Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 31 décembre 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/12/31

Q : Pouvez-vous révéler quand la Chine et les États-Unis signeront l'accord économique et commercial de première phase ? Hier, il a été rapporté que la délégation chinoise se rendrait probablement à Washington cette semaine et signerait samedi ledit accord avec les États-Unis. Est-ce vrai ?

R : Je vous conseille de vous renseigner auprès du Ministère chinois du Commerce.

Q : Le 30 décembre, heure de New York, un nouveau cycle de consultations a eu lieu au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le projet de résolution proposé par la Chine et la Russie concernant le règlement politique de la question de la péninsule coréenne. Pouvez-vous nous en dire plus ?

R : Le 30 décembre, heure de New York, la Chine et la Russie ont tenu le deuxième cycle de consultations informelles avec d'autres membres du Conseil de Sécurité sur le projet de résolution relatif au règlement politique de la question de la péninsule coréenne. Toutes les parties ont échangé des vues sur le projet de résolution et exprimé leur volonté de rester en contact pour des consultations lors de la prochaine étape.

Ce que la Chine a fait au Conseil de Sécurité a montré une fois de plus ses efforts pour maintenir l'élan du règlement politique et empêcher la détérioration, voire la perte de contrôle de la situation. Nous continuerons de jouer un rôle positif pour promouvoir un règlement politique, encourager le dialogue et les consultations, et maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule.

Actuellement, la fenêtre d'opportunité pour la paix est à nouveau confrontée à des incertitudes. Nous espérons que toutes les parties concernées assumeront les responsabilités qui leur incombent, saisiront l'occasion, feront preuve de souplesse et de sincérité pour jouer un rôle constructif avec la Chine et la Russie afin de gérer la situation et promouvoir un règlement politique de la question de la péninsule.

Q : Pouvez-vous nous donner plus de détails sur l'entretien entre le Ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et le Conseiller d'État Wang Yi ?

R : Aujourd'hui, à midi, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi s'est entretenu avec le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif à Beijing.

« Aujourd'hui est le dernier jour de 2019, a dit Wang Yi à M. Zarif. Je vous souhaite la bienvenue pour votre quatrième visite en Chine au cours de cette année. Je voudrais faire le point sur les relations sino-iraniennes avec vous, bien mettre en œuvre le consensus dégagé par les deux Chefs d'État, consolider la confiance politique mutuelle, approfondir la coopération pragmatique pour faire avancer le partenariat stratégique global sino-iranien et ouvrir une nouvelle année pleine de promesses. »

Le Conseiller d'État Wang Yi a indiqué que d'importants changements se préparent dans la situation nucléaire iranienne, et que le JCPOA est confronté à de graves défis. Les États-Unis se sont retirés unilatéralement du JCPOA, ont renoncé à leurs obligations internationales et ont exercé une pression maximale sur l'Iran. C'est la cause profonde de la tension actuelle sur le dossier nucléaire iranien.

Wang Yi a souligné que le JCPOA, approuvé par la résolution du Conseil de Sécurité, est un résultat important de la diplomatie multilatérale. Maintenir l'autorité et l'efficacité du JCPOA signifie respecter le multilatéralisme, le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales. La Chine soutient tous les efforts constructifs visant à apaiser la tension actuelle et sauvegarder le JCPOA. Nous espérons que toutes les parties au JCPOA continueront à suivre la bonne direction, résisteront aux pressions extérieures, résoudront les divergences existantes par le dialogue et la consultation, et préserveront et mettront fermement en œuvre le JCPOA. La Chine défendra résolument l'équité et la justice internationales, s'opposera à l'unilatéralisme et aux comportements d'intimidation, et œuvrera pour un règlement politique et diplomatique de la question nucléaire iranienne.

M. Zarif a salué et apprécié le rôle important de la Chine dans le maintien du JCPOA et a informé la partie chinoise des consultations de l'Iran avec la Russie et l'Europe en ce qui concerne la question nucléaire iranienne. Il a déclaré que l'Iran était disposé à maintenir une communication étroite avec la Chine, à adhérer au multilatéralisme tout en s'opposant à l'unilatéralisme, à défendre sérieusement le JCPOA et à défendre ses droits et intérêts légitimes. Attachant une grande importance aux relations avec la Chine, l'Iran est déterminé à approfondir la coopération avec la Chine et se tient prêt à travailler avec la Chine pour porter le partenariat stratégique global Iran-Chine à un nouveau palier.

Q : Les dirigeants de la Chine et de la Russie ont échangé aujourd'hui des messages du Nouvel An, exprimant leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année et envisageant le développement des relations bilatérales en 2020. Pouvez-vous nous dire quelles sont les nouvelles visions de la Chine pour le renforcement de la coopération globale et de la coordination stratégique sino-russe pour l'année à venir ?

R : Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-russes. Sous la direction stratégique du Président Xi Jinping et du Président Poutine, les relations sino-russes sont entrées dans une nouvelle ère, marquée par de nouveaux résultats dans la coordination stratégique et des percées dans la coopération pragmatique. En faisant le tour d'horizon du monde, nous constatons que la Chine et la Russie ont instauré la relation la plus mature, la plus solide et la plus stable entre les grands pays. Les deux dirigeants ont hautement apprécié ces relations, et les différents milieux de la société des deux pays ont abouti à une communauté de vues à ce sujet.

L'année 2020 marquera le 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et de la fondation des Nations Unies, et la situation internationale connaîtra des changements complexes et profonds. L'année 2020 sera également la dernière année pour la Chine pour parachever la construction dans tous les domaines de la société de moyenne aisance, et une année clé pour la Russie pour réaliser le développement et le renouveau du pays. L'importance des relations sino-russes s'affichera davantage et la coopération dans divers domaines entre les deux pays est prometteuse.

Comme le dit un adage chinois : « Aussi long et difficile que soit le chemin, nous atteindrons notre objectif, pourvu que nous poursuivions notre marche en avant ». La Chine continuera de travailler de concert avec la Russie pour mettre en œuvre intégralement l'important consensus réalisé par les deux Chefs d'État, renforcer la communication et la coordination stratégiques et apporter plus de « sagesse sino-russe » et de « projets sino-russes » afin de sauvegarder les intérêts communs des deux pays ainsi que la paix et la stabilité mondiales.

Q : Le Ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé ce matin la visite du Président kiribatien Maamau en Chine. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?

R : À l'invitation du Président Xi Jinping, le Président Maamau effectuera une visite d'État en Chine du 4 au 11 janvier.

Ce sera la première visite en Chine du Président de Kiribati après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, et la première visite d'État que la Chine accueillera en 2020. Au cours de cette visite, le Président Xi Jinping s'entretiendra avec le Président Maamau, le Premier Ministre Li Keqiang le rencontrera également, pour discuter des relations bilatérales et des questions régionales et internationales d'intérêt commun. En plus de Beijing, le Président Maamau se rendra également à Shanghai, dans le Zhejiang et dans le Guangdong.

Depuis le rétablissement de leurs relations diplomatiques, la Chine et Kiribati ont développé des échanges et une coopération dans différents domaines, qui ont obtenu de premiers résultats. La Chine entend, en saisissant l'opportunité offerte par la visite du Président Maamau en Chine, travailler avec Kiribati pour renforcer la coopération pragmatique et les échanges amicaux sur la base de l'égalité et du respect mutuel, et apporter plus de bonheur aux deux peuples.

Q : L'Indonésie a déclaré que des navires chinois pêchaient illégalement dans ses eaux à Natuna. Jakarta a convoqué l'ambassadeur chinois pour lui faire part de ses protestations. Avez-vous des informations à ce sujet ?

R : La Chine a la souveraineté sur les îles Nansha et des droits souverains et une juridiction sur les eaux des îles Nansha. Dans le même temps, la Chine a des droits historiques sur la Mer de Chine méridionale. Les pêcheurs chinois pratiquent depuis longtemps des activités normales de production halieutique dans les eaux concernées des îles Nansha en Chine, ce qui est légal et raisonnable. La garde côtière chinoise s'acquitte de son devoir en effectuant des patrouilles conventionnelles pour maintenir l'ordre maritime et protéger les droits et intérêts légitimes du peuple chinois.

Notre ambassadeur en Indonésie a réaffirmé la position constante de la Chine à la partie indonésienne.

La Chine entend travailler de concert avec l'Indonésie pour continuer à gérer correctement les divergences à travers un dialogue bilatéral afin de maintenir la coopération d'amitié ainsi que la paix et la stabilité en Mer de Chine méridionale.

Q : En RPDC, le Parti des Travailleurs de Corée tient la cinquième session plénière de son septième Comité central, mais les détails ne sont pas encore dévoilés. Quelles sont les attentes de la Chine à ce sujet ? Par ailleurs, nous sommes très intéressés par le message du Nouvel An du Président Kim Jung-un pour 2020. Pouvez-vous nous faire part de vos attentes à ce sujet ?

R : Comme vous, je suis de près la session qui se tient actuellement en RPDC.

De même, nous suivons de près le message du Nouvel An qui devrait être publié par la RPDC.

Q : Selon une déclaration du Département d'État américain, le Secrétaire d'État américain Pompeo sera en visite au Kazakhstan et en Ouzbékistan début janvier et participera à la réunion ministérielle C5 + 1 à Tachkent. Un responsable du Département d'État américain a déclaré que Pompeo mentionnerait les problèmes liés au Xinjiang dans les discussions bilatérales et la réunion ministérielle C5 + 1, car les États-Unis n'ont constaté aucune amélioration significative de la situation au Xinjiang. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : La Chine et les pays d'Asie centrale sont des voisins, des amis et des partenaires stratégiques qui sont étroitement solidaires et partagent heurs et malheurs. Étant donné que les cinq pays d'Asie centrale sont tous proches du Xinjiang, ils connaissent la situation réelle au Xinjiang mieux que les États-Unis et sont mieux placés que ces derniers pour en parler. Lors de la réunion ministérielle C5 + 1 tenue en septembre 2019, les États-Unis ont tenté de semer la discorde entre la Chine et les pays d'Asie centrale en dénigrant la Chine, mais ils n'ont pas réussi. Si les États-Unis veulent répéter leur vieux tour de passe-passe, leur tentative sera à nouveau vaine.

En ce qui concerne les questions liées au Xinjiang, les pays d'Asie centrale ont toujours compris et soutenu la Chine et ont fait l'éloge des mesures prises par la Chine pour la lutte antiterroriste et la déradicalisation. Nous exprimons notre haute appréciation à cet égard. Nous sommes convaincus que les gouvernements et les peuples de ces pays d'Asie centrale sont résolus à développer des relations de bon voisinage avec la Chine et à combattre les trois fléaux, à savoir le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme. Toute tentative de tromper et de salir la Chine est vouée à l'échec.

La Chine et les pays d'Asie centrale respectent depuis longtemps la voie de développement de chacun qui s'adapte aux conditions nationales de chaque pays, et se soutiennent mutuellement sur les questions touchant à leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures. Nous avons mené avec eux une coopération efficace dans le cadre de l'initiative de « la Ceinture et la Route », jouant un rôle positif pour l'interconnexion régionale, la croissance économique, l'amélioration du bien-être des populations et la stabilité sociale. Si les États-Unis se souciaient vraiment du développement de l'Asie centrale et du bien-être des populations d'Asie centrale, ils devraient montrer leur sincérité et faire de bonnes choses concrètes pour la région d'Asie centrale, tandis que leurs perturbations aveugles de la coopération entre les pays d'Asie centrale et la Chine ne feront que nuire à leur image, et leurs tentatives toujours impopulaires échoueront à nouveau.

Q : Le 26 décembre, un Chinois de 27 ans a été arrêté alors qu'il prenait des photos avec son portable dans une base de l'US Navy à Key West, en Floride. Avez-vous plus d'informations à ce sujet ?

R : Pour autant que je sache, les missions diplomatiques et consulaires chinoises aux États-Unis ont été informées par la partie américaine de l'arrestation d'un citoyen chinois le 26 décembre. Le consulat général de Chine à Houston a pris contact avec ce citoyen chinois. Nous demandons à la partie américaine de mener des enquêtes équitables conformément à la loi, de traiter correctement cette affaire et de garantir les droits et intérêts légitimes du citoyen chinois concerné.

Le Nouvel An et la Fête du Printemps s'approchent. Encore une fois, nous tenons à rappeler à nos compatriotes en outre-mer de se sensibiliser davantage à la loi et à l'autoprotection, de ne pas s'attarder ou photographier dans les zones militaires interdites ou d'autres lieux sensibles, et de se comporter en suivant scrupuleusement les indications et les panneaux concernés.

Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection de la sécurité et des droits et intérêts légitimes des citoyens chinois à l'étranger, leur demande toujours de respecter les lois et règlements des pays d'accueil et de ne se livrer à aucune activité illégale. Les missions diplomatiques et consulaires chinoises fourniront l'assistance consulaire nécessaire aux citoyens chinois dans la mesure de leurs attributions.

À l'occasion du jour de congé du Nouvel An, notre conférence de presse sera suspendue mercredi 1er janvier et reprendra jeudi 2 janvier. Pendant l'intervalle, vous pouvez toujours contacter le bureau du porte-parole de notre Ministère par téléphone, e-mail, WeChat et fax.

C'est notre dernière conférence de presse de 2019, et aussi la dernière fois que M. Ben Blanchard assiste à notre conférence. M. Blanchard est un journaliste de Reuters en poste en Chine depuis 16 ans. Ancien habitué de la Salle bleue, il a été présent à nombre de conférences de presse animées par différents porte-parole de notre Ministère. Il a plus d'ancienneté que moi.

Sa diligence, son professionnalisme et sa persévérance ont suscité l'admiration de ses collègues ici présents, et encouragent mes collègues et moi à continuer de travailler sans relâche.

Je profite de cette occasion pour lui souhaiter, au nom de tous ici présents, la meilleure des chances dans son nouveau poste, et nous espérons qu'un jour nous le retrouverons dans cette salle.

C'est le dernier jour de l'année 2019. Pendant cette année, les actions diplomatiques chinoises ont continué d'aller de l'avant en faisant preuve d'un esprit de créativité, et ont obtenu de nouvelles avancées et de nouveaux résultats. Pendant cette année, mes chers amis de la presse sont venus chaque jour assister à nos conférences de presse. Vous avez noté, témoigné et observé la diplomatie chinoise. À cette occasion, nous tenons à exprimer nos sincères remerciements pour votre soutien et votre aide pour notre travail, et nous espérons renforcer la communication et approfondir la coopération avec vous pendant la nouvelle année.

Au nom du Département de l'Information de notre Ministère et de mes collègues, je vous souhaite une bonne santé, un bon succès dans le travail et le bonheur pour vos familles. Bonne année à vous tous !

Rendez-vous en 2020.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer