Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 6 novembre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/11/06

Q : Hier, l'économiste en chef par intérim de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) Hans Peter Lankes a dit que la Chine avait récemment soumis une demande d'adhésion formelle à la BERD. Pourriez-vous le confirmer ? Pourquoi la Chine a-t-elle décidé d'adhérer à la BERD ?

R : Dans le but de promouvoir la synergie entre l'initiative d'une Ceinture et d'une Route et le plan d'investissement européen et d'approfondir le partenariat avec la BERD, la Chine a récemment exprimé sa volonté d'adhésion à la BERD. Nous sommes convaincus que l'adhésion chinoise à la BERD est dans l'intérêt des deux parties et sera un choix gagnant-gagnant de bénéfices réciproques.

Q : Le porte-parole adjoint du Ministère des Affaires étrangères de la République de Corée a déclaré lors de la conférence de presse d'hier que la République de Corée et la Chine étaient en train de négocier pour définir l'ordre du jour du premier tour des négociations sur la délimitation des frontières maritimes qui aura lieu en décembre prochain. Pourriez-vous le confirmer ?

R : Lors de la visite en République de Corée du Président Xi Jinping en juillet 2014, les deux pays ont publié une déclaration commune selon laquelle les négociations sur la délimitation des frontières maritimes seraient démarrées en 2015. Hautement attachée à ce sujet, la Chine est restée en étroite communication avec la République de Corée pour mener à bien les préparatifs des négociations. À l'heure actuelle, les deux parties ont convenu de tenir le premier tour des négociations sur la délimitation des frontières maritimes Chine-République de Corée en décembre prochain afin de mettre en œuvre les consensus dégagés par les deux Chefs d'État l'année dernière.

Le règlement équitable et raisonnable de la délimitation des frontières maritimes entre la Chine et la République de Corée par la voie des négociations et des consultations revêt une signification majeure pour préserver la tranquillité et la stabilité dans les eaux entre les deux pays et pour consolider et développer la coopération d'amitié entre les deux pays. Cela traduit aussi parfaitement la position et la proposition auxquelles la Chine s'en tient depuis toujours, celles de résoudre les problèmes des différends maritimes avec les pays voisins par négociations bilatérales sur la base du respect des faits historiques et du droit international. Nous espérons que la Chine et la République de Corée pourront régler de manière équitable et raisonnable le chevauchement de leurs droits et intérêts maritimes proclamés à travers des consultations amicales, et que cela deviendra un bon exemple pour les pays de la région de résoudre les problèmes similaires.

Q : La Chine et l'Inde ont conclu leurs consultations antiterroristes à New Delhi. Pourriez-vous nous en donner plus de détails ?

R : Je dois m'informer davantage sur les détails de ce tour de consultations. Avant, nous avons déjà présenté les informations sur la coopération Chine-Inde en matière de lutte antiterroriste. Nous souhaitons continuer à renforcer la communication et la coopération avec la partie indienne sur la question de la lutte antiterroriste qui intéresse les deux parties.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer