Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 22 décembre 2015 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2015/12/22

Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères et des Expatriés de la République arabe syrienne Walid Muallem se rendra en visite en Chine du 23 au 26 décembre.

Durant son séjour en Chine, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Walid Muallem s'entretiendra avec le Ministre Wang Yi. L'invitation faite à M. Walid Muallem pour cette visite fait partie des efforts déployés activement par la Chine en faveur de la réconciliation, des négociations de paix et du règlement politique de la question syrienne. Après, des groupes concernés de l'opposition syrienne seront aussi invités pour une visite en Chine.

Q : La boîte noire de l'avion militaire russe Su-24 abattu par la Turquie a été trouvée. La Russie a fait venir des spécialistes étrangers, dont des experts chinois, pour la déchiffrer. Pourriez-vous nous en donner des informations ?

R : Sur l'invitation de la partie russe, des experts chinois, des spécialistes d'autres pays, des responsables du comité d'enquête international sur les accidents d'avion et le Comité intergouvernemental d'aviation de la Communauté des États indépendants ont participé, ensemble avec des experts russes, à l'ouverture et au déchiffrage de la boîte noire de l'avion Su-24M.

Nous avons noté que l'avion russe avait été abattu lorsqu'il effectuait, à la demande du gouvernement syrien, une mission de frappe contre des cibles terroristes en Syrie. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a déjà adopté une résolution donnant le mandat aux États qui en sont capables de prendre toutes les mesures nécessaires pour combattre l'« État islamique » et d'autres forces terroristes. Dans un tel contexte, la chute de l'avion russe constitue une perte pour la communauté internationale dans sa lutte anti-terroriste. La Chine appelle une fois encore les différentes parties concernées à renforcer la coordination et la coopération et à prendre des mesures effectives pour éviter à jamais la reproduction de tout incident malheureux de ce genre et combattre ensemble le terrorisme.

Q : Selon des sources d'information, le Conseil de l'UE a annoncé, dans une déclaration publiée le 21 décembre, la décision de prolonger de six mois les sanctions contre la Russie qui n'avait pas mis en œuvre intégralement les accords de Minsk sur la question ukrainienne. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : La Chine s'oppose depuis toujours à l'usage arbitraire de sanctions et à la menace par des sanctions dans les relations internationales, et estime que le dialogue politique constitue le seul moyen de résoudre la crise ukrainienne. Nous espérons que les parties concernées continueront à mettre en application effectivement le nouvel accord de Minsk pour favoriser le règlement politique de la crise ukrainienne et travailleront à améliorer et à développer les relations entre elles.

Q : Selon des sources, l'UNESCO est en train de réviser la procédure de propositions d'inscription au Registre international de la Mémoire du monde, ce qui, selon certains, reflète plus ou moins les préoccupations du Japon. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : L'UNESCO et ses organes envisagent depuis longtemps des réformes nécessaires du Registre international de la Mémoire du monde afin qu'il puisse mieux jouer son rôle agissant dans la conservation du patrimoine documentaire mondial et de la mémoire commune de l'humanité. Nous sommes d'avis que les réformes concernées doivent se faire sur la base d'un large consensus issu d'amples consultations entre les États membres, et permettre de refléter leurs attentes. Si certains pays tentent de politiser la réforme des critères de propositions d'inscription et de s'en servir à leur profit, et vont jusqu'à renier, voire embellir le passé d'agression, la communauté internationale s'y opposera fermement.

Q : Le Premier Ministre iraquien est en visite en Chine. Quels sont les dirigeants chinois qu'il rencontrera ? Quels sont les sujets qui seront abordés entre les deux parties ?

R : Sur l'invitation du Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État Li Keqiang, le Premier Ministre de la République d'Iraq Haider al-Abadi est en visite officielle en Chine les 22 et 23 décembre.

Le Premier Ministre Haider al-Abadi est le premier dirigeant d'Iraq à venir en visite en Chine depuis la formation du nouveau gouvernement iraquien en septembre 2014. La Chine et l'Iraq accordent tous les deux une grande importance à cette visite, au cours de laquelle M. Haider al-Abadi sera reçu par le Président Xi Jinping, le Premier Ministre Li Keqiang et le Président du Comité permanent de l'APN Zhang Dejiang. Et les deux parties signeront une série d'accords de coopération. Nous espérons que cette visite permettra aux deux pays de rehausser le niveau de leurs relations bilatérales, de renforcer leur coopération multisectorielle, d'échanger des vues sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun, et ainsi, de promouvoir le développement continu de leurs relations bilatérales. Nous publierons à temps les informations détaillées là-dessus.

Q : Le panel « Vérification de l'histoire » mis en place par le Parti libéral-démocrate du Japon a tenu aujourd'hui sa première réunion et examinerait éventuellement des dossiers comme le Massacre de Nanjing et le Procès de Tokyo. Quels sont vos commentaires à cet égard ?

R : Nous avons pris note des reportages concernés. La position de la Chine sur les questions historiques est claire. Nous espérons que le Japon pourra faire preuve de sincérité sur les questions historiques, respecter le bon sens et les jugements faits de la communauté internationale, voir et traiter correctement le passé d'agression, observer scrupuleusement les positions et les engagements qu'il a pris jusqu'à présent sur les questions historiques, et prendre des actes concrets pour gagner la confiance de ses voisins asiatiques et de toute la communauté internationale.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer