Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
Protection des animaux sauvages, la Chine est en action
2013/08/09

Depuis l'année 2010, le 29 juillet de chaque année est fixé comme la Journée Internationale du Tigre, en vue de promouvoir la protection des tigres sauvages et de leurs habitats. En effet, le nombre des tigres sauvages dans le monde a déjà largement diminué, d'environ 100 000 au début du 20e siècle à environ 3 200 actuellement. Le plus inquiétant, est que ce nombre et la superficie des habitats des tigres sauvages n'ont toujours pas cessé de diminuer depuis le début du 21e siècle. L'alarme s'est déclenchée ! En Chine, il existe environ 40 à 50 tigres sauvages, tels que le tigre de Sibérie, de Chine méridionale, d'Indochine et du Bengale, ils sont gravement menacés d'extinction. Partout dans le monde, nombreux d'animaux sauvages précieux font face également à la menace d'extinction. La protection des animaux sauvages et le maintien de l'équilibre écologique naturel, concernent non seulement la survie et le développement de l'être humain, constituent plutôt une référence importante du progrès de la civilisation humaine, une responsabilité commune et un devoir partagé de tous les pays du monde.

 

La Chine est un des pays conservant les espèces d'animaux sauvages les plus variés du monde, dont les vertébrés comptent plus de  6 500 espèces, occupant environ 10% des vertébrés du monde. Parmi lesquels, le panda, l'ibis nippon, le rhinopithèque, le tigre de Chine méridionale, l'alligator chinois sont les espèces endémiques qui se trouvent uniquement en Chine. La diversité des animaux sauvages est une ressource naturelle précieuse de la Chine. Pendant le 20e siècle, les animaux sauvages susmentionnés sont déjà menacés d'extinction, certaines espèces uniques sont très peu nombreuses et leurs habitats sont très limités, une fois frappées par des désastres naturels, des épidémies ou d'autres menaces, elles se trouveront au bord d'extermination.

 

Le Gouvernement chinois attache une grande importance à la protection des animaux sauvages. En 1950, la Chine a déjà publié la Mesure de protection de la faune et de la flore rares. En 1956, les premières zones de protection ont été fondées en Chine. Après la mise en place de la politique de la réforme et de l'ouverture vers l'extérieur, la Chine a accéléré ses actions dans la protection des animaux sauvages. Elle s'est jointe à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction en 1981, et a promulgué la Loi de la protection de la faune sauvage en 1988. A partir des années 80 du 20e siècle, le Gouvernement chinois a pris une série de mesures, telles que l'intensification des patrouilles, la réhabilitation des habitats, le traitement des animaux malades ou blessés, la libération des animaux à la nature, etc., celles-ci ont favorisé effectivement l'élargissement des groupes des espèces menacées et la protection générale d'autres animaux sauvages.

 

Aujourd'hui, la Chine a déjà créé plus de 2 150 zones de protection naturelle, équivalent au 13% de la superficie du territoire national, abritant efficacement plus de 85% des espèces d'animaux sauvages protégés prioritairement par l'état. D'ailleurs, il y a également en Chine 41 zones humides d'importance internationale, 50 000 petites espaces de réserves naturelles, des parcs de terre humide et des parcs forestiers. Un grand nombre de stations de surveillance des épidémies d'origine animale terrestre sauvage ont été établies, permettant à la formation d'un système de protection des animaux sauvages en milieu sauvage. En même temps, la Chine a lancé au plan national des activités de propagande et d'éducation au grand public, généralisant les connaissances sur la protection des animaux sauvages, tout en promouvant la conscience et l'esprit de droit de protection du peuple.

 

A travers ces efforts inlassables, les données observées pendant 10 ans écoulés ont montré que, la tendance descente des espèces d'animaux sauvages rares ou menacés de la Chine a été tournée, et le risque d'extinction est en train d'être débarrassé. Néanmoins, nous avons la claire conscience que beaucoup d'animaux sauvages sont toujours en péril, et une partie de la faune sauvage qui n'est pas sous protection prioritaire nationale est toujours en train de diminuer. Les habitats des animaux sauvages sont encore sérieusement menacés par la détérioration, la pollution et la fragmentation.

 

Dans les affaires internationales de la protection des animaux sauvages, la Chine s'acquitte scrupuleusement de ses devoirs, se déploie activement dans la coopération internationale et l'accomplissement des accords, et a adhéré successivement à la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages, à la Convention sur les Zones Humides et à la Convention sur la Diversité Biologique. Elle a signé avec plusieurs pays des accords sur la protection des animaux sauvages, et a maintenu de bonnes relations de coopération avec les organisations internationales concernées en réalisant une série de programmes de coopération internationale, elle a aussi soutenu des actions de protection des autres pays. En outre, la Chine a intensifié la coopération et les échanges avec les pays concernés, en renforçant l'application des lois et des conventions, pour lutter contre le commerce illégal et la contrebande des animaux sauvages.

 

La protection des animaux sauvages ne se réalisera pas en s'appuyant sur les efforts d'un certain pays ou des efforts partiels, mais sur la coopération générale et concordante de tous les peuples du monde. Le chemin à poursuivre reste encore long et difficile. Suivant les instructions du 18e Congrès du Parti Communiste Chinois sur la construction de la civilisation écologique et de la belle Chine, tout en sauvegardant l'écosystème et en améliorant les conditions de vie du peuple, la Chine va concrétiser sérieusement tous les travaux de la protection des animaux sauvages, en vue d'apporter une nouvelle contribution encore plus grande à la biodiversité de la Chine et du monde, de bâtir la base solide d'une vie heureuse pour notre génération ainsi que les générations futures. Nous souhaitons œuvrer avec tous les pays du monde, à assumer notre responsabilité commune, à bien apprécier les animaux sauvages, en affrontant ensemble les défis, en conjuguant les efforts dans la résolution des problèmes, afin de protéger notre planète.

 

 

Chargé d'Affaires a.i. de

l'Ambassade de Chine à Kinshasa

CHEN Zhihong



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer