Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 28 juin 2016 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hong Lei
2016/06/28

Q : Le Vice-Ministre japonais des Affaires étrangères Shinsuke Sugiyama a dit hier que le Japon suivait de très près l'arbitrage concernant la Mer de Chine méridionale et qu'il était approprié de se faire entendre sur ce sujet individuellement ou conjointement avec les pays du G7 et les pays de l'ASEAN. Comment y répondez-vous ?

R : De ces propos de l'officiel japonais, nous pouvons constater que certains Japonais ne cherchent qu'à déstabiliser le monde. Ils ne cessent de faire du battage médiatique sur la question de la Mer de Chine méridionale, d'exagérer la tension dans la région et de semer la discorde entre les pays de la région.

Le Japon a une histoire peu glorieuse sur la question de la Mer de Chine méridionale. Nous espérons que cela ne se répètera pas et que les pays de la région pourront rester hautement vigilants à l'égard des intentions du Japon.

Q : Le porte-parole du Président russe a dit hier que le Président turc Recep Tayyip Erdogan avait écrit une lettre au Président Vladimir Poutine pour présenter des excuses pour l'avion russe abattu l'année dernière et exprimer sa volonté d'œuvrer par tous les moyens au rétablissement de l'amitié traditionnelle entre les deux pays. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous avons noté les informations concernées et nous sommes heureux de voir les relations entre la Russie et la Turquie s'améliorer et se développer.

Q : Selon des médias, le gouvernement chinois a soumis un rapport sur l'application de la Résolution 2270 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Pourriez-vous le confirmer ? Le rapport sera-t-il publié par le comité concerné des Nations Unies ?

R : La Chine remplit toujours ses obligations internationales et applique les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Nous avons déjà soumis le rapport d'application comme demandé par la Résolution 2270 du Conseil de Sécurité qui sera publié par les Nations Unies.

Q : Lors de sa visite du canal de Panama, la dirigeante des autorités taiwanaises a mis « Présidente de Taiwan (ROC) » sur le livre d'or. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Poursuivre le principe d'une seule Chine, s'opposer à l'« indépendance de Taiwan », à « deux Chine » et à « une Chine et un Taiwan », telle est notre position constante concernant les échanges avec l'extérieur de Taiwan.

Q : Le Premier Ministre indien Narendra Modi a indiqué dans une interview qu'il existait certains problèmes entre la Chine et l'Inde, que la Chine avait toujours coopéré avec l'Inde pour trouver des solutions et que l'Inde continuerait à travailler avec la Chine pour résoudre les problèmes concernés par le dialogue. Quelle est votre réponse ?

R : Nous avons noté les informations concernées. Les relations sino-indiennes sont bonnes dans leur ensemble et les intérêts communs entre les deux pays dépassent de loin leurs différends. La Chine entend travailler avec l'Inde à maintenir le cap du développement des relations bilatérales et à approfondir sans cesse la coopération dans tous les domaines. Quant aux problèmes qui existent dans les relations bilatérales, nous entendons maintenir la communication et le dialogue avec la partie indienne pour trouver une solution juste, raisonnable et acceptable pour les deux parties.

Q : L'Inde a adhéré au Régime de contrôle de la technologie des missiles (MTCR). Quels sont vos commentaires là-dessus et quelle est votre position sur l'adhésion au MTCR ?

R : Nous avons noté que certains mécanismes multilatéraux de contrôle des exportations avaient connu des changements d'une manière ou d'une autre. Nous sommes en train d'évaluer l'efficacité du MTCR dans la préservation du régime international de non-prolifération en tenant compte de la nouvelle situation.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer