Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
Yang Jiechi: Innovation théorique et pratique de la diplomatie chinoise dans le nouveau contexte
2013/08/17

Depuis la clôture réussie du 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC) et la fin des sessions annuelles de l'Assemblée populaire nationale (APN) et de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC) de cette année, face à de nouvelles situations et de nouvelles missions, le Comité central (CC) du PCC, ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping, a pertinemment appréhendé l'évolution de la situation mondiale et la tendance générale du développement en Chine, avec une vision stratégique et de long terme et sur la base du maintien de la continuité et de la stabilité des grandes orientations de la politique étrangère, adopté une vue d'ensemble sur la situation du pays et la situation internationale en faisant preuve d'une grande perspicacité et d'un esprit novateur et entreprenant pour promouvoir l'innovation théorique et pratique de la diplomatie chinoise. Il a ainsi réalisé un bon départ et une planification générale sur le plan diplomatique, avancé à cet égard un grand nombre d'idées stratégiques, de politiques, de tactiques et de principes de grande importance et engagé une série d'actions diplomatiques majeures, ce qui a permis non seulement de créer des conditions extérieures favorables au développement sur tous les plans du travail du PCC et de l'État, mais aussi d'enrichir et de faire progresser le système théorique de la diplomatie à la chinoise.

 

I. Le nouveau départ et la planification d'ensemble de la diplomatie chinoise montrent pleinement un caractère stratégique, global et innovant.

À l'issue du 18e Congrès du PCC, le Camarade Xi Jinping a spécialement choisi de recevoir des représentants des experts étrangers travaillant en Chine pour sa première rencontre diplomatique après sa prise de fonctions, afin de répondre au vif intérêt de la communauté internationale pour les grandes orientations politiques du CC du PCC dont il est le Secrétaire général. Plus tard, le Bureau politique du CC du PCC a organisé une étude collective autour du thème « poursuivre fermement la voie du développement pacifique ». À l'occasion de ces activités internes et externes, le Camarade Xi Jinping a prononcé des discours importants pour présenter la stratégie d'ouverture et la politique étrangère de la Chine, émettant ainsi un message clair à l'extérieur : la nouvelle équipe dirigeante chinoise s'en tiendra à la réforme et l'ouverture sur l'extérieur, à la voie du développement pacifique, à la stratégie d'ouverture mutuellement avantageuse et à la défense ferme des intérêts vitaux du pays.

Depuis la fin des sessions annuelles de l'APN et de la CCPPC de cette année, le Camarade Xi Jinping et d'autres dirigeants du PCC et de l'État se sont rendus respectivement en Asie, en Afrique, en Amérique latine, en Europe et en Amérique du Nord pour effectuer des visites dans de grands pays, des pays voisins, des pays émergents et des pays en développement, et ont reçu en Chine des dizaines de dirigeants étrangers. Les dirigeants chinois ont rencontré, en Chine ou à l'étranger, une centaine de Chefs d'État et de dirigeants étrangers dans des cadres bilatéraux ou multilatéraux, donnant ainsi une forte impulsion aux échanges amicaux et à la coopération pragmatique entre la Chine et le reste du monde.

Gérer activement nos relations avec les principaux grands pays. Depuis sa prise de fonctions en tant que Président chinois, le Camarade Xi Jinping a choisi la Russie comme la première étape de son premier déplacement à l'étranger. Cette visite a renforcé la coopération sino-russe dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'énergie et de la sécurité stratégique, et consolidé la base du partenariat global de coordination stratégique entre les deux pays. Lors de sa rencontre avec le Président américain Barack Obama à Annenberg Retreat, à Los Angeles aux États-Unis, les deux parties ont convenu de travailler ensemble pour construire entre la Chine et les États-Unis un nouveau modèle de relations entre grands pays marqué par le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant, ce qui a permis de fixer le cap et de dresser un plan pour le futur développement des relations sino-américaines. La Chine et les États-Unis ont aussi tenu avec succès le 5e tour de dialogues stratégique et économique, et enregistré des progrès encourageants dans la mise en œuvre des consensus des deux Chefs d'État et la promotion de la construction entre eux d'un nouveau modèle de relations entre grands pays. D'autres dirigeants du PCC et de l'État ont, eux aussi, effectué des visites dans plusieurs pays européens. Nous avons également reçu en Chine le Président français François Hollande et d'autres dirigeants de pays européens pour explorer sans cesse de nouveaux champs d'action dans la coopération pragmatique et mutuellement avantageuse Chine-Europe.

Travailler énergiquement pour stabiliser et développer nos relations d'amitié et de bon voisinage avec les pays voisins. Les relations entre la Chine et ses pays voisins connaissent, dans leur ensemble, une évolution plus positive. À la session annuelle 2013 du Forum de Bo'ao pour l'Asie, lors de ses rencontres avec des dirigeants étrangers en marge de ce rendez-vous, le Camarade Xi Jinping a présenté de façon concentrée les nouveaux concepts de notre politique intérieure et extérieure pour renforcer la confiance stratégique mutuelle avec les pays concernés et promouvoir nos relations avec les pays voisins. En recevant en Chine des dirigeants de nos pays voisins, comme le Président du Viet Nam Truong Tan Sang, la Présidente de la République de Corée Park Geun-hye et le Premier Ministre du Pakistan Nawaz Sharif, nous avons renforcé nos relations bilatérales avec les pays voisins d'Asie du Sud-Est et d'Asie centrale, et consolidé notre bon voisinage, amitié et coopération avec eux. Concernant la question des Diaoyu Dao et celle de la Mer de Chine méridionale, nous avons défendu fermement notre souveraineté territoriale et nos droits et intérêts maritimes, poussé les pays voisins à traiter et à régler adéquatement les différends par le dialogue et les négociations. Sur la question nucléaire de la Péninsule coréenne, en nous tenant à l'objectif de la dénucléarisation de la Péninsule, nous avons travaillé activement auprès des pays concernés pour contribuer à l'apaisement de la situation dans la Péninsule.

Renforcer et développer vigoureusement l'amitié et la coopération avec les pays en développement. Les visites successives très réussies du Camarade Xi Jinping en Afrique et en Amérique latine traduisent pleinement la haute importance que nous attachons aux pays en développement. En se rendant en Tanzanie, en Afrique du Sud et en République du Congo, le Camarade Xi Jinping, premier Chef d'État chinois à choisir l'Afrique pour son premier déplacement à l'étranger, a ainsi créé un précédent. Il s'est entretenu avec plus de dix dirigeants de pays africains dans le cadre d'un petit-déjeuner de travail, ce qui a permis d'aboutir à des résultats fructueux dans la pérennisation de l'amitié, le renforcement de la confiance réciproque, la promotion de la coopération et la recherche commune du développement. Par ailleurs, les visites du Camarade Xi Jinping à Trinité-et-Tobago, au Costa Rica et au Mexique et ses entretiens bilatéraux avec les dirigeants de huit pays des Caraïbes ont contribué à accroître la confiance politique mutuelle, à renforcer la coopération pragmatique et à élever le niveau global de notre coopération avec les pays de l'Amérique latine et des Caraïbes.

Orienter le processus de la diplomatie multilatérale en y participant de manière approfondie. Comme l'a souligné le Camarade Xi Jinping lors de ses rencontres avec des dirigeants d'organisations internationales, la Chine préconise et applique activement le multilatéralisme et accorde une grande importance au rôle majeur des organisations internationales comme l'ONU. La Chine s'acquittera des obligations internationales qui lui incombent et engagera une coopération approfondie avec les organisations internationales concernées pour préserver la paix et la sécurité dans le monde, promouvoir le développement et le progrès de l'humanité et répondre aux questions et défis planétaires. Nos relations avec les organisations internationales majeures connaissent de nouveaux progrès. Lors de la 5e Rencontre des dirigeants du BRICS à Durban, en Afrique du Sud, le Camarade Xi Jinping a intensifié la concertation et la coordination avec d'autres grands pays en développement sur les grandes questions économiques et politiques du monde et œuvré ensemble avec eux à promouvoir la construction institutionnelle du BRICS. La Déclaration de Durban et le plan d'action publiés à l'issue de cette rencontre, annonçant la décision de créer une banque de développement et des réserves de devises du BRICS, ont insufflé une forte vitalité à la promotion d'un nouvel ordre politique et économique international plus juste et plus rationnel.

Innovant dans la continuité, le CC du PCC ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping a donné un nouveau départ grandiose et procédé à une planification globale et équilibrée pour la diplomatie chinoise, la dotant, dans le nouveau contexte, de concepts riches, de priorités bien identifiées, de positions fermes, de tactiques souples et d'un style très marquant, ce qui a permis non seulement de mobiliser pleinement les initiatives de toutes les parties quant au développement de leurs relations avec la Chine et de jeter une bonne base à notre action diplomatique pour la deuxième moitié de cette année, voire pour les cinq à dix ans à venir, mais aussi de raffermir énergiquement le moral du Parti, de l'armée et de la population et de stimuler considérablement l'enthousiasme de tout le Parti et de tout le peuple multiethnique pour œuvrer avec opiniâtreté à la réalisation des « deux objectifs centenaires » définis par le 18e Congrès du PCC.

 

II. Une série de progrès majeurs ont été enregistrés dans l'innovation théorique et pratique de la diplomatie.

Face à une situation internationale complexe, le CC du PCC ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping a su faire valoir le bon style de travail du Parti consistant à associer la théorie à la pratique, faire preuve de courage dans l'exploration et s'en tenir à la coordination parfaite entre la politique intérieure et la politique étrangère et à l'unité harmonieuse entre les spécificités chinoises et les caractéristiques de notre époque, réalisant ainsi, en très peu de temps, une série de percées majeures dans la théorie et la pratique diplomatiques. Ceci révèle sa détermination à innover, son ample vision mondiale, sa pensée stratégique prospective et ses capacités à maîtriser la situation générale, et offre des garanties théorique et pratique solides pour créer une nouvelle situation du travail diplomatique, et saisir et bien utiliser l'importante période stratégique favorable.

1. Avancer l'idée importante du rêve chinois et lui donner un sens profond en vue de renforcer les échanges et la coopération entre la Chine et les autres pays du monde.

Depuis le 18e Congrès du PCC, lors de ses déplacements à l'étranger et de l'accueil des hôtes étrangers en Chine, le Camarade Xi Jinping a présenté de manière approfondie aux dirigeants et publics étrangers l'idée importante du rêve chinois consistant à réaliser le grand renouveau de la nation chinoise, et leur en a expliqué le riche contenu.

Comme l'a souligné le Camarade Xi Jinping, le rêve chinois est le rêve du peuple chinois multiethnique tout entier et aussi celui de chaque Chinois. La réalisation du rêve chinois nécessite un environnement environnant et international pacifique et stable, et la Chine s'en tiendra à réaliser ce rêve par le développement pacifique. Le rêve chinois étant étroitement lié à ceux des autres peuples du monde, la Chine s'efforcera, tout en réalisant son propre développement, d'entraîner et d'aider les autres pays, notamment les pays en développement et les pays voisins à se développer. Elle partagera davantage les opportunités de développement avec les autres pays pour qu'ils puissent mieux accomplir leurs propres rêves. Elle souhaite réaliser une coopération gagnant-gagnant et un développement partagé avec les autres pays du monde, et le peuple chinois souhaite travailler, à travers la réalisation du rêve chinois, la main dans la main avec les autres peuples pour accomplir le rêve mondial.

La présentation intégrale, approfondie et détaillée du rêve chinois donnée par le Camarade Xi Jinping s'inscrit dans la continuité et le développement dans le nouveau contexte de l'attachement de la Chine au concept important de la voie du développement pacifique. Elle a contribué à une meilleure compréhension et à une meilleure reconnaissance par la communauté internationale de la stratégie du développement pacifique de la Chine, et est généralement appréciée et saluée sur le plan international. Selon de nombreux dirigeants et personnalités de différents milieux de pays étrangers, le rêve chinois est en convergence avec le rêve de leurs propres pays et peuples, et ils sont prêts à travailler ensemble avec la Chine pour réaliser le bel idéal commun de l'humanité. Cette réalité a déjoué de manière énergique les tentatives de certaines forces internationales visant à dénaturer et à dénigrer le rêve chinois.

L'idée importante du rêve chinois a non seulement stimulé considérablement la détermination et la confiance du peuple chinois pour réaliser le grand renouveau de la nation, mais aussi accru fortement l'influence et la convivialité de la Chine à l'égard du reste du monde et renforcé notre position et notre droit à la parole dans les affaires internationales, ce qui reflète pleinement la parfaite cohérence et la grande unité entre nos politiques intérieure et extérieure.

2. Proposer la construction entre la Chine et les États-Unis d'un nouveau modèle de relations entre grands pays, tout en travaillant à promouvoir le développement des relations avec tous les grands pays.

Promouvoir la construction entre la Chine et les États-Unis d'un nouveau modèle de relations entre grands pays et réaliser une interaction bénéfique et la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et tous les grands pays, tel est un concept important de la gestion des relations avec les grands pays du CC du PCC ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping. C'est non seulement un choix stratégique fondé sur les enseignements et les leçons tirés de l'histoire et sur une parfaite compréhension du courant de notre époque, et qui associe étroitement les intérêts de la Chine à ceux des autres pays du monde, mais également un besoin intrinsèque pour la réalisation des « deux objectifs centenaires » et un impératif pour la poursuite de la stratégie extérieure globale qu'est le développement pacifique.

La Chine et les États-Unis sont parvenus à un consensus important sur la construction d'un nouveau modèle de relations entre grands pays. Lors du Sommet sino-américain tenu à Annenberg Retreat, le Camarade Xi Jinping et le Président américain Barack Obama ont convenu de travailler ensemble pour construire un nouveau modèle de relations entre grands pays au bénéfice des deux peuples et des autres peuples du monde. Le Camarade Xi Jinping a parfaitement résumé en trois phrases le contenu de ce nouveau modèle de relations : D'abord, c'est une relation non conflictuelle et non antagoniste. C'est-à-dire qu'il faut envisager de manière objective et raisonnable les intentions stratégiques de part et d'autre et se traiter toujours en partenaire et non en adversaire, et gérer adéquatement les problèmes et les divergences par le dialogue et la coopération et non par la confrontation. Deuxièmement, c'est une relation fondée sur le respect mutuel. Ce qui signifie qu'il faut respecter le système social et la voie de développement choisis par l'un et l'autre, respecter les intérêts vitaux et les préoccupations majeures de part et d'autre, travailler à trouver un terrain d'entente par-delà les divergences en faisant valoir l'esprit de tolérance et d'inspiration mutuelle pour progresser ensemble. Et troisièmement, c'est une relation de coopération gagnant-gagnant. Il faut donc rejeter la mentalité du jeu à somme nulle, tenir compte des intérêts du partenaire dans la recherche de ses propres intérêts et promouvoir le développement partagé dans la poursuite de son propre développement pour approfondir sans cesse l'imbrication des intérêts. Par ailleurs, le Camarade Xi Jinping a également souligné que, pour mettre en œuvre le consensus sino-américain sur la construction d'un nouveau modèle de relations entre grands pays, les deux parties devraient élever le niveau du dialogue et de la confiance mutuelle, adopter de nouvelles mesures dans la coopération pragmatique, établir un nouveau mode d'interaction entre grands pays et explorer de nouvelles méthodes pour gérer les divergences. La construction entre la Chine et les États-Unis d'un nouveau modèle de relations entre grands pays est une initiative sans précédent qui serait une source d'inspiration pour les autres. Cette entreprise historique ne s'accomplira pas sans encombre, car il n'y a pas d'expériences toutes faites à suivre. Mais tant que nous voyons clair dans la situation, identifions exactement les objectifs, faisons preuve d'une confiance ferme et déployons des efforts inlassables, nous pourrons certainement assurer un développement sain et régulier des relations sino-américaines.

Dans le même temps, grâce aux efforts actifs et sous l'impulsion de notre pays, nos relations avec les autres grands pays ont également enregistré de nouveaux progrès et de nouvelles percées. La Chine et la Russie ont vu leur confiance stratégique mutuelle s'approfondir sans cesse et le niveau de leur coopération économique et commerciale s'élever régulièrement, avec de nouvelles percées réalisées dans les projets de coopération structurants comme par exemple en matière énergétique. Les deux pays restent en coordination étroite sur les grandes questions internationales et régionales et sur la gouvernance économique mondiale, et de nouveaux progrès ont été obtenus dans leur partenariat global de coordination stratégique. La coopération Chine-Europe s'est étendue dans de nouveaux domaines, l'imbrication de leurs intérêts s'est accentuée sans cesse et le niveau de leur coopération stratégique s'est élevé continuellement. Nous avons également fait des efforts actifs et obtenu des résultats notables dans le développement de nos relations d'amitié et de coopération avec les grands pays en développement et les grands pays régionaux.

3. Faire valoir une juste conception de la moralité et de l'intérêt pour renforcer l'amitié et la coopération avec les pays voisins et les pays en développement.

Traiter correctement les rapports entre la « moralité » et l'« intérêt » est un des principes essentiels de la brillante culture traditionnelle chinoise et une règle morale transmise de génération en génération par la nation chinoise. C'est non seulement un précepte important de la façon de se conduire en société pour un individu, mais aussi un principe majeur pour un pays dans la gestion des relations internationales. Héritier de la culture chinoise et de la belle tradition diplomatique de la Chine nouvelle, le Camarade Xi Jinping a, face aux nouvelles situations et aux nouvelles tâches dans le développement des relations de la Chine avec les pays en développement et les pays voisins, souligné la nécessité d'adopter une juste conception de la moralité et de l'intérêt dans le développement des relations avec ces pays, de s'attacher à la justice et à l'impartialité et d'accorder une importance primordiale à la moralité sur le plan politique, ainsi que de s'en tenir au bénéfice réciproque et au gagnant-gagnant pour un développement partagé sur le plan économique. Quant aux pays voisins et pays en développement qui sont des amis de longue date de notre pays et qui font face à des tâches ardues de développement, il faut prendre davantage en considération leurs intérêts et nous garder de rechercher des profits aux dépens d'autrui et contre les intérêts de nos voisins.

Nous travaillons à renforcer nos relations avec les pays voisins et les pays en développement à la lumière de cette juste conception de la moralité et de l'intérêt. Lors de son voyage en Afrique, le Camarade Xi Jinping a eu avec des dirigeants africains des échanges francs et sincères au cours desquels il a présenté, de façon exhaustive, la politique africaine de la Chine, avec l'accent mis sur la sincérité, les résultats concrets, l'affinité et l'honnêteté de la coopération avec l'Afrique. Il a notamment souligné la nature mutuellement avantageuse et gagnant-gagnant de la coopération sino-africaine en affirmant que la Chine remplirait scrupuleusement tous ses engagements sans les assortir d'aucune condition politique, pour surtout aider les pays africains à transformer leurs avantages en matière de ressources naturelles en atouts dans le domaine du développement et à réaliser un développement diversifié, autonome et durable. Les propos tenus par le Camarade Xi Jinping ont suscité un vif écho parmi les dirigeants et les populations africains qui affirmaient tous que l'aide de la Chine envers l'Afrique était sincère et visait à contribuer au développement de l'Afrique et que les pays africains faisaient entièrement confiance à la Chine.

La visite du Camarade Xi Jinping à Trinité-et-Tobago et au Costa Rica a permis la conclusion d'un grand nombre de projets de coopération importants, qui traduisent la volonté sincère de la Chine d'accompagner le développement des pays concernés de l'Amérique centrale. Le Camarade Xi Jinping a annoncé l'ouverture par la Chine de crédit préférentiel et de crédit spécial de construction d'infrastructures en faveur des pays des Caraïbes amis de la Chine, initiative saluée par les pays concernés. Et durant sa visite au Mexique, des résultats encourageants ont été obtenus dans la promotion de la coopération économique et commerciale sino-mexicaine, et les deux parties ont annoncé l'élévation de leurs relations bilatérales au niveau de partenariat global stratégique.

4. Décider de renforcer la conception stratégique au plus haut niveau, la mise en œuvre des politiques et la logique de « ligne rouge » dans notre action diplomatique pour défendre fermement les intérêts vitaux du pays.

Le Camarade Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises qu'il faudrait, au plus haut niveau, faire une planification stratégique de notre action extérieure de moyen et de long terme. Le CC du PCC, avec une hauteur de vue et une vision d'ensemble, fait preuve d'une grande perspicacité dans ses analyses de la situation générale et d'une forte ambition dans son action et il ne cesse de renforcer la conception au plus haut niveau et la planification stratégique. à travers une série d'initiatives diplomatiques majeures et en associant étroitement nos actions concernant les grands pays, les pays voisins et les pays en développement ainsi que nos actions multilatérales, il a adopté une approche globale et assuré un développement général de nos relations avec les différentes parties, ce qui nous a permis d'atteindre l'objectif prévu de réaliser un bon démarrage, des premiers pas solides et une bonne disposition de nos actions diplomatiques et de jeter une bonne base à la planification globale de notre travail diplomatique de moyen et de long terme.

Le CC du PCC, ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping, très attaché à la mise en application de la politique extérieure, souligne qu'il faut veiller à bien mettre en œuvre les stratégies et les tactiques, s'adapter aux circonstances, réajuster à temps nos politiques, stratégies et tactiques en fonction de l'évolution de la situation internationale et de l'environnement extérieur et gérer correctement les nouvelles situations et questions que nous rencontrons dans notre travail diplomatique. Il insiste sur la nécessité d'avoir une logique de « ligne rouge », et d'œuvrer, dans la gestion des problèmes, pour de bons résultats tout en se préparant au pire. Comme l'a souligné le Camarade Xi Jinping, la Chine poursuit fermement la voie du développement pacifique, mais nous ne pouvons absolument pas renoncer à nos intérêts légitimes ni sacrifier les intérêts vitaux de l'État. Aucun pays étranger ne doit se faire des illusions sur la disponibilité de la Chine à accepter que sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement soient compromis. Dans notre pratique diplomatique, sans éluder aucune difficulté ni aucun problème, nous nous efforçons de gérer adéquatement nos divergences et frictions avec les pays concernés, et en même temps, de promouvoir les échanges et la coopération dans tous les domaines et d'élargir la convergence d'intérêts à travers la coopération pour préserver nos relations avec les pays voisins et l'intérêt général de la paix et de la stabilité dans la région.

5. Décider de renforcer la planification d'ensemble et la coordination de notre action diplomatique pour assurer la direction centralisée et unifiée du CC du PCC dans le travail diplomatique.

Avec une vision d'ensemble de la situation nationale et internationale, le CC du PCC accorde une haute importance à la planification d'ensemble et à la coordination de notre action diplomatique et souligne que le travail diplomatique doit être doté d'un plan global qui tient compte à la fois de la situation nationale et internationale, placé sous une direction unifiée, et mis en œuvre de façon coordonnée. Il convient aux autorités centrales et locales, aux départements gouvernementaux et associations populaires, et aux différents services chargés des affaires extérieures d'adopter une vision d'ensemble en matière diplomatique, de bien remplir leurs tâches respectives et de créer une synergie, pour, d'un côté, faire valoir pleinement l'esprit d'initiative et la créativité des différents acteurs, et de l'autre, renforcer la direction centralisée en faveur des intérêts nationaux, assurer la bonne concrétisation de la conduite, de la décision, de la gestion et du traitement du travail extérieur par le CC du PCC ainsi que la réalisation de ses objectifs stratégiques sur le plan extérieur. Depuis six mois, le CC du PCC a renforcé la construction institutionnelle, en rationalisant progressivement les mécanismes et systèmes concernés et en élaborant des règlements précis pour renforcer et mieux réglementer les actions extérieures et la gestion des affaires extérieures, ce qui a permis d'améliorer et de renforcer considérablement le rôle de direction centralisée et unifiée, de planification d'ensemble et de coordination du CC du PCC dans nos actions extérieures.

 

III. Étudier et appliquer en profondeur les nouveaux acquis de l'innovation théorique et pratique sur le plan diplomatique pour ouvrir de nouveaux horizons à la diplomatie chinoise.

Actuellement, la diplomatie chinoise dans le nouveau contexte, après avoir réalisé un bon démarrage et un déploiement stratégique, est d'ores et déjà entrée dans une phase de développement général et en profondeur. En adoptant un regard d'ensemble, nous sommes conscients que la Chine se trouve encore dans une période importante pleine d'opportunités stratégiques où elle peut faire beaucoup de choses tout en faisant face à des défis complexes et sérieux. Les acquis importants de l'innovation théorique et pratique dans le domaine diplomatique réalisés par le CC du PCC ayant comme Secrétaire général le Camarade Xi Jinping ont non seulement jeté une base solide au développement de notre action diplomatique pour la prochaine étape, mais aussi et surtout nous ont montré la bonne direction à suivre. Nous devons étudier et appréhender de façon approfondie l'essence de ces acquis, dresser sans cesse le bilan des expériences pour nous en inspirer dans notre pratique diplomatique. Nous devons redoubler d'efforts, sur la base du bon départ réalisé et dans un esprit novateur, pour optimiser sans cesse la disposition diplomatique, mieux faire jouer le rôle pilote de la diplomatie au sommet, développer activement nos relations avec les grands pays, renforcer la coopération amicale et mutuellement avantageuse avec les pays voisins et les pays en développement, et faire évoluer l'ordre international vers un sens plus juste et plus raisonnable. Il nous faut aussi promouvoir en profondeur les nouveaux idées et concepts diplomatiques, mettre en œuvre la ligne de masse et l'esprit de la « diplomatie au service du peuple » du PCC pour ouvrir de nouveaux horizons à notre travail diplomatique et créer un environnement extérieur favorable à la réalisation du rêve chinois – le grand renouveau de la nation chinoise.

 

(Auteur : Conseiller d'État et Directeur du Bureau pour les Affaires extérieures du CC du PCC)



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer