Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 17 mai 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016/05/17

Sur l'invitation du Président de la République de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le Ministre de l'Industrie et de l'Informatisation Miao Wei se rendra en Guinée équatoriale pour assister le 20 mai, en tant qu'envoyé spécial du Président Xi Jinping, à la cérémonie d'investiture du Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Q : La 5e réunion des Ministres des Affaires étrangères du Groupe international de soutien à la Syrie se tiendra le 17 mai à Vienne. Qui représentera la Chine à cette réunion ?

R : La Chine salue la tenue à Vienne de la 5e réunion des Ministres des Affaires étrangères du Groupe international de soutien à la Syrie. À l'heure actuelle, on est à une étape cruciale pour le règlement politique de la question syrienne. Les membres du Groupe doivent appliquer les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité dans leur intégralité, faire avancer le processus politique syrien, travailler à la réalisation du cessez-le-feu, améliorer la situation humanitaire dans le pays et résoudre à la source le problème du terrorisme et la crise des réfugiés. Le gouvernement syrien et les oppositions doivent prendre en considération l'avenir du pays et les intérêts fondamentaux du peuple, travailler dans la même direction, trouver des terrains d'entente par-delà les divergences, afin de parvenir au plus tôt à une solution respectueuse des résolutions du Conseil de Sécurité et acceptée par tous.

L'Envoyé spécial du gouvernement chinois pour la question syrienne Xie Xiaoyan participera à cette réunion. La Chine, toujours avec une attitude objective et impartiale, continuera à prendre une part active aux discussions et à œuvrer inlassablement au règlement politique de la question syrienne.

Q : Un officiel du gouvernement vénézuélien a affirmé que le Venezuela avait conclu avec la Chine un nouvel accord « pétrole contre prêts » dont les conditions sont beaucoup plus favorables en termes d'échéance et de montant d'investissement. Veuillez le confirmer et nous donner des détails.

R : La coopération sino-vénézuélienne dans le domaine du financement est une coopération commerciale entre les institutions financières et les entreprises des deux pays. Les financements concernés sont principalement destinés aux projets de développement économique et social au Venezuela et aux projets de coopération entre les deux pays, apportant des bénéfices réels aux deux parties. Vu la volatilité des cours du pétrole internationaux, les deux parties sont convenues de discuter, dans le respect des principes de l'égalité et des avantages mutuels, des moyens efficaces permettant de rendre plus flexible la coopération bilatérale dans le domaine du financement.

La Chine et le Venezuela sont l'un pour l'autre partenaires importants sur les plans économique et commercial. Nous entendons, sur la base de l'égalité et des avantages mutuels, poursuivre la coopération pragmatique avec le Venezuela dans les différents domaines, dont la finance, pour un développement partagé.

Q : Pourriez-vous nous préciser les projets concernés par l'accord « pétrole contre prêts » et les montants engagés ?

R : Pour le moment, je suis incapable de vous le dire. Mais comme je disais, la Chine et le Venezuela sont convenus de discuter des moyens efficaces permettant de rendre plus flexible la coopération bilatérale dans le domaine du financement.

Q : Qu'attendez-vous du prochain Sommet du G7 ? Quels sont vos commentaires sur la tentative du Japon de pousser les participants à faire une déclaration sur la question de la Mer de Chine méridionale ? Pensez-vous que ce Sommet parviendrait à un accord sur la question des surcapacités du secteur de l'acier ?

R : Nous pensons que le G7 doit avoir une juste perception de soi et une définition claire des sujets de discussion et jouer un rôle constructif dans les affaires internationales.

La position de la Chine sur la question de la Mer de Chine méridionale est très claire. Les pays hors de la région doivent garder la neutralité et l'objectivité au lieu de prendre parti sur les questions touchant à la souveraineté territoriale et aux droits et intérêts maritimes en Mer de Chine méridionale. La Chine et les pays de l'ASEAN resteront fidèles à l'approche « à double voie », qui consiste à préserver la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale et à résoudre les différends sur la souveraineté territoriale et les droits et intérêts maritimes entre les parties directement concernées par le dialogue et les négociations. Les pays hors de la région ont à respecter ces efforts. Nous exprimons notre mécontentement à l'égard de la tentative du Japon d'engager des discussions sur la question de la Mer de Chine méridionale au Sommet du G7.

S'agissant de la question des surcapacités du secteur de l'acier, ces derniers temps, nous avons présenté à maintes reprises notre position là-dessus et les informations en la matière. Au cours des cinq dernières années, le gouvernement chinois a fait d'énormes efforts en réduisant la production de 90 millions de tonnes. Nous allons travailler davantage dans ce sens pour réaliser l'objectif de réduire la production de 100 à 150 millions de tonnes pendant la période du XIIIe Plan quinquennal. Il faut dire que la Chine a apporté des contributions importantes au règlement du problème. Dans le même temps, nous sommes d'avis que ce problème est principalement dû à la morosité de l'économie mondiale, à la baisse de la demande mondiale, ainsi qu'à des facteurs structurels comme la restructuration industrielle et le réajustement de la division du travail à l'échelle internationale. C'est une question planétaire provoquée par le déséquilibre entre l'offre et la demande dans le monde, qui appelle donc une réponse commune. Nous espérons que les participants au sommet pourront aborder cette question de manière objective et impartiale.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer