Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères
Conférence de presse du 5 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2020/11/05

CCTV : Que pensez-vous du rôle que joue la coopération internationale dans le cadre de « la Ceinture et la Route » pour aider les pays partenaires à lutter contre l'épidémie et à améliorer le bien-être social ?

Wang Wenbin : Sept ans après son lancement, l'Initiative « la Ceinture et la Route » est devenue un bien public mondial largement apprécié et la plus grande plateforme de coopération. La construction conjointe de « la Ceinture et la Route » vise à réaliser plus de projets au profit des populations locales. La Chine a signé avec 138 pays des documents de coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route », et a mené avec eux quelque 2000 projets, ce qui a créé des emplois à des dizaines de milliers de personnes. Durant l'épidémie de COVID-19, « la Ceinture et la Route » a activement contribué au redressement de l'économie et de la société locales par ses nombreux projets.

Le 3 novembre, le Forum de haut niveau sur l'image internationale des entreprises chinoises de 2020 a publié le Rapport sur l'image internationale des entreprises chinoises de 2020•Version « la Ceinture et la Route ». L'enquête a été menée dans 12 pays partenaires de « la Ceinture et la Route » en Asie, en Afrique et en Europe. Selon les résultats, parmi les sondés, 78% ont apprécié les entreprises chinoises, 70% et plus de 60% ont jugé positifs les effets des aides des entreprises chinoises aux habitants locaux en faveur respectivement de la lutte contre l'épidémie et de la réduction de la pauvreté, et 60% ont dit que, parmi toutes les mesures antiépidémiques prises par les entreprises chinoises, celle qui les a le plus impressionnés était la primauté de la vie et de la santé des employés. Plus de la moitié des personnes interrogées ont estimé que les entreprises chinoises avaient amélioré les infrastructures de leur pays et avaient soutenu le développement éducatif, médical et sanitaire du pays.

Attachée aux principes de « consultations, coopération et bénéfices pour tous », d'« ouverture, développement vert et intégrité », et de « coopération de haut standard pour améliorer la vie des peuples et maintenir la soutenabilité », la Chine continuera de travailler avec ses partenaires pour promouvoir la coopération internationale dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », de manière à apporter davantage de bénéfices tangibles à tous les pays et peuples.

Bloomberg : La Chine a annoncé qu'elle travaillerait à faire du marché chinois un marché ouvert sur le monde, un marché de tous et un marché pour tous. Dans le même temps, elle envisage d'interdire les importations de minerai de cuivre et de sucre australiens, d'imposer des restrictions sur les vins australiens et d'empêcher les importations de bois et d'orge en provenance d'Australie. Comment la Chine joindra-t-elle ses actions à sa parole ?

Wang Wenbin : Je suis très heureux que vous avez suivi le discours d'hier prononcé par le Président Xi Jinping à la cérémonie d'ouverture de la troisième Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE). En organisant comme prévu le grand événement international, qu'est la CIIE, sur la base de l'assurance de la sécurité sanitaire, la Chine a montré au monde une sincère volonté de partager avec les autres pays les opportunités de marché et de promouvoir la reprise mondiale. Comme vous venez de mentionner, le Président Xi Jinping a indiqué dans son discours que la Chine élargirait avec détermination son ouverture sur tous les plans, et réaliserait plus efficacement l'interconnexion des marchés intérieur et extérieur et le partage des facteurs de production et des ressources, et qu'ainsi le marché chinois serait-il un marché ouvert sur le monde, un marché de tous et un marché pour tous. Il s'agit non seulement d'une position prise, mais aussi des actions concrètes faites par la Chine. Bien que la 3e CIIE se tienne à un moment particulier marqué par l'épidémie de COVID-19, le nombre des entreprises de Fortune Global 500 présentes est au même niveau que celui des éditions précédentes et la zone d'exposition est encore plus élargie, ceci démontre que l'ouverture et la coopération avec l'extérieur de la Chine se développent sans cesse.

Quant à votre question sur les exportations vers la Chine des produits australiens concernés, nous avons répondu à plusieurs questions similaires. Les départements compétents de la Chine ont adopté des mesures concernées sur les importations selon les lois et les règlements, ce qui est en conformité avec la loi et les règlements chinois ainsi qu'avec les coutumes internationales, et a permis d'assurer les droits et intérêts légitimes des industries chinoises concernées et la sécurité des consommateurs chinois. En plus, c'est dans le respect des dispositions de l'Accord de libre-échange Chine-Australie.

À cette occasion, je voudrais réitérer qu'une relation saine et stable entre la Chine et l'Australie est dans l'intérêt fondamental des deux peuples. En même temps, le respect mutuel est la base et la garantie de la coopération pragmatique entre les pays. Nous espérons que l'Australie déploiera davantage d'efforts pour favoriser la confiance mutuelle et la coopération avec la Chine, et faire valoir l'esprit de partenariat stratégique global Chine-Australie, de manière à remettre les relations Chine-Australie sur la bonne voie le plus rapidement possible.

RCI : Selon des reportages, le 3 novembre, la Commission électorale indépendante de Côte d'Ivoire a annoncé la victoire du Président sortant Alassane Ouattara dans l'élection présidentielle avec 94,27% des voix. En même temps, des incidents violents qui avaient eu lieu au cours de l'élection ivoirienne ont attiré l'attention de la communauté internationale. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine suit de près l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire. Nous avons remarqué des résultats préliminaires annoncés par la Commission électorale indépendante du pays ainsi que des déclarations de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union africaine (UA) et d'autres organisations régionales africaines. La Chine est convaincue que le peuple ivoirien a la capacité et la sagesse de sauvegarder la stabilité et le développement du pays. La Chine est prête à renforcer sa coopération avec la Côte d'Ivoire dans divers domaines et à promouvoir le développement continu des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays.

AFP : Les Ambassades de Chine au Royaume-Uni, en Belgique et aux Philippines ont annoncé la suspension de l'entrée en Chine des ressortissants étrangers titulaires de visas ou de permis de séjour chinois en cours de validité des types du travail, des affaires personnelles et du regroupement familial. Cette mesure sera-t-elle étendue également à d'autres pays ?

Wang Wenbin : Les avis publiés par les Ambassades de Chine dans les pays concernés ont clairement indiqué qu'il s'agissait d'une mesure temporaire que la Chine a été obligée de prendre pour faire face à l'épidémie.

La Chine s'est inspirée des pratiques de nombreux pays et a ajusté en fonction de la situation épidémique les conditions d'entrée en Chine des personnes concernées. Cela est juste, raisonnable et conforme aux coutumes internationales. Nous sommes convaincus que nous pouvons compter sur votre compréhension.

Selon l'évolution de la situation épidémique, les Ambassades de Chine dans les pays concernés publieront des avis en temps opportun. Vous pouvez continuer de les suivre.

Bloomberg : Vous venez de dire que vous avez répondu récemment à beaucoup de questions sur l'Australie, et je suis d'accord. J'ai posé moi-même des questions similaires il y a quelques jours. Compte tenu des actions récentes de la Chine envers l'Australie, je voudrais savoir si l'ouverture du marché chinois est assortie de conditions. Si oui, quelles sont les conditions ?

Wang Wenbin : Comme je viens de l'indiquer dans ma réponse à votre question, les départements compétents de la Chine ont adopté des mesures concernées sur les importations selon les lois et les règlements, ce qui est en conformité avec la loi et les règlements chinois ainsi qu'avec les coutumes internationales, et est respectueux des dispositions de l'Accord de libre-échange Chine-Australie. Les accomplissements tangibles réalisés par la Chine dans l'élargissement de son ouverture et dans la promotion de sa coopération avec l'extérieur sont indéniables.

AFP : Selon des reportages, en réponse aux restrictions imposées par la Chine sur les importations australiennes, le Ministre australien du Commerce a appelé à la Chine de faire preuve de plus de transparence. Pourriez-vous le confirmer et divulguer plus de mesures concrètes adoptées par la Chine sur les importations australiennes ?

Wang Wenbin : Je viens de répondre à des questions similaires.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer