Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 29 novembre 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/11/29

I. Le Vice-Président Wang Qishan assistera sur invitation à la cérémonie d'ouverture de l'Imperial Springs International Forum 2019 le 1er décembre à Guangzhou.

II. Sur invitation de la partie finlandaise, le Vice-Premier ministre du Conseil des Affaires d'Etat, Mme Sun Chunlan, assistera à la cérémonie de clôture de l'Année des sports d'hiver Chine-Finlande 2019 en Finlande, du 2 au 5 décembre.

III. Sur invitation de Yang Jiechi, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et Directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du PCC, et Guo Shengkun, membre du Bureau politique du Comité central du PCC, membre du Secrétariat du Comité central du PCC et Secrétaire de la Commission des Affaires politiques et juridiques du Comité central du PCC, le Secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Nikolai Patrushev, se rendra en Chine pour le 15e cycle de consultations sur la sécurité stratégique Chine-Russie et la 6e réunion du mécanisme sino-russe de coopération en matière d'application de la loi et de sécurité du 1er au 4 décembre.

Lors de la visite du Secrétaire Patrushev en Chine, les dirigeants chinois le rencontreront, le Directeur Yang tiendra avec lui le 15e cycle de consultations sur la sécurité stratégique Chine-Russie, et le Secrétaire Guo tiendra avec lui la 6e réunion du mécanisme sino-russe de coopération en matière d'application de la loi et de sécurité. Ce sera la première fois que les deux parties tiendront les réunions de ces deux mécanismes depuis l'entrée des relations bilatérales dans une nouvelle ère. Ce sera une étape importante pour la mise en œuvre du consensus atteint par les chefs d'Etat des deux pays lors de multiples réunions au cours de l'année. Dans le contexte actuel caractérisé par la situation de la sécurité internationale complexe et changeante, la Chine et la Russie, grands pays et membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, assument une plus grande responsabilité dans la sauvegarde de la paix et de la stabilité mondiales. Nous sommes convaincus que ces deux réunions consolideront davantage la position identique des deux parties dans le domaine de la sécurité, promouvront une coopération plus fructueuse et contribueront à la promotion de la paix et de la tranquillité mondiales.

Q : Selon des reportages, la Chine et la Russie ont tenu des consultations sur la stabilité stratégique le 27 novembre. Pourriez-vous donner plus de détails ?

R : Je pense que vous avez lu notre communiqué de presse à ce sujet. Le Vice-Ministre des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, a échangé des points de vue avec le Vice-Ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov, sur des questions d'intérêt commun, notamment la situation sécuritaire internationale, le contrôle multilatéral des armements, le désarmement et les missiles à portée intermédiaire. Les deux parties sont parvenues à un large consensus sur le renforcement de la coordination stratégique et le maintien de la stabilité stratégique mondiale. Elles ont également mené des activités de communication et de coordination sur la question du nucléaire iranien.

Q : Une question sur la promulgation par les Etats-Unis de la Loi sur les droits de l'Homme et la démocratie de Hong Kong. Vous avez dit hier que la Chine prendrait de fortes contre-mesures. Quel genre de contre-mesures allez-vous prendre ?

R : J'ai répondu à des questions similaires hier. Le gouvernement et le peuple chinois s'opposent fermement à la promulgation par la partie américaine de la soi-disant Loi sur les droits de l'Homme et la démocratie de Hong Kong. Nous avons fait des représentations sévères et de fortes protestations auprès de la partie américaine. Cette pratique de la partie américaine constitue une ingérence grave dans les affaires de Hong Kong, qui sont les affaires intérieures de la Chine. Elle viole également gravement le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales. C'est une pratique hégémonique pure et simple.

La Chine prendra des mesures énergiques en riposte au comportement de la partie américaine, qui s'immisce dans les affaires intérieures de la Chine et porte atteinte aux intérêts de la Chine. Personne ne doit sous-estimer la détermination de la Chine à sauvegarder la souveraineté, la sécurité nationale et les intérêts de développement du pays. Personne ne doit non plus sous-estimer la détermination de la Chine à appliquer le principe « un pays, deux systèmes » et à préserver la prospérité et la stabilité à Hong Kong.

Q : Le gouvernement australien a récemment annoncé sa décision d'accorder des prêts préférentiels d'un montant de 440 millions de dollars australiens à la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour soutenir son budget et sa croissance économique, au taux d'intérêt de 2,5%. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : La Chine se réjouit de voir d'autres pays donner un coup de pouce aux pays insulaires du Pacifique. C'est notre position cohérente. Tant que cela profitera aux pays insulaires et à leurs populations, toutes les parties pourront participer à une coopération gagnant-gagnant dans un esprit ouvert et inclusif. La Chine donne la priorité aux besoins et aux intérêts des pays insulaires et de leurs populations au cours de la coopération. Nous nous félicitons de l'accroissement des fonds offerts par les autres parties et du respect de leurs engagements.

Q : Le 28 novembre, heure locale, Daniel Martinez, candidat à la présidentielle de la coalition au pouvoir de l'Uruguay, le Front large, a félicité Luis Lacalle Pou, candidat du Parti national, parti d'opposition, pour son élection en tant que président. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : La Chine félicite M. Lacalle pour son élection en tant que président de l'Uruguay. Nous pensons que, sous sa direction, l'Uruguay réalisera de nouveaux progrès dans le développement national.

La Chine et l'Uruguay sont des partenaires stratégiques. Depuis l'établissement des relations diplomatiques il y a 31 ans, les relations entre nos deux pays ont connu un développement exceptionnel, avec une coopération pragmatique fructueuse dans divers domaines. La Chine attache de l'importance au développement des relations sino-uruguayennes et souhaite travailler avec l'Uruguay pour consolider l'amitié et la confiance mutuelle, approfondir la coopération mutuellement bénéfique et faire davantage progresser le partenariat stratégique sino-uruguayen afin d'apporter plus d'avantages à nos deux peuples.

Q : L'ancien Premier ministre japonais Yasuhiro Nakasone est décédé aujourd'hui. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : L'ancien Premier ministre Yasuhiro Nakasone fut un homme politique japonais chevronné et visionnaire. Il s'est enthousiasmé pour promouvoir les échanges amicaux et la coopération pragmatique avec la Chine, apportant une contribution importante au développement des relations sino-japonaises. Nous pleurons sa perte et exprimons nos sincères condoléances à sa famille.

Q : Les élections présidentielles se sont tenues en Guinée-Bissau le 24 novembre. Les premiers résultats du premier tour sont connus et le second tour aura lieu le 29 décembre. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Nous avons noté que le premier tour de l'élection présidentielle en Guinée-Bissau s'est déroulé sans heurts. Les principaux candidats ont tous accepté les premiers résultats. En tant que bon ami de la Guinée-Bissau, la Chine espère que le deuxième tour de scrutin se déroulera sans heurts également. Nous voudrions continuer à travailler avec la communauté internationale pour aider autant que possible la Guinée-Bissau à réaliser la stabilité et le développement.

Q : Un média officiel chinois a déclaré que la Chine envisageait d'empêcher tous les législateurs américains ayant rédigé la loi relative à Hong Kong d'entrer en Chine, y compris Hong Kong et Macao. Est-ce une option que vous envisagez ?

R : Vous assistez fréquemment à notre conférence de presse. Je pense que vous savez que nous ne commentons généralement pas les reportages et commentaires des médias, des groupes de réflexion, des experts et des universitaires.

Ce que je peux vous dire, c'est que la délivrance de visas est un droit souverain. Le gouvernement chinois a parfaitement le droit d'accorder ou de refuser l'entrée à quiconque. Les personnes indésirables ne seront sûrement pas autorisées à entrer dans notre pays.

Q : La Chine a annoncé aujourd'hui la prochaine visite du Président du Salvador Nayib Bukele en Chine. Pourriez-vous nous donner plus de détails ?

R : Sur invitation du Président Xi Jinping, le Président du Salvador, Nayib Bukele, effectuera une visite d'Etat en Chine du 1er au 6 décembre.

Au cours de la visite, le Président Xi organisera une cérémonie et un banquet de bienvenue en l'honneur du Président Bukele. Les deux présidents s'entretiendront et assisteront à la cérémonie de signature de documents de coopération. Le Premier ministre, Li Keqiang, et le Président du Comité permanent de l'APN, Li Zhanshu, rencontreront également le Président Bukele. Hormis Beijing, le Président Bukele se rendra également à Shanghai.

Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Salvador il y a plus d'un an, nos échanges et notre coopération dans divers domaines se sont développés rapidement, avec des résultats fructueux qui accroissent le bien-être de nos deux peuples. La Chine attache une grande importance aux relations avec le Salvador. Nous espérons travailler avec le nouveau gouvernement dirigé par le Président Bukele pour renforcer les échanges et la coopération dans divers domaines sur la base des principes du respect mutuel, du traitement d'égal à égal, de la coopération gagnant-gagnant et de la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, afin de profiter constamment à nos deux peuples. Nous sommes convaincus que la visite du Président Bukele aboutira à de nombreux résultats et donnera un nouvel élan au développement constant, sain et stable de nos relations bilatérales.

*******

Pour des raisons de calendrier, le lundi 2 décembre, la conférence de presse régulière du Ministère des Affaires étrangères commencera plus tôt, à 14h30, au même endroit.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer