Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
Le rêve chinois et le rêve africain
2013/09/05

Le 15 juillet 2013, Lu Shaye, Directeur Général du Département des Affaires d'Afrique du Ministère des Affaires étrangères, a fait une allocution au séminaire « Le Rêve chinois et le Rêve africain, réalisons le développement commun grâce aux efforts conjoints » à l'Université de Dar es Salaam à Tanzanie pour expliquer le rêve chinois et le rêve africain. Les contenus pricipaux de l'allocution se présentent comme suit :  

 

En mars dernier, lors de sa visite en Tanzanie, le Président Xi Jinping a indiqué que les 1,3 milliard de Chinois œuvraient à réaliser le rêve chinois, celui du grand renouveau de la nation chinoise, tandis que le milliard d'Africains travaillaient à concrétiser le rêve africain, celui d'une Afrique unie et forte, de son développement et de son renouveau. Les peuples chinois et africains doivent renforcer l'unité, la coopération, le soutien mutuel et l'aide réciproque pour réaliser nos rêve. Nous devons également travailler avec le reste du monde pour réaliser le rêve mondial, celui d' une paix durable et d'une prospérité commune. Le discours du Président Xi a suscité un vif écho parmi les pays africains et attiré une haute attention de la communauté internationale.

 

Le fond du rêve chinois, par son essence, consiste à réaliser la prospérité du pays, le renouveau de la nation et le bonheur du peuple. Programme d'action pour le développement du pays que nous avons élaboré suivant le parcours de l'histoire, il s'adapte aux réalités chinoises et bénéficie d'un soutien sans réserve du peuple chinois. Il représente aussi une source d'inspiration pour le développement et le progrès d'aujourd'hui. Comme le prouve l'histoire après la fondation de la Chine nouvelle il y a plus de 60 ans, nous avons la confiance et la capacité de faire de ce rêve une réalité. Dans le même temps, le rêve chinois est en cohérence avec les beaux rêves caressés par les peuples du monde et en particulier hautement compatible avec le rêve africain.

 

Premièrement, le rêve chinois et le rêve africain aspirent tous les deux à la paix. Les Chinois ont caressé le rêve de l'unité du monde, même dans les temps anciens. Ils ont forgé un caractère national de l'harmonie et de fidélité à l'égard de tous nos voisins et une culture nationale caractérisée par l'ouverture et l'inclusivité. La Chine a profondément souffert de l'impérialisme et du colonialisme de l'époque moderne. Le chaos et l'agitation sont la dernière chose que nous voulons, la stabilité et la paix sont ce que nous souhaitons le plus. « Poursuivre fermement la voie de développement pacifique » est un engagement solennel que la Chine a fait au monde et aussi la voie incontournable pour réaliser le rêve chinois.

 

L'Afrique était jadis un continent paisible et tranquille et les peuples africains considèrent depuis toujours la paix comme un trésor inestimable. Cependant, des siècles d'agression coloniale et d'esclavage n'ont apporté que guerres et conflits à ce continent qui, aujourd'hui encore ne s'est pas totalement débarrassée du chaos local. Les peuples africains aspirent tous à la paix et à la stabilité. Avec des concepts culturels identiques, un sort similaire connu dans le passés et un besoin de développement commun, la Chine et l'Afrique recherchent l'une comme l'autre pour réaliser leurs rêves, sont engagées fermement dans la sauvegarde et la promotion de la paix mondiale.

 

Quand deux nations éprises de paix et aspirant à la paix conjuguent leurs efforts pour réaliser leurs rêves, cela renforcera grandement la force pour le maintien de la paix et de la stabilité dans le monde et contribuera à l'instauration d'un monde harmonieux de paix durable et de prospérité commune.

 

Deuxièmement, le rêve chinois et le rêve africain poursuivent tous les deux l'objectif du développement. Le développement et la prospérité sont l'aspiration commune et la mission historique de la Chine et de l'Afrique. Certes la Chine est devenue la deuxième économie du monde, mais son PIB par habitant se situe à la 90e place environ dans le monde. Plus de 100 millions de Chinois vivent encore en-dessous du seuil de pauvreté. Il est impératif de maintenir une croissance stable et relativement rapide, d'accélérer la transformation de son mode de développement pour rendre le développement plus durable, de renforcer le développement social, de veiller à ce que le peuple mène une vie mieux assurée et plus heureuse, et de défendre l'équité et la justice sociales pour que les fruits du développement profitent mieux et de façon plus équitable à toute la population et que chacun ait la chance de réussir sa vie. C'est dans cet objectif que nous devons travailler.

 

Depuis le début du 21e siècle, l'Afrique a fait des progrès considérable sur le plan socio-économique. Cependant, des problèmes structurels persistent toujours, tels que la base infrastructures économique faible, la structure unitaire et un développement déséquilibré. Eliminer la pauvreté, améliorer les conditions de vie de la population et réaliser le développement durable, voilà les tâches urgentes pour le continent africain. Les mêmes tâches de développement donnent à la Chine et à l'Afrique plus de langages communs et un plus grand espace de coopération. Fort complémentaire sur le plan économique, la Chine et l'Afrique représentent l'une pour l'autre des opportunités de développement. La coopération sino-africaine a contribué à promouvoir et continuera à promouvoir le développement partagé et la prospérité des deux parties.

 

Troisièmement, le rêve chinois et le rêve africain préconisent tous les deux l'accroissement de la puissance grâce aux efforts indépendants. La Chine et l'Afrique ont souffert toutes les deux de dures épreuves dans le passé. Comme deux grandes nations, nous ne nous laissons jamais d'être à la merci d'autrui ni de marcher sur les talons d'autrui. Dans ses luttes révolutionnaires et son édification du pays, la Chine a accumulé une expérience fondamentale qui consiste à s'en tenir à l'indépendance et à l'autonomie et à compter sur ses propres forces. Nous nous opposons à toute ingérence étrangère dans nos affaires intérieures et poursuivons notre propre voie de développement pour réaliser le développement économique et social en comptant principalement sur nos propres forces.

 

Nous ne nous ingérons pas dans les affaires intérieures des autres pays non plus. Nous respectons le droit des peuples des autres pays de choisir, de façon autonome, leur propre voie de développement et leur système social. Nous déterminons nos positions et politiques selon la réalité des faits. Si la Chine s'en tient à l'indépendance et à l'autonomie, cela ne signifie pas qu'elle se replie sur elle-même. Bien au contraire, la Chine développe la coopération d'amitié avec tous les autres pays sur la base de l'indépendance. L'histoire et la réalité prouvent que c'est un principe efficace.

 

Le rêve africain insiste également sur le renforcement de la puissance par ses propres efforts. Depuis une cinquantaine d'années, les pays africains s'efforcent d'explorer leur propre voie de développement s'adaptant à leurs réalités nationales de faire avancer le processus d'intégration africaine, de renforcer l'instauration du mécanisme de sécurité collective et de parler d' une seule voie dans les affaires internationales, cela, pour mieux maîtriser et changer leur destin. En s'en tenant toutes les deux à l'autonomie et au renforcement de la puissance de la Chine et l'Afrique peuvent mieux se comprendre et se respecter mutuellement, mais aussi nous soutenir de façon plus ferme etaller de l' avant la main dans la main.

 

Quatrièmement, le rêve chinois et le rêve africain recherchent tous les deux le renouveau. La civilisation chinoise est l'une des quatre civilisations anciennes du monde. Elle a apporté une contribution importante au progrès de l'humanité tout au long de ses 5000 ans d'histoire. L'Afrique est aussi l'un des berceaux de la civilisation d'humaine. La civilisation de l'Égypte ancienne, celle d'Aksoum, l'empire des Songhaï et la civilisation du Grand Zimbabwe constituent la splendide civilisation africaine et représentent la contribution remarquable de l'Afrique au développement de l'humanité.

 

Cependant, la Chine et l'Afrique ont pris toutes les deux du retard lorsque la production capitaliste et l'industrie moderne ont émergé. Le grand renouveau de la nation chinoise et celui de l'Afrique dépendent au fond du renouveau de leurs civilisations respectives. Le renouveau des civilisations chinoise et africaine, c'est le renouveau tous azimuts dans les domaines matériel, culturel, politique, social et écologique. Il doit se réaliser grâce à l'innovation indépendante et à l'auto-développement, et non pas le simple retour au passé ou l'occidentalisation. Ce renouveau met l'accent sur le renforcement de la confiance et de la reconnaissance de l'identité de la nation tout en préconisant la diversité des civilisations de l'humanité, le dialogue et la tolérance entre les différentes civilisations. Accroître la compréhension mutuelle et l'affinité entre les civilisations chinoise et africaine et multiplier l'inspiration et l'apprentissage mutuels permettront de fournir une force inépuisable et un soutien moral et culturel à la Chine et à l'Afrique dans la réalisation de leurs rêves.

 

Le rêve se profile à l'horizon, et le chemin de sa réalisation se trouve sous nos pieds. Nous devons déployer des efforts concrets pour réaliser les rêves chinois et africain. La chine est prête à ouvrer ensemble avec l'Afrique pour consolider sans cesse la confiance stratégique Chine-Afrique, mieux entretenir et bien développer les relations entre les deux parties tenant compte de la « communauté de destins », élargir et approfondir activement la coopération pragmatique pour faire progresser vigoureusement le développement commun de la Chine et de l'Afrique et renforcer la coordination et la coopération dans la gouvernance mondiale en vue de favoriser ensemble l'instauration d'un ordre international plus juste et équitable, et mieux équilibré et bénéfique pour tous.

 

La Chine poursuivra la voie de développement pacifique. En associant son développement à celui de l'Afrique, elle soutiendra fermement les pays africains dans leur exploration de la voie de développement s'adaptant à leurs propres conditions nationales, dans leurs efforts visant à maintenir la paix et la stabilité en Afrique ainsi que dans leurs efforts d'unité pour gagner en puissance et de processus d'intégration. La Chine continuera à poursuivre la stratégie d'ouverture gagnant-gagnant et mutuellement bénéfique. Très attachée à l'amitié, la Chine veillera plus à partager les bénéfices avec ses amis africains, mettra davantage l'accent sur le partage du bien et de bonnes expériences avec l'Afrique et aidera l'Afrique à renforcer sa capacité de développement autonome et durable, de sorte que la Chine puisse, par son propre développement, apporter une plus grande contribution à la paix, au développement, à la prospérité et au renouveau de l'Afrique.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer