Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 3 mai 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016/05/03

Q : Les corps de deux alpinistes américains, portés disparus au Tibet il y a 16 ans, auraient été retrouvés. Avez-vous informé les familles des décédés ? Allez-vous leur accorder des facilités pour qu'elles viennent en Chine pour identifier les corps et puis les rapatrier aux États-Unis ?

R : Nous avons noté les informations concernées et nous sommes en train de les vérifier.

Q : Ces derniers temps, le cessez-le-feu a été violé dans certaines régions en Syrie et la situation est préoccupante. Quels sont vos commentaires sur la situation actuelle en Syrie ?

R : La Chine est préoccupée par la récente aggravation des conflits dans certaines régions en Syrie causant des morts et blessés. La mise en œuvre du cessez-le-feu est un élément important pour faire avancer le processus politique et les négociations de paix en Syrie. Nous espérons que les parties concernées respecteront le cessez-le-feu obtenu au prix de durs efforts et continueront à créer un climat favorable au processus politique en Syrie.

La solution politique est la seule voie valable pour la question syrienne. Même s'il y aura des difficultés et des revers, cette solution correspond le mieux aux intérêts fondamentaux du peuple syrien et contribue le mieux à la paix et à la stabilité durables de la région. Pour y parvenir, la communauté internationale doit garder la confiance, les parties concernées doivent rester patientes et les deux parties aux négociations doivent faire preuve de sincérité. La Chine soutient les efforts de médiation de l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie Staffan de Mistura et entend travailler ensemble avec les parties concernées pour favoriser une reprise rapide des négociations de paix à Genève et faire progresser le processus de règlement politique de la question syrienne.

Q : Ces derniers jours, le Ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida a effectué une visite officielle en Chine, la première du genre depuis quatre ans et demi. Quels sont vos commentaires sur cette visite ?

R : Actuellement, les relations sino-japonaises affichent un élan d'amélioration, mais restent dans leur ensemble fragiles et complexes. Nous espérons que le Japon pourra travailler dans la même direction que nous et déployer des efforts effectifs pour améliorer et développer les relations bilatérales sur la base des quatre documents politiques sino-japonais et du consensus de principe en quatre points entre les deux pays.

Q : Comment voyez-vous le résultat de l'« élection » organisée récemment par le « gouvernement tibétain en exil » ?

R: Le soi-disant « gouvernement en exil » que vous avez mentionné est totalement illégal et n'est reconnu par aucun pays dans le monde. La soi-disant « élection » n'est rien d'autre qu'une farce mise en scène par cette organisation.

Q : Dans une tribune publiée hier par le Washington Post, le Président américain Barack Obama a plaidé pour un Partenariat transpacifique (TPP) dominé par les États-Unis et basé sur les normes les plus élevées de sorte que les règles commerciales du 21e siècle soient définies par les États-Unis et non par la Chine ou un autre pays. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Les États-Unis parlent d'un ton arrogant mais avec une vision étriquée. La Chine est d'avis que les règles commerciales internationales doivent être définies par tous les pays du monde à travers consultations, et non dictées par un pays en particulier. La Chine est ouverte au sujet du TPP. Nous estimons que le TPP et le Partenariat économique global régional (RCEP) doivent se renforcer mutuellement et contribuer tous les deux à la réalisation de l'objectif commun de construire une zone de libre-échange Asie-Pacifique.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer