sur ces questions ?

R : Du 9 au 12 septembre, M. Meng Jianzhu, émissaire spécial du Président Xi Jinping, membre du Bureau politique du CC du PCC et Secrétaire de la Commission des Affaires politiques et juridiques du CC du PCC, a effectué une visite aux Etats-Unis à la tête d'une délégation composée de responsables des départements chargés de la sécurité publique, de la sécurité nationale, des affaires judiciaires et de l'information sur Internet. Il a eu des entretiens avec le Secrétaire d'Etat John Kerry, le Secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson et la Conseillère à la sécurité nationale du Président américain Susan Rice. Des échanges approfondis ont eu lieu autour des questions importantes sur l'application de la loi et la sécurité, y compris la lutte commune contre la cybercriminalité, et permis de dégager des consensus importants.

M. Meng Jianzhu a souligné l'importance pour la Chine et les Etats-Unis, deux grands pays d'Internet, de renforcer la confiance mutuelle et la coopération dans le domaine de la cybersécurité, d'autant plus qu'on assiste à la multiplication des incidents dans le cyberespace et à la montée des menaces à la cybersécurité au niveau mondial.

M. Meng Jianzhu a souligné la ferme opposition de la Chine aux cyberattaques et au cyber-espionnnage économique. Les actes de cyberattaques et de cyber-espionnnage économique perpétrés sur le territoire chinois, quels qu'en soient les auteurs, constituent une violation de la loi chinoise et doivent être sanctionnés par la justice. Et il est dans l'intérêt de la Chine et des Etats-Unis ainsi que de la communauté internationale de mener un dialogue et une coopération dans le domaine de la cybersécurité et de lutter conjointement contre la cybercriminalité.

Q : On parle dans la presse de la confrontation entre des troupes chinoises et indiennes dans des zones frontalières. L'Inde aurait prétendu que la Chine avait construit une tour de guet dans une zone sensible et y aurait exprimé son opposition, et les deux pays auraient tous les deux renforcé leur déploiement militaire dans les zones frontalières. Quel est votre commentaire à cet égard ?

R : Actuellement, les relations sino-indiennes sont au beau fixe. Les dirigeants des deux pays ont réalisé des consensus importants sur le maintien de la paix et de la tranquillité dans les zones frontalières, ce qui constitue une garantie essentielle pour le développement régulier des relations bilatérales.

D'après les informations dont je dispose, il n'y a pas de « confrontation » dans les zones frontalières entre la Chine et l'Inde. Les troupes de garde-frontière chinoises sont toujours restées au côté chinois de la ligne de contrôle effectif. La Chine est engagée pour préserver la paix et la stabilité dans les zones frontalières entre les deux pays. Nous espérons que la partie indienne pourra faire des éclaircissements sur la question concernée, et travailler dans le même sens que la Chine en gardant à l'esprit l'intérêt général des relations bilatérales pour préserver effectivement la paix et la tranquillité dans les zones frontalières et créer des conditions favorables au développement des relations bilatérales.

Q : Le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif sera bientôt en visite en Chine. Pourriez-vous nous présenter son programme de visite ?

R : La semaine dernière, nous avons déjà annoncé la prochaine visite officielle en Chine du Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif sur invitation du Ministre Wang Yi. Durant son séjour en Chine, le Ministre Mohammad Javad Zarif sera reçu par un dirigeant chinois et s'entretiendra avec le Ministre Wang Yi. Les deux parties procéderont à des échanges approfondis sur la promotion des relations sino-iraniennes dans le nouveau contexte et échangeront également sur la mise en œuvre de l'accord global sur le nucléaire iranien ainsi que d'autres questions régionales et internationales d'intérêt commun. Nous souhaitons que cette visite donne une forte impulsion au développement des relations entre la Chine et l'Iran.

Q : Le 13 septembre, la région de « Nagorno-Karabakh » a organisé des élections des « organes autonomes locaux ». Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : La position de la Chine sur la question de Nagorno-Karabakh est claire et constante. Nous espérons que les différentes parties concernées pourront trouver, à travers les consultations et le dialogue et dans le respect des normes universellement reconnues du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité, une solution acceptable pour tous.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer