Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 3 juin 2016 tenue parla porte-par ole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying
2016/06/03

Sur l'invitation du Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, le Ministre des Relations extérieures de la République orientale de l'Uruguay Rodolfo Nin Novoa effectuera une visite officielle en Chine du 6 au 10 juin.

Q : Après l'attaque terroriste subie par des Casques bleus chinois au Mali, est-ce que la Chine continuera à participer aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies? Nous avons noté que la Chine a dépêché un groupe de travail au Mali, le Ministère des Affaires étrangères en fait-il partie?

R : Le 1er juin, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a publié un communiqué de presse présidentiel sur cet attentat terroriste, demandant de traduire en justice les auteurs et les organisateurs de ces actes terroristes, ainsi que ceux qui les financent et les commanditent. Nous demandons aux autorités compétentes d'ouvrir rapidement une enquête générale là-dessus et de punir sévèrement les auteurs. Récemment, au Mali, plusieurs attentats terroristes ont été perpétrés contre les Casques bleus des Nations Unies, faisant des morts et des blessés parmi les Casques bleus chinois, togolais, tchadiens et d'autres pays. Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon affirme qu'il envisage de présenter au Conseil de Sécurité des propositions visant à renforcer les capacités des missions de l'ONU. La communauté internationale doit travailler ensemble pour soutenir les opérations de maintien de la paix des Nations Unies et lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.

La Chine est membre permanent du Conseil de Sécurité, c'est une lourde responsabilité. Nous l'assumons pleinement. Hier, le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a fait une déclaration sur l'attentat terroriste essuyé par les Casques bleus chinois au Mali, soulignant que les engagements fermes de la Chine de préserver la paix et la sécurité en Afrique et dans le monde ne changeront pas et que les efforts de la Chine visant à aider les pays africains à réaliser la paix et la sécurité ne diminueront pas. Nous continuerons à participer aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies et à préserver le rôle central de l'ONU dans les affaires internationales.

Un groupe de travail composé des représentants de l'armée chinoise et du Ministère des Affaires étrangères est en train de se rendre au Mali. Le Ministère des Affaires étrangères a demandé aux ambassades de Chine aux pays concernés d'accorder toute assistance nécessaire, de rester en étroits contact et coordination avec l'ONU, le gouvernement malien et d'autres pays concernés, d'aider la mission chinoise de maintien de la paix à soigner les blessés et de bien gérer les affaires concernées consécutives à l'attentat. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires en vue de sauvegarder fermement la sécurité des Casques bleus chinois.

Q : Selon des informations, le Département du Commerce américain a sommé le groupe chinois Huawei de s'expliquer sur ses activités commerciales avec l'Iran, la RPDC, la Syrie et d'autres pays. Quels sont vos commentaires sur ce sujet ? Avez-vous protesté contre la partie américaine ?

R : Nous avons noté les informations concernées et la déclaration du groupe Huawei affirmant qu'il exerce ses activités dans le respect des lois et règlements des pays d'accueil.

Q : Nous avons noté que récemment la Chine a beaucoup travaillé dans la promotion de la coopération internationale en matière de capacités de production industrielle. La semaine prochaine, le Forum sur la coopération internationale en matière de capacités de production de la Chine centrale et la réunion de négociations pour les entreprises auront lieu à Wuhan, dans la province du Hubei. Le Ministère des Affaires étrangères est l'un des organisateurs. Pourriez-vous confirmer cette information et nous en dire plus ?

R : Les 5 et 6 juin, le Forum sur la coopération internationale en matière de capacités de production de la Chine centrale et la réunion de négociations pour les entreprises se tiendront à Wuhan, dans la province du Hubei. Ce forum est co-organisé par le gouvernement populaire de la province du Hubei, la Commission nationale du Développement et de la Réforme et le Ministère des Affaires étrangères, avec l'assistance des provinces concernées du Centre. Des dizaines de hauts fonctionnaires au niveau ministériel venant de 72 pays et plus de 1 000 entrepreneurs chinois et étrangers y seront présents.

Dans un contexte de la persistance des risques baissiers de l'économie mondiale et de l'accélération de l'industrialisation de type nouveau dans les pays en développement, le renforcement de la coopération internationale en matière de capacités de production industrielle et d'industries représente un moyen important de développer l'économie réelle, d'accélérer la réforme structurelle et d'optimiser la chaîne industrielle mondiale. Étant des bases industrielles importantes, les six provinces du Centre de Chine possèdent de larges perspectives sur la coopération industrielle. Nous espérons que la tenue du présent forum permettra de réaliser des interactions dans les deux sens dans la coopération industrielle et des entreprises, à savoir « introduire de l'étranger » et « sortir du pays », de renforcer les partenariats en matière de demande, d'information et de projet, afin de donner des conseils au développement économique local et de créer une plateforme de coopération pour les entreprises chinoises et étrangères. Des officiels de haut niveau et des chefs d'entreprise venant de plus de 70 pays mènent ensemble des consultations en vue de promouvoir la coopération internationale en matière de capacités de production et d'industries, ce qui montre pleinement que le renforcement de la coopération internationale en matière de capacités de production et d'industries répond aux besoins du marché, correspond à l'exigence des différents pays pour concrétiser la montée en gamme et la restructuration de l'industrie, et représente une mesure importante pour réaliser la complémentarité, les bénéfices mutuels et le gagnant-gagnant.

Q : Il y a deux jours, le responsable de Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a reconnu publiquement d'avoir caché la vérité dans l'accident nucléaire de Fukushima durant les 5 dernières années. Selon des thèses concernées publiées par des chercheurs japonais, sous l'influence de la fuite de matière radioactive d'une grande quantité dans l'accident nucléaire de Fukushima, le risque d'être atteint du cancer de la thyroïde est de 20 à 50 fois plus élevé chez les enfants de Fukushima qu'en moyenne au Japon. Selon des experts américains, 80% des matières nucléaires en fuite à Fukushima sont entrées dans l'océan. Mais le gouvernement japonais a nié à plusieurs reprises et caché intentionnellement la crise nucléaire de Fukushima et ses nocivités. Est-ce que vous en êtes préoccupée ? Avez-vous eu des contacts sur ce sujet avec la République de Corée et d'autres pays susceptibles d'être affectés?

R : La Chine suit toujours de très près l'influence de l'accident de fuite nucléaire de Fukushima et a demandé plusieurs fois au gouvernement japonais de contrôler à temps la situation et de mener à bien les affaires consécutives à l'accident. Nous avons également demandé à l'Agence internationale de l'Énergie atomique (AIEA) de renforcer la surveillance et l'évaluation de la fuite d'eau contaminée à Fukushima. Nous espérons que le Japon pourra, dans un esprit hautement responsable envers son peuple, les peuple de ses pays voisins et la communauté internationale, prendre des mesures efficaces, accroître ses efforts, faire part des informations à la communauté internationale à temps, de manière globale et précise, et protéger l'environnement océanique.

Nous sommes prêts à rester en contact et communication avec les parties concernées sur ce sujet, y compris la République de Corée.

Q : Nous savons que ces derniers temps, les ressortissants chinois qui voyagent au Japon sont assez nombreux. Le Ministère des Affaires étrangères a-t-il publié des alertes consulaires aux voyageurs au Japon en ce qui concerne la crise nucléaire à Fukushima et ses dangers ?

R : Après l'éclatement du violent séisme au Japon en 2011, le Ministère des Affaires étrangères a immédiatement émis une alerte de sécurité, conseillant aux ressortissants et groupes chinois de faire preuve de prudence quand ils se rendent à Fukushima et dans d'autres zones touchées par le séisme. Actuellement, cette alerte est toujours en vigueur. Nous espérons que les ressortissants chinois pourront continuer à suivre de près les alertes de sécurité publiées par le Ministère des Affaires étrangères sur le site des services consulaires chinois et établir leurs projets de voyage de manière appropriée, en vue d'assurer leur sécurité.

Q : Dernièrement, le capitaine du bateau de pêche chinois arrêté par l'Indonésie a reconnu d'avoir pratiqué la pêche illégale dans la zone économique exclusive indonésienne. Qu'en pensez-vous ?

R : Vous avez dit que le capitaine du bateau de pêche chinois avait reconnu d'avoir pratiqué la pêche illégale dans les eaux de l'Indonésie, ce qui est contraire aux informations dont je dispose. La Chine et l'Indonésie ont des opinions différentes sur les eaux où l'incident a eu lieu. Les deux parties restent en étroit contact sur ce sujet. Nous espérons pouvoir régler rapidement la question concernée de manière adéquate à travers la communication.

Q : Tout à l'heure, un journaliste a mentionné que 80% des matières nucléaires en fuite à Fukushima sont entrées dans l'océan. J'ai vu aussi une étude réalisée par des experts japonais selon laquelle le niveau de radioactivité du césium dans la zone ouest du Pacifique est moins élevé que celui dans la zone est, ce qui prouve que les matières radioactives du césium sont arrivées sur la côte ouest des États-Unis. Connaissez-vous la réaction de la partie américaine là-dessus ? Est-ce que ce sujet sera mentionné par la Chine et les États-Unis lors des Dialogues stratégique et économique sino-américains qui se tiendront bientôt ? Les deux parties vont-elles mener une coopération en la matière ?

R : Il paraît que tout le monde est intéressé par cette question. Concernant la fuite nucléaire de Fukushima et ses dangers pour l'environnement océanique et la santé de l'homme, tout gouvernement responsable le suivra de très près. À ma connaissance, ces deux dernières années dans le cadre des Dialogues stratégique et économique sino-américains, la Chine et les États-Unis ont discuté de la coopération en matière de sûreté nucléaire et eu des échanges et concertations sur les enseignements tirés de l'accident nucléaire de Fukushima. Quant à la réaction des États-Unis, je vous conseille de vous adresser directement à la partie américaine.

Q : Pourriez-vous présenter l'ordre du jour précis du 8e tour des Dialogues stratégique et économique sino-américains ?

R : En ce qui concerne les Dialogues stratégique et économique sino-américains qui se tiendront prochainement, le Ministère des Affaires étrangères a tenu hier matin un Forum Lanting lors duquel le Vice-Ministre des Affaires étrangères Zheng Zeguang, le Vice-Ministre des Finances Zhu Guangyao et le Vice-Ministre de l' Éducation Hao Ping ont présenté en détail l'ordre du jour et les sujets de discussion du 8e tour des Dialogues stratégique et économique sino-américains et du 7e tour des consultations de haut niveau sino-américaines sur les échanges humains. Les informations y relatives ont été publiées, je vous conseille de les consulter directement sur le site du Ministère des Affaires étrangères.

Q : Le Département d'État américain a récemment publié le Rapport 2015 sur la lutte antiterroriste dans le monde, indiquant que la lutte contre le terrorisme en Chine cible particulièrement le « Mouvement islamique du Turkestan oriental » (MITO) et que la Chine n'a pas pu fournir suffisamment d'informations pour les événements qualifiés de violentes attaques terroristes. Comment y réagissez-vous ?

R : Nous avons noté le rapport concerné publié par le Département d'État américain. Nous sommes mécontents des accusations infondées contre la Chine présentes dans ce rapport et regrettons les jugements non objectifs des États-Unis sur la coopération antiterroriste sino-américaine. À travers le présent rapport, la partie américaine fait des remarques irresponsables sur la politique de la lutte contre le terrorisme de la Chine et d'autres pays concernés. Nous ne l'acceptons pas.

Le terrorisme est le plus grand ennemi commun de la civilisation humaine. Créer une synergie pour combattre le terrorisme représente la mission la plus urgente et la responsabilité de la communauté internationale. La pratique de « deux poids deux mesures », étant une cause importante du phénomène des multiplications des attentats terroristes malgré le renforcement de la lutte antiterroriste dans certains pays, ne favorise en rien la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme.

La Chine accorde toujours une grande importance à la coopération internationale antiterroriste et y prend une part active. Nous continuerons à mener la coopération et des échanges dans la lutte antiterroriste avec les États-Unis et d'autres pays, conformément aux principes de respect mutuel et de coopération d'égal à égal. Le « MITO » est une organisation terroriste internationale identifiée ensemble par la Chine, les États-Unis et d'autres pays et reconnue par l'ONU. La lutte contre les forces terroristes du « Turkestan oriental », plus particulièrement contre le MITO, est notre préoccupation majeure dans la lutte antiterroriste. Nous espérons que les pays concernés la respecteront effectivement.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer