Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 26 octobre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/10/26

The Paper : Le 21 octobre, l'Agence de coopération de sécurité et de défense (DSCA) du Département de la Défense des États-Unis a publié une déclaration, confirmant l'approbation donnée par le Département d'État à une vente d'armes à Taiwan, d'une valeur totale de quelque 1,8 milliard de dollars. Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères a indiqué le 22 octobre que la Chine réagirait de façon légitime et nécessaire en fonction de l'évolution de la situation. Est-ce que la Chine a déjà adopté des mesures ?

Zhao Lijian : Comme nous l'avons indiqué maintes fois, les ventes d'armes des États-Unis à la région de Taiwan violent gravement le principe d'une seule Chine et les dispositions énoncées dans les trois communiqués conjoints sino-américains, et sabote terriblement la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine. La partie chinoise s'y oppose fermement et les condamne fortement.

Pour protéger ses intérêts nationaux, la Chine a décidé de prendre des mesures nécessaires pour sanctionner les entreprises américaines impliquées dans cette vente d'armes à Taiwan, dont Lockheed Martin, Boeing Defense et Raytheon, ainsi que les individus et entités ayant joué un rôle exécrable dans la vente.

La Chine exhorte une fois de plus les États-Unis à honorer scrupuleusement leur engagement à l'égard du principe d'une seule Chine et les dispositions des trois communiqués conjoints sino-américains, à cesser les ventes d'armes à Taiwan, et à couper tous les liens militaires avec Taiwan. Nous continuerons de prendre des mesures nécessaires pour sauvegarder la souveraineté et les intérêts de sécurité du pays.

CCTV : Selon des reportages, les Casques bleus chinois ont accompli la mission d'aide à la reconstruction après les explosions au port de Beyrouth du Liban. Pourriez-vous présenter les informations concrètes ?

Zhao Lijian : Du 30 septembre au 23 octobre, le contingent multifonctionnel du génie du 19e groupe de maintien de la paix chinois a effectué, ensemble avec des Casques bleus de nombreux pays tels que la France, l'Espagne et le Cambodge, une mission d'aide à la reconstruction après les explosions au port de Beyrouth.

En moins d'un mois, ils ont déblayé et réparé près de 60 000 mètres carrés de ruines au port de Beyrouth, trois rues dans la ville et le bâtiment du Ministère libanais des Affaires étrangères, et accompli des tâches telles que la récupération des matériaux réutilisables, la recherche des reliques culturelles et la protection et le renforcement des vestiges historiques endommagés. Ils travaillaient 6 jours par semaine et près de 10 heures par jour. Les Casques bleus chinois ont achevé leurs tâches avec succès et à l'avance tout en veillant à la qualité et à l'efficacité de leur travail, démontrant les fortes compétences et le niveau professionnel des soldats chinois qui ont été très appréciés par la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), les troupes libanaises ainsi que le gouvernement et le peuple locaux.

En tant que membre permanent du Conseil de sécurité, la Chine, qui est le deuxième contributeur financier de l'Organisation des Nations Unies (ONU) et de ses opérations de maintien de la paix, et le premier pourvoyeur de Casques bleus parmi les membres permanents du Conseil de sécurité, est déjà devenue une force clé dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU. La contribution active de la Chine aux opérations de maintien de la paix de l'ONU est une illustration importante de ses efforts déployés en faveur de l'établissement d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. La Chine soutiendra comme toujours par des actions concrètes les opérations de maintien de la paix de l'ONU, afin d'injecter plus d'énergie positive à la sauvegarde de la paix et de la stabilité du monde.

Agence de presse Xinhua : Selon des sources d'informations, des ambassadeurs et envoyés diplomatiques d'États arabes en Chine viennent de terminer leur visite au Xinjiang. Pourriez-vous nous présenter les informations concernées ?

Zhao Lijian : Du 19 au 22 octobre, des ambassadeurs et diplomates de 20 États arabes et de la Ligue des États arabes en Chine ont effectué une visite dans le Xinjiang. Au cours de leur visite, le Président de la région autonome ouïgoure du Xinjiang Shohrat Zakir a rencontré la délégation. Les membres de la délégation ont visité des entreprises, des écoles, des projets de lutte contre la pauvreté et des quartiers résidentiels de base, et mené des échanges en face à face avec des villageois dans leurs foyers, ce qui leur a permis de comprendre en profondeur la situation dans le Xinjiang marquée par la stabilité sociale, l'égalité et l'unité ethniques, l'amélioration du bien-être social et le développement économique. La délégation s'est également rendue à des instituts islamiques et des mosquées pour s'informer sur la protection de la liberté de croyance religieuse au Xinjiang. Les ambassadeurs et diplomates ont salué les réalisations du Xinjiang en matière de développement socioéconomique et de promotion de la cause des droits de l'homme. Certains envoyés diplomatiques ont fait remarquer que les mensonges sur les droits de l'homme au Xinjiang et dans toute la Chine fabriqués par certains à l'étranger étaient sans le moindre fondement. Selon eux, l'expérience du Xinjiang dans la lutte contre le terrorisme et la déradicalisation peut servir d'exemple et ils se sont dits prêts à contribuer au renforcement de la coopération pragmatique entre les États arabes et le Xinjiang.

Mieux vaut voir par soi-même que d'apprendre par les autres, et tout le monde sait bien de quel côté se trouve la vérité. Les réalisations du Xinjiang en matière de développement économique et social et de lutte décisive contre la pauvreté sont évidentes pour tous. L'unité et l'harmonie ethniques ainsi que les progrès dans la cause des droits de l'homme au Xinjiang sont connus de tous. Ses résultats dans la lutte contre le terrorisme et la déradicalisation sont clairs pour tous. La Chine invite les amis de tous les pays, dont les États arabes et islamiques, à visiter davantage le Xinjiang afin de raconter au monde entier un Xinjiang réel et beau possédant de multiples facettes attractives.

Kyodo News : Le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé aujourd'hui à la Diète que le Japon atteindrait la neutralité carbone d'ici 2050. Le Président Xi Jinping a également annoncé précédemment que la Chine s'efforcerait d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2060. Quels sont les commentaires de la Chine sur l'objectif du Japon ? Envisagez-vous de coopérer avec le Japon pour lutter contre le changement climatique ?

Zhao Lijian : La Chine apprécie et salue l'objectif annoncé par le Japon d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. La décision du Japon contribuera à renforcer les efforts conjoints de la communauté internationale pour relever les défis du changement climatique.

Comme nous le disons souvent, la coopération fait la force, et la division affaiblit. Le changement climatique est un défi majeur auquel toute l'humanité est confrontée. Nous devons adhérer au multilatéralisme, rassembler les forces de tous les pays et travailler ensemble pour y faire face. La Chine et le Japon maintiennent de bons échanges dans le domaine de la lutte contre le changement climatique. La Chine est prête à multiplier les discussions avec le Japon sur la relance verte après l'épidémie. Cette année marque le cinquième anniversaire de la conclusion de l'Accord de Paris. La Chine entend travailler avec toutes les parties, y compris le Japon, pour promouvoir conjointement la mise en œuvre globale et effective de l'Accord de Paris et construire ensemble un mécanisme de gouvernance climatique coopératif, gagnant-gagnant, juste et raisonnable.

Shenzhen TV : Le 25 octobre est la « Journée contre les sanctions » établie par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC). Hier, plusieurs pays africains ont appelé l'Occident à lever les sanctions illégales contre le Zimbabwe le plus tôt possible. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : L'année dernière, le 39e Sommet de la SADC a désigné le 25 octobre comme la « Journée contre les sanctions », et a exhorté les États-Unis ainsi que d'autres pays et organisations à lever rapidement les sanctions illégales contre le Zimbabwe. C'était hier la deuxième « Journée contre les sanctions ». Nous avons remarqué que les pays africains ont de nouveau appelé à la justice. La Chine soutient cette action.

Certains pays et organisations, dont les États-Unis, imposent depuis longtemps des sanctions unilatérales au Zimbabwe, ce qui a gravement nui à la capacité du Zimbabwe à développer l'économie et à améliorer le bien-être de la population, a entravé les efforts de l'Afrique australe pour approfondir la coopération et parvenir à un développement commun, et a également frappé l'ordre politique et économique international ainsi que le système de gouvernance mondiale. La Chine soutient toujours fermement le Zimbabwe et d'autres pays africains dans leur lutte contre l'ingérence extérieure et leur voie de développement autonome. Nous estimons que la communauté internationale doit jouer un rôle constructif pour aider l'Afrique à maintenir la stabilité et à réaliser le développement. Les pays et organisations tels que les États-Unis devront lever les sanctions illégales contre le Zimbabwe dans les plus brefs délais et prendre des mesures concrètes pour aider le Zimbabwe à lutter contre l'épidémie et à relancer le développement économique.

China Daily : Selon des reportages, une partie du matériel pour lutter contre la COVID-19 fournie par la Chine à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) est arrivée en Palestine, en Jordanie et au Liban. Pourquoi la Chine choisit d'entreprendre des actions aussi importantes en ce moment ?

Zhao Lijian : Le weekend dernier, des avions chargés de kits de santé personnels fournis par la Chine aux réfugiés palestiniens qui se trouvent aussi bien sur le territoire du pays qu'au-delà des frontières sont arrivés dans les pays concernés. L'UNRWA se chargera de les distribuer à la diaspora palestinienne dans les quatre pays que sont la Palestine, la Jordanie, le Liban et la Libye. D'autres matériels antiépidémiques fournis également par la Chine aux établissements de santé affiliés à l'UNRWA dans ces pays sont déjà partis et seront acheminés vers leur destination par voie maritime fin octobre ou au courant du mois de novembre.

L'UNRWA bénéficie depuis toujours du soutien actif de la partie chinoise qui revoit plusieurs fois à la hausse le montant de sa contribution annuelle à cette organisation. Cette année avec l'éclatement et la propagation de la pandémie dans ces quatre pays, la diaspora palestinienne se retrouve dans une situation particulièrement difficile. La Chine s'inquiète profondément des réfugiés qui ont beaucoup de mal à recevoir de l'aide de l'UNRWA suite à la suspension de financement à l'organisation promis par certains pays. Étant elle aussi lourdement frappée par la pandémie qui laisse des impacts importants, la Chine s'efforce toujours d'apporter de l'aide à ces réfugiés et à l'UNRWA.

Inscrite dans la lignée des précédentes aides et opérations telles que la fourniture des quantités importantes de matériels envers des pays dont la Palestine, l'envoi d'un groupe d'experts de santé au Pakistan, et le don annuel promis par le gouvernement chinois à l'UNRWA, cette nouvelle action d'aide démontre le soutien ferme de la Chine aux pays arabes dont notamment la Palestine pour faire face à la COVID-19 et le soutien inébranlable qu'elle accorde aux agences de l'Organisation des Nations unies (ONU) et au multilatéralisme. Elle traduit également le soutien ferme de la Chine à la justice et l'équité internationales. Nous continuerons à appliquer le concept de la communauté d'avenir partagé pour l'humanité, et ne ménagerons pas nos efforts pour aider les pays et les régions dont la Palestine en fonction de leur besoin, et souhaitons voir rapidement une solution complète, juste et dans la durée du dossier palestinien, en y apportant notre part active de contribution.

Associated Press de Pakistan : Le premier projet de métro pakistanais dans le cadre du Corridor économique Chine-Pakistan (CECP) est finalisé et est devenu opérationnel hier à Lahore. Sa capacité est de 250 000 passagers par jour. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Zhao Lijian : J'ai remarqué aussi cette bonne nouvelle. Ayant moi-même passé beaucoup d'années au Pakistan, je tiens à féliciter la mise en service de ce projet très vivement.

La ligne orange du métro de Lahore au Pakistan figure parmi les premières réalisations du CECP. La mise en service de ce projet marque le début de l'ère du métro du pays. Lors de la cérémonie d'inauguration, le Ministre en chef du Punjab Sardar Usman Buzdar a indiqué : « La ligne orange figure parmi les projets ferroviaires urbains les plus modernes dans toute l'Asie du Sud. Elle permettra aux habitants de Lahore de bénéficier d'un mode de transport moderne, hautement efficace, sûr et respectueux de l'environnement, et de réduire la pollution de l'air de la ville. La construction de la ligne a permis de créer plus de 7000 postes de travail et à ma connaissance, près de 2000 postes supplémentaires seront créés pour l'opération et la maintenance de la ligne. »

L'achèvement de la ligne orange constitue un nouveau succès important de la mise en œuvre du CECP. La Chine est prête à joindre ses efforts à ceux du Pakistan pour faire avancer la construction du CECP et pour faire de celui-ci un projet phare qui incarne le développement de haute qualité de l'Initiative « la Ceinture et la Route ».

Beijing Daily : Le Président de la commission électorale des Seychelles a annoncé le 25 octobre que le candidat Wavel Ramkalawan du parti Linyon Democratik Seselwa (LDS, Union démocratique seychelloise) était élu Président des Seychelles avec 54,9% des voix. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Zhao Lijian : La Chine exprime ses sincères félicitations à M. Wavel Ramkalawan pour son élection au poste de Président des Seychelles. Nous sommes convaincus que sous sa direction, le gouvernement et le peuple seychellois remporteront un plus grand succès dans la voie du développement national.

Les Seychelles sont un bon ami et un bon partenaire de la Chine en Afrique. L'amitié traditionnelle entre les deux pays possède une base profonde et solide. La Chine est disposée à travailler avec les Seychelles pour renforcer l'amitié bilatérale et la confiance mutuelle, approfondir la coopération mutuellement bénéfique, resserrer la coordination internationale et porter les relations entre les deux pays à un niveau plus élevé.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer