Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 17 décembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015/12/17

Q : Le 16 décembre, le Congrès américain a inscrit dans le projet de loi sur les dépenses budgétaires du gouvernement des contenus préconisant de donner un plus grand droit à la parole aux économies émergentes au sein du Fonds Monétaire International (FMI). Le texte devrait être adopté par le Congrès le 18 décembre pour devenir officiellement une loi. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernées. En 2010, les dirigeants du G20 ont dégagé un consensus sur les réformes des quotes-parts et de la gouvernance du FMI. Cinq ans se sont passés depuis. Et la communauté internationale attend toujours que les réformes du FMI adoptées en 2010 soient mises en œuvre. Nous espérons que les pays concernés pourront les approuver au plus tôt, car cela concerne l'efficacité et la légitimité du FMI, ainsi que la stabilité du système économique et financier international. Nous espérons aussi que la réforme du système financier international progressera davantage sur cette base.

Q : Que pensez-vous de la coalition militaire internationale contre le terrorisme créée par l'Arabie Saoudite ? Va-t-elle jouer un rôle positif dans la lutte antiterroriste ?

R : La Chine soutient les efforts déployés par l'Arabie Saoudite et d'autres pays visant à combattre le terrorisme, et espère que la communauté internationale pourra renforcer la communication et la coordination et s'unir face au terrorisme, afin de préserver ensemble la paix et la stabilité mondiales et régionales.

Q : Selon des sources d'information, les États-Unis ayant annoncé des ventes d'armes à Taiwan, la Chine sanctionnera Raytheon et Lockheed Martin, deux entreprises impliquées dans cette affaire. Veuillez nous préciser les mesures de sanction.

R : La participation d'entreprises américaines aux ventes d'armes à Taiwan porte gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts sécuritaires de la Chine. Le gouvernement chinois et les entreprises chinoises refusent tout lien de coopération et d'affaires avec de telles entreprises.

Q : Le 16 décembre, l'Argentine a ajusté sa politique monétaire et décidé de convertir une partie de ses réserves en yuan en dollar US. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Ces derniers temps, les banques centrales chinoise et argentine sont en contact pour la mise en application de l'accord bilatéral de swap de devises. Le RMB est une monnaie librement utilisable. Il s'agit d'une décision souveraine de l'Argentine de convertir une partie de ses réserves de yuan RMB en dollar US ou en d'autres monnaies de réserve. Nous saluons la réforme du taux de change engagée par la partie argentine et ses autres réformes financières orientées vers le marché, et nous souhaitons avoir des échanges avec la banque centrale argentine pour que les réformes financières avancent régulièrement et que le marché joue pleinement son rôle.

Q : Aujourd'hui marque le 4e anniversaire de la disparition de l'ancien dirigeant de la RPDC Kim Jong-il. Quelle est la réaction de la partie chinoise ?

R : Nous apprécions hautement l'importante contribution apportée par le camarade Kim Jong-il au développement des relations Chine-RPDC et sa contribution à la promotion de la cause du socialisme dans son pays. En ce jour du 4e anniversaire de la disparition du camarade Kim Jong-il, nous avons une pensée attristée pour lui.

Q : Quel sera l'impact de l'annonce faite par les États-Unis de vendre des armes à Taiwan sur les relations sino-américaines ?

R : Personne ne peut ébranler la ferme détermination du gouvernement et du peuple chinois à défendre la souveraineté et l'intégrité territoriale et à s'opposer à l'ingérence extérieure. Nous exhortons la partie américaine à rester fidèle aux engagements qu'elle a explicitement pris dans les trois communiqués conjoints sino-américains, à annuler ce projet de ventes d'armes, à couper ses liens militaires avec Taiwan et à agir davantage en faveur de l'intérêt général des relations sino-américaines et du développement pacifique des relations entre les deux rives du Détroit de Taiwan.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer