Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin au sujet des remarques concernant la Chine faites par le dirigeant américain au débat général à l'AGNU
2020/09/23

Malheureusement, les Etats-Unis ont fait fi des faits et fabriqué des mensonges. Et mus par des desseins politiques inavouables, ils ont utilisé le podium de l'ONU pour porter des accusations gratuites contre la Chine. La Chine s'oppose fermement à ces diffamations. De tels actes ont une fois de plus montré que l'unilatéralisme et l'intimidation sont la plus grande menace au monde.

Les mensonges ne peuvent en aucun cas se faire passer pour la vérité. Le monde est pleinement conscient du bilan de la Chine en matière de réponse au Covid-19, et les peuples ont leur juste jugement. Le coronavirus est l'ennemi commun de l'humanité. La Chine est victime du virus et a apporté sa contribution à la lutte mondiale contre le virus. La Chine a signalé l'épidémie, identifié le pathogène et partagé le séquençage génétique du virus avec le monde le plus tôt possible. Lorsque la transmission interhumaine a été confirmée, la Chine a immédiatement pris la décision résolue de suspendre les transports au départ de Wuhan. La fermeture et le contrôle de la circulation les plus stricts ont été imposés sur les routes au départ de Wuhan et de la province du Hubei. Les autorités douanières chinoises ont rapidement interrompu, conformément à la loi, les voyages à l'étranger des Chinois pour quatre catégories, à savoir les cas confirmés, les cas suspects, les contacts étroits avec les deux premiers et les personnes souffrant de fièvre. Lorsque la Chine a suspendu les transports au départ de Wuhan le 23 janvier, seuls neuf cas confirmés avaient été signalés en dehors de la Chine, dont un seul aux Etats-Unis. Le 31 janvier, les Etats-Unis ont suspendu leurs vols directs avec la Chine et, lorsque les Etats-Unis ont fermé leurs frontières à tous les citoyens chinois le 2 février, seulement une douzaine de cas confirmés ont été signalés dans le pays. La riposte de la Chine à l'épidémie a été ouverte et transparente à chaque étape du processus. La chronologie est claire, et les faits et les données parlent d'eux-mêmes.

En accusant la Chine sans aucune raison valable à plusieurs reprises sur des problèmes liés au Covid-19, les Etats-Unis tentent de rejeter la responsabilité de leur mauvaise gestion du virus sur les autres, ce qui est totalement vain. Les Etats-Unis ont également attaqué arbitrairement l'OMS et s'en sont retirés. Cela a mis en péril la coopération antiépidémique mondiale. Cela non seulement portera préjudice aux peuples du monde, mais coûtera également cher au peuple américain. Ce que les Etats-Unis doivent faire maintenant, c'est arrêter la manipulation politique, cesser d'étiqueter ou de politiser le virus, et rejoindre le reste de la communauté internationale dans ce combat commun contre la pandémie, plutôt que de rejeter la faute sur les autres ou de salir les autres.

S'agissant du changement climatique et de la protection de l'environnement, les faits sont également clairs. La Chine a activement assumé ses responsabilités internationales en fonction de son stade de développement et de ses conditions nationales, et a mis en œuvre une série de politiques et d'actions. Les résultats obtenus sont largement reconnus. Nous avons atteint nos objectifs d'action climatique pour 2020 plus tôt que prévu, ce qui est une contribution majeure à la réponse mondiale au changement climatique. Les combustibles non fossiles représentent désormais près de 15% de la consommation totale d'énergie de la Chine. La Chine possède 30% de la capacité installée mondiale de production d'énergie renouvelable, et représente 44% de l'augmentation mondiale. La Chine dispose de plus de la moitié des véhicules à énergie nouvelle du monde. La Chine a contribué à hauteur de 25% à l'augmentation de la superficie reboisée dans le monde depuis 2000. La Chine actualisera et améliorera ses objectifs de contribution déterminés au niveau national, et adoptera des politiques et des mesures plus vigoureuses. Nous nous efforcerons d'atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et la neutralité carbone avant 2060. Ces objectifs démontrent la vision de la Chine, consistant à construire un monde dynamique, propre et beau grâce à des efforts conjoints, ainsi que son engagement à bâtir une communauté de destin pour l'humanité.

La Chine participe activement à la gouvernance mondiale du climat. La Chine est l'un des premiers signataires de la CCNUCC et a contribué de manière significative à la conclusion du Protocole de Kyoto, de l'Accord de Paris et ses directives de mise en œuvre. Grâce aux efforts concertés de la Chine et des autres parties, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques de 2019 à Madrid est parvenue à une série de décisions qui ont réaffirmé l'engagement en faveur du multilatéralisme et le consensus entre toutes les parties sur la gouvernance climatique, jetant les bases pour les négociations de suivi.

En revanche, les Etats-Unis, en tant que premier émetteur mondial de gaz à effet de serre en termes cumulatifs, ont non seulement échoué à ratifier le Protocole de Kyoto, mais se sont également retirés de l'Accord de Paris. Ils ont rejeté les objectifs contraignants de réduction des émissions quantifiés pour eux-mêmes et ont même refusé de prendre les mesures minimales pour protéger la planète. Ce faisant, les Etats-Unis se sont complètement dissociés du système et des accords mondiaux sur les émissions de carbone et ont gravement freiné des processus mondiaux tels que la réduction des émissions ainsi que le développement vert et à faible émission de carbone. Les Etats-Unis sont le plus grand exportateur mondial de déchets solides et un grand consommateur de plastique par habitant. Cependant, ils ont refusé de ratifier la Convention de Bâle et ont posé des obstacles au processus de gouvernance mondiale des déchets plastiques. Ils ont même expédié une quantité considérable de déchets dans les pays en développement, nuisant énormément à l'environnement local et mondial. Comment un tel pays est-il en mesure de blâmer la Chine ?

Nous exhortons les Etats-Unis à cesser de jouer à des jeux politiques, à abandonner l'unilatéralisme et à assumer leurs responsabilités envers le monde.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer