Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Déclaration de la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying sur des questions relatives à la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale soulevées au Dialogue de Shangri-la
2016/06/05

Q : Au Dialogue de Shangri-la, certains ont exprimé leur inquiétude au sujet de la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les propos concernés.

La question de la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale est un faux sujet. Tous les pays ont un accès sans entrave à la Mer de Chine méridionale pour leurs activités normales de navigation et de survol. Aucun problème n’a été signalé là-dessus, à ma connaissance. La Chine respecte et soutient depuis toujours la liberté de navigation et de survol de tous les pays en Mer de Chine méridionale conformément au droit international. Et avec d’autres pays riverains en Mer de Chine méridionale, elle déploie de grands efforts en la matière, ce qui est au vu et au su de la communauté internationale.

Certains pays faisant beaucoup de tapage autour de la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale auraient un but inavoué. À mon avis, le vrai but de leurs manœuvres de spéculer sur la soi-disant « tension » en Mer de Chine méridionale et de semer la discorde entre les pays de la région est de trouver des prétextes à leur intervention sur le plan politique et militaire dans le dossier de la Mer de Chine méridionale.

La Chine est le plus grand pays riverain de la Mer de Chine méridionale. Le maintien de la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale est non seulement une exigence du droit international, mais aussi dans l’intérêt fondamental de la Chine. La Chine continuera à préserver fermement la liberté de navigation et de survol en Mer de Chine méridionale et à contribuer à assurer la circulation sans entrave dans les voies de navigation en Mer de Chine méridionale. Nous espérons que certains pays cesseront de saboter la paix et la stabilité régionales sous le prétexte de la préservation et de l’exercice de la soi-disant liberté de navigation.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer