Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 21 janvier 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016/01/21

Q : Le 20 janvier, un attentat terroriste a eu lieu à l'Université de Bacha Khan, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan. Au moins 21 étudiants et enseignants ont été tués. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous condamnons vivement cet attentat. La Chine s'oppose fermement à toutes les attaques terroristes contre les civils innocents et soutient le Pakistan dans ses efforts de lutter contre le terrorisme et de préserver la stabilité nationale et la sécurité du peuple.

Q : Le 20 janvier, le Président djiboutien Ismail Omar Guelleh a annoncé que son pays avait signé avec la Chine des accords concernant la création d'une zone de libre-échange, le transbordement des marchandises par la Chine aux ports djiboutiens et l'admission de banques chinoises pour développer des opérations à Djibouti. Pourquoi portez-vous autant d'intérêt à Djibouti ?

R : Ces dernières années, les relations d'amitié entre la Chine et Djibouti ont réalisé de nouveaux progrès avec une confiance politique mutuelle sans cesse approfondie, une coopération économique et commerciale en plein essor et des échanges humains et culturels très dynamiques. En marge du Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine à Johannesburg, le Président Xi Jinping et le Président Ismail Omar Guelleh se sont rencontrés et ont souligné la volonté des deux pays de renforcer leurs relations bilatérales, de préserver la paix et la stabilité dans la région et de promouvoir le développement partagé. Actuellement, la Chine et les pays africains travaillent à mettre en œuvre les consensus dégagés lors du Sommet de Johannesburg pour assurer un véritable développement de l'Afrique. Lesdits accords en sont une belle illustration.

Q : La Chambre de Commerce américaine en Chine a fait savoir dans un récent rapport qu'un quart des entreprises américaines en Chine avaient déplacé une partie de leurs activités ailleurs ou envisageaient de le faire, à cause de la détérioration de l'environnement d'affaires. Selon le rapport, le coût accru de la main-d'œuvre et la pression réglementaire comme la censure d'Internet et les enquêtes anti-monopole en sont les causes principales. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R : Nous avons pris note du rapport concerné. Nous avons noté aussi que toujours selon ce rapport, 60% des entreprises américaines réalisent des profits en Chine. Parmi les membres de la Chambre, 60% des entreprises considèrent toujours la Chine comme une des trois destinations prioritaires de leurs investissements et environ une entreprise sur quatre voit la Chine comme la destination de premier choix pour leur investissement.

Selon les statistiques du Ministère chinois du Commerce, en 2014, la Chine est le pays qui a reçu le plus d'investissements étrangers dans le monde avec au total 120 milliards de dollars, et elle est restée la première destination d'investissement parmi les pays en développement pendant 23 années consécutives. Pour la période janvier-novembre 2015, 23 648 entreprises à capitaux étrangers ont été créées en Chine, soit une hausse de 11% par rapport à la même période de l'année précédente, et les capitaux étrangers réellement utilisés par la Chine ont augmenté de 7,9% par rapport à la même période de 2014. Le montant total des investissements étrangers pour 2015 est estimé à 126 milliards de dollars. C'est un nouveau record historique.

J'aimerais souligner que les politiques de la Chine sur l'utilisation des investissements étrangers, la création d'un environnement favorable aux investissements étrangers et la protection des droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers ne changeront pas. L'économie chinoise a beaucoup de potentiels et de marges de manœuvre pour sa croissance. Nous entendons continuer à partager les dividendes du développement chinois avec les autres pays en vue des bénéfices pour tous.

Q : Le Secrétaire d'État adjoint américain Antony Blinken est en visite en Chine. Qui sera son interlocuteur ? Est-ce que la RPDC et Taiwan seront au cœur des discussions entre les deux parties ?

R : Le Secrétaire d'État adjoint américain Antony Blinken est en visite en Chine les 20 et 21 janvier. Il coprésidera avec le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zhang Yesui la réunion intersessions du Dialogue de sécurité stratégique sino-américain. Les deux parties y échangeront leurs vues sur les relations sino-américaines et les questions d'intérêt commun sur la sécurité stratégique et la sécurité globale.

Q : La Chine a-t-elle mis en place de dispositifs militaires à Djibouti seulement pour les missions d'escorte dans le Golfe d'Aden ?

R : Ces dernières années, des flottes chinoises d'escorte ont été envoyées dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie. Durant leurs missions, les militaires ont rencontré beaucoup de difficultés réelles pour se reposer et se ravitailler en nourriture et en carburant. D'où la nécessité des services logistiques efficaces de proximité. La Chine et Djibouti ont mené des consultations et trouvé un accord sur la construction des dispositifs logistiques, ce qui permettra aux troupes chinoises de mieux accomplir les missions d'escorte et d'apporter une nouvelle contribution à la paix et à la stabilité dans la région. La nature des installations concernées est claire : elles offrent des services logistiques aux flottes chinoises en mission d'escorte dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer