Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 8 décembre 2015 tenue par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2015/12/08

Sur l'invitation de la partie turkmène, le Vice-Président Li Yuanchao, Envoyé spécial du Président Xi Jinping, se rendra au Turkménistan pour assister à la célébration du 20e anniversaire de la reconnaissance du statut de neutralité permanente du Turkménistan et y effectuer une visite du 10 au 13 décembre.

Q : Dans la matinée du 7 décembre, le Président américain Barack Obama a prononcé un discours télévisé sur la politique antiterroriste, dans lequel il a fait remarquer que la fusillade en Californie était un acte de terrorisme contre les innocents et que la menace terroriste était entrée dans une nouvelle phase. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté que la partie américaine avait qualifié de la fusillade en Californie un acte de terrorisme. Une fois encore, nous condamnons les auteurs de cette attaque et exprimons nos condoléances aux victimes et notre sympathie à leur famille ainsi qu'aux personnes blessées.

Le terrorisme est l'ennemi de toute l'humanité. La Chine s'oppose au terrorisme sous toutes ses formes et préconise de renforcer la coopération internationale antiterroriste.

Q : Le Département de la Défense des États-Unis a déclaré hier le déploiement cette semaine d'un avion de patrouille maritime à Singapour pour d'éventuelles opérations de patrouille en Mer de Chine méridionale. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Actuellement, la situation en Mer de Chine méridionale est pacifique et stable dans son ensemble. La plupart des pays du monde souhaitent voir une Asie de l'Est de paix, de stabilité, de développement et de prospérité. La recherche de la paix, de la coopération et du développement est d'ores et déjà une aspiration commune de tous les pays de la région et du monde. Dans un tel contexte, les États-Unis s'emploient à renforcer leur dispositif militaire dans la région et à la militariser. Est-ce que cela répond vraiment aux attentes des pays de la région ? Nous avons à mener une réflexion profonde. À notre avis, les actions prises par la partie américaine pour renforcer le dispositif militaire et militariser la région ne sont pas dans l'intérêt de long terme des pays régionaux. Nous espérons que le pays concerné agira davantage en faveur du renforcement de la confiance mutuelle entre les pays de la région et de la préservation de la paix et du développement dans la région.

Q : Selon des organisations des droits de l'homme, certaines entreprises chinoises se seraient livrées à la contrebande d'une grande quantité de jade du nord du Myanmar. Autant que je sache, la contrebande de jade est interdite par le gouvernement. La Chine prendra-elle des mesures pour empêcher ses entreprises à se livrer à la contrebande de jade ?

R : Je ne dispose pas d'informations sur les remarques des organisations que vous avez mentionnées ni sur le dossier. La position du gouvernement chinois là-dessus est claire. Nous nous opposons à la contrebande sous toutes ses formes et à tout trafic illégal. Le gouvernement chinois demande toujours aux entreprises chinoises de respecter la loi et les réglementations des pays d'accueil et d'y développer leurs activités conformément à la loi.

Q : La municipalité de Beijing a déclenché hier l'alerte rouge au smog, au moment où la Chine s'engage dans les négociations de la COP21 en vue d'un accord. À votre avis, la question du smog aura-t-elle un impact sur la position chinoise à la COP21 ?

R : En tant que pays en développement, la Chine a déployé des efforts inlassables pour résoudre le problème de la nourriture et améliorer les conditions de vie de la population. Depuis des décennies, la Chine a connu une croissance économique rapide, mais au détriment de l'environnement et des ressources naturelles. Pour ne plus commettre les erreurs du passé, le gouvernement chinois redouble d'efforts pour faire avancer l'édification de la civilisation écologique et explorer la voie de développement vert, bas carbone et durable.

Le changement climatique est un défi planétaire auquel fait face toute l'humanité et exige une réponse internationale. La Chine et les autres pays en développement sont les principales victimes de ses impacts. Le gouvernement chinois adopte une attitude responsable vis-à-vis des Chinois et de toute l'humanité, attache une grande importance au changement climatique et prend activement des mesures pour y répondre. La Chine est devenue le premier grand pays au monde en termes d'économie d'énergie et d'utilisation de nouvelles énergies et d'énergies renouvelables. Les efforts déployés par la Chine et les succès qu'elle a remportés sont connus et appréciés par la communauté internationale. De plus, nous sommes engagés de manière constructive dans la coopération internationale et le processus multilatéral et œuvrons à l'établissement d'un régime climatique mondial équitable, rationnel et marqué par la coopération gagnant-gagnant, de sorte à contribuer à la préservation de la sécurité des écosystèmes et à la promotion du développement durable dans le monde.

La question du smog et celle du changement climatique s'expliquent par les mêmes raisons. La gravité du smog a donc souligné l'urgence de la gestion environnementale et de la lutte contre le changement climatique et raffermi notre détermination à y remédier. Nous avons la certitude qu'avec les efforts conjoints des gouvernements de tous les échelons et de l'ensemble de la société, le problème du smog s'atténuera continuellement dans les villes concernées.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer