Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 26 octobre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/10/26

Sur l'invitation du Président Xi Jinping, le Président de la République française François Hollande effectuera une visite d'État en Chine les 2 et 3 novembre.

Sur l'invitation de la Présidente de la République de Corée Park Geun-hye, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang effectuera une visite officielle en République de Corée du 31 octobre au 2 novembre, et participera à la sixième rencontre des dirigeants de la Chine, du Japon et de la République de Corée qui se tiendra à Séoul.

Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Président de la 70e session de l'Assemblée générale de l'ONU Mogens Lykketoft effectuera une visite en Chine du 26 au 29 octobre.

Q : Ce sera la première rencontre des dirigeants de Chine, du Japon et de République de Corée depuis trois ans et la première visite du Premier Ministre Li Keqiang en République de Corée depuis sa prise de fonctions. Quelles sont les attentes de la partie chinoise vis-à-vis de cette visite ? Quelle est la portée de cette visite ?

R : La Chine, le Japon et la République de Corée sont principales économies en Asie de l'Est et pays asiatiques importants. Composante importante de la coopération en Asie de l'Est et moteur essentiel de la coopération régionale, la coopération Chine-Japon-République de Corée a apporté des bénéfices tangibles aux peuples des trois pays. Cependant, elle a été perturbée ces dernières années pour des raisons connues de tous. La partie chinoise espère que la reprise de la rencontre des dirigeants des trois pays trois ans après sera une occasion pour définir, sur la base du bilan du passé, les orientations du développement ultérieur de la coopération des trois pays, renforcer leur partenariat dans les domaines traditionnels comme l'économie et le commerce, la culture, et le développement durable, et élargir leur coopération à de nouveaux domaines tels que les capacités de production industrielles, l'économie innovante, les technologies de l'information et la réduction de la pauvreté. Nous espérons que les différentes parties traiteront adéquatement les questions historiques et les autres questions sensibles dans un esprit dit de « regarder en face l'histoire et se tourner vers l'avenir », de manière à assurer le développement sain et régulier de la coopération trilatérale et à apporter des bénéfices aux trois pays et aux peuples de la région.

Actuellement, les échanges et la coopération entre la Chine et la République de Corée dans divers domaines se sont engagés dans une « voie rapide » tout en poursuivant un développement global et en profondeur. Les dirigeants des deux pays se sont rencontrés fréquemment et à différentes occasions et les deux parties s'engagent à faire en sorte que les deux pays deviennent partenaires pour le développement commun, la paix régionale, le renouveau de l'Asie et la prospérité du monde.

Le Premier Ministre Li Keqiang effectuera sa première visite en République de Corée depuis sa prise de fonctions, cinq ans après la dernière visite d'un Premier Ministre chinois dans ce pays. Cette visite donnera une forte impulsion au développement des relations entre les deux pays. La Chine espère, à travers cette visite, exploiter de nouvelles pistes, explorer de nouveaux domaines et créer de nouveaux fleurons pour la coopération bilatérale. Durant son séjour en République de Corée, le Premier Ministre Li Keqiang s'entretiendra avec la Présidente Park Geun-hye, rencontrera le Président de l'Assemblée nationale Chung Ui-hwa et le Premier Ministre Hwang Kyo-ahn, et assistera à une série d'importantes activités économiques, commerciales et culturelles. Les deux parties échangeront de manière approfondie notamment sur la façon de renforcer la confiance politique mutuelle, de favoriser les synergies entre les stratégies de développement national des deux pays, d'approfondir la coopération économique, commerciale et financière, et d'intensifier les échanges humains, et renforceront leur coordination sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun. Nous somme convaincus que la visite impulsera le développement des relations Chine-République de Corée pour qu'elles portent des fruits plus importants et contribuent énergiquement à la paix, au développement et à la prospérité de la région.

Q: Première question, quelle est la date précise de la rencontre des dirigeants de la Chine, du Japon et de la République de Corée ? Deuxième question, la partie chinoise est-elle actuellement en consultations avec la partie népalaise sur la fourniture de carburant au Népal ? Pourriez-vous nous en donner plus d'informations ?

R: Concernant votre première question, comme je viens de le dire, le Premier Ministre Li Keqiang effectuera une visite officielle en République de Corée du 31 octobre au 2 novembre, et participera à la sixième rencontre des dirigeants de la Chine, du Japon et de la République de Corée.

Concernant votre deuxième question, en tant que pays voisin et ami du Népal, la Chine est prête à fournir une assistance nécessaire au Népal, à la demande du gouvernement népalais, pour l'aider à répondre aux difficultés d'approvisionnement en carburant. Les deux parties sont en étroite communication sur ce sujet.

Q: Durant la visite du Premier Ministre Li Keqiang en République de Corée, y aura-t-il une rencontre bilatérale avec le Premier Ministre japonais Shinzo Abe ?

R: Selon les informations dont je dispose, les deux parties sont en communication sur les questions concernées.

Q: Récemment, les médias indiens ont diffusé une vidéo montrant la confrontation entre des troupes chinoises et indiennes dans des zones frontalières sur la période 2012-2013. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R: J'ai noté les reportages concernés. Nous avons présenté à cette époque-là la position de la Chine sur cette question. Ces dernières années, la Chine et l'Inde ont instauré des mécanismes de coopération sur la gestion des affaires liées à la frontière et ne cessent de les améliorer. Ces mécanismes sont efficaces et fonctionnent bien, comme le mécanisme sino-indien de consultations et de coordination sur les affaires liées à la frontière qui vient de tenir une réunion à Beijing début octobre, et le mécanisme de rencontres entre les gardes-frontières chinois et indiens. Ces mécanismes ont contribué au renforcement de la confiance mutuelle sino-indienne et au maintien de la paix et de la tranquillité dans les zones frontalières. Ils démontrent que tant que les deux parties ont la volonté de résoudre les problèmes, ils seront capables de mobiliser leur sagesse et d'y apporter des solutions de manière à préserver la paix et la stabilité dans les zones frontalières. La Chine est prête à travailler de concert avec l'Inde pour continuer à préserver la paix et la stabilité dans les zones frontalières et promouvoir le développement sain et régulier des relations bilatérales.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer