Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
Allocution de l'Ambassadeur WANG Tongqing à la réception du 27 septembre 2016 pour célébrer le 67ème anniversaire de la Fondation de la République Populaire de Chine
2016/09/28
 

Distingués invités,

Chers compatriotes,

Mesdames et Messieurs,  

Chers amis,

 

Mes collègues et moi-même, sommes particulièrement heureux de vous accueillir ici pour célébrer ensemble, en toute amitié et fraternité, le 67ème anniversaire de la Fondation de la République Populaire de Chine.

 

Au moment où nous sommes réunis en ce lieu, nous nous souvenons des jours glorieux de notre histoire, mais nous ne pouvons oublier les jours de peine et de douleur que nous venions de vivre récemment, jours au cours desquels des personnes ont perdu leurs vies et d'autres leurs biens. En mémoire de toutes ces victimes des incidents survenus les 19 et 20 septembre 2016, dans la ville de Kinshasa, je vous invite à garder une minute de silence.

………..

 

Merci.

 

Distingués invités,

Chers compatriotes,

Mesdames et Messieurs,  

Chers amis,

 

Depuis le 1er octobre 1949, notamment depuis le lancement de la politique de réforme et d'ouverture sur l'extérieur en 1978, la fondation et le développement de la Chine nouvelle sont une belle épopée de naissance d'un Etat moderne et de renaissance d'une civilisation millénaire, de restauration de la dignité d'un peuple et de construction d'un destin de grandeur et de prospérité.

 

La Chine a pu ainsi opérer un véritable miracle, qui lui a permis d'occuper les premières marches du podium, en qualité notamment de deuxième économie du monde,  de première puissance en termes de commerce de marchandises et de 3e investisseur direct à l'étranger. Naguère pays arriéré, la nouvelle Chine compte maintenant plus de sept cents (700) millions de Chinois sortis de la pauvreté et notre  PIB par habitant  a atteint huit mille (8000) dollars américains.

 

Au début de cette année, la Chine a adopté le 13e plan quinquennal pour son développement socio-économique, qui met l'accent sur un développement innovant, coordonné, vert, ouvert et partagé. Au cours du  premier semestre de cette année, la croissance économique de la Chine a atteint 6,7%. Il s'agit d'une croissance sur la base d'un PIB de dix mille (10000) milliards de dollars américains. Cette croissance est toujours parmi les premières du monde de par son volume et son rythme. Au cours de ce mois-ci, la Chine vient de ratifier  l'Accord de Paris sur le changement climatique, d'organiser avec succès le sommet du G20 à Hangzhou en Chine, et de réaliser le lancement du laboratoire spatial « Tiangong 2 ».

 

La Chine a devant elle de très belles perspectives de développement, et elle apportera une plus grande contribution à la croissance économique du monde, car nos performances économiques sont toujours portées par les valeurs cardinales de notre civilisation, à savoir la promotion de la paix, de la solidarité et de la coexistence entre les hommes et les nations. Pour le peuple chinois et ses dirigeants, l'adhésion à ces valeurs constitue à la fois le moteur de notre développement et le ferment de nos rapports avec d'autres nations. En dépit des différences, les pays et les hommes sont égaux et doivent traiter sur un pied d'égalité, qu'ils soient petits ou grands, faibles ou forts, pauvres ou riches.

 

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

 

La Chine, dynamique et persévérante, est toujours prête à se joindre aux  autres pays pour construire ensemble un monde plus humain et plus fraternel. La Chine et l'Afrique sont de bons amis, de bons partenaires et de bons frères.  En décembre dernier, la Chine et l'Afrique ont réussi à tenir le Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine, qui a posé de nouveaux jalons dans la coopération entre les deux parties. Les dirigeants chinois et africains, dont S.E.M. Joseph Kabila, Président de la RDC, ont participé à ce sommet et ont décidé d'instaurer le partenariat stratégique global sino-africain. Le Président chinois Xi Jinping a annoncé pendant le Sommet les 10 plans de coopération sino-africaine et la Chine y consacrera 60 milliards de dollars américains.

 

Contrairement à ceux qui pourraient penser que les promesses n'engagent que ceux qui y croient,  la Chine a la bonne tradition d'honorer et de mettre en oeuvre ses promesses. Joignant les actes à la parole,  nous avons organisé, à Beijing, en juillet dernier, la réunion des coordinateurs du suivi des résolutions du Sommet de Johannesburg pour en accélérer le processus de mise en oeuvre. C'est ici l'occasion, pour moi, de vous annoncer solennellement que la Chine construira à Kinshasa un centre culturel et artistique moderne pour l'Afrique centrale, qui sera un haut-lieu pour les études culturelles et la création artistique, au bénéfice des jeunes talents et des artistes africains.

 

S'agissant des relations d'amitié et de coopération entre la Chine et la RDC, point n'est besoin de rappeler qu'elles datent de fort longtemps et qu'elles n'ont jamais cessé de s'affermir et de s'enrichir au fils des ans. Elles concernent divers domaines touchant à nos intérêts vitaux respectifs et produisent d'année en année des fruits à la fois bénéfiques et abondants à nos deux peuples. La Chine est désormais le Premier partenaire commercial et deuxième investisseur de la RDC. La tenue des assises de la grande commission mixte a permis de définir un nouveau plan stratégique pour les années à venir, afin d'améliorer le niveau de vie de la population congolaise.

 

Dans ce contexte particulier, les échanges culturels ont pris un nouvel envol, comme en témoigne l'organisation impeccable, au Palais du peuple de Kinshasa, d'une matinée culturelle à l'occasion de la célébration du nouvel an chinois. Sur le même registre, le Choeur congolais VOX DISPOSA, qui est parmi nous aujourd'hui, s'est rendu en Chine pour participer au 13e Festival international de Choeur de Beijing et a remporté plusieurs prix. Une délégation de la jeunesse congolaise a participé en Chine au Festival entre les jeunes asiatiques et africains et au Festival entre les jeunes chinois et africains, renforçant ainsi la connaissance mutuelle et l'amitié entre les jeunesses des deux continents.

 

En ce qui concerne la formation et le renforcement des capacités, la Chine a organisé, en cette année 2016, diverses formations pour une centaine de Congolais, et octroyé 130 bourses pour des études en Chine.

 

De plus, la Chine a accordé à la RDC une aide financière et un don de médicaments dans la lutte et la prévention contre les épidémies comme la fièvre jaune, le paludisme, et l'ebola.

 

Le secteur des infrastructures n'est évidemment pas en reste. Les travaux de l'Immeuble administratif offert par la Chine à côté du Palais du peuple seront en principe achevés au cours du premier semestre de l'année prochaine. Pour améliorer les conditions de vie du peuple congolais, la Chine construira prochainement un Hôpital moderne à Lubumbashi, un Centre de formation professionnelle à Kolwezi, et une usine de traitement des eaux à Mbuji-Mayi. Par ailleurs, le Contrat chinois avec SICOMINES, modèle de la coopération gagnant-gagnant sino-congolaise, progresse dans d'heureuses conditions, la Centrale hydro-électrique de Busanga sera mise en chantier d'ici peu et la deuxième phase des infrastructures démarrera très prochainement. À l'avenir, la Chine est prête à oeuvrer ensemble avec la partie congolaise pour réaliser une nouvelle percée dans la coopération en matière de capacités de production sur la base de l'excellente collaboration existente, et ceci dans le but d'aider la RDC à transformer ses atouts en termes de ressources naturelles en avantages de développement et d'apporter des bénéfices tangibles au peuple congolais.

 

 J'aimerais, à cet effet, rendre hommage aux artisans de la coopération bénéfique entre la Chine et la RDC. Je pense aux ingénieurs, techniciens, entrepreneurs, experts et médecins chinois et congolais qui travaillent côte à côte et en toute fraternité, de Matadi à Bukavu, de Gbadolite à Lubumbashi. Avec une efficacité et une vitesse inégalées, ils ont réalisé d'innombrables projets de haute qualité et mutuellement bénéfiques. Ni le dépaysement, ni les différences culturelles et linguistiques, n'ont réussi à décourager les Chinois engagés dans les projets de développement économique et social du Congo. Nos compatriotes en RDC vivent dans la proximité immédiate avec les Congolais et partagent, au quotidien, avec les Congolais, leurs joies et leurs peines ainsi que les épreuves et les succès de la vie.

 

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

 

Forte d'une longue histoire et dotée d'abondantes ressources naturelles, culturelles et humaines, la République démocratique du Congo possède un énorme potentiel de développement. Depuis son indépendance en 1960, la RDC a sans cesse progressé dans son développement socio-économique. Pourtant, elle a aussi beaucoup souffert des guerres et des conflits internes. Aujourd'hui, elle se trouve à nouveau à la croisée des chemins. Les moments que nous traversons devraient nous offrir l'occasion tant recherchée de redécouvrir le génie du peuple congolais pour cicatriser les plaies et résoudre les fractures sociales.

 

C'est pourquoi, nous espérons vivement que les différentes parties congolaises ne manqueront pas de privilégier l'intérêt général et le bien-être du peuple. Nous savons qu'il y a dans la sagesse congolaise suffisamment de ressources pour trouver une solution propice à la paix, à la stabilité et au développement du pays à travers les consultations, négociations et dialogues.

 

Ainsi,

 

À la prospérité de la République Démocratique du Congo,

À celle de la République Populaire de Chine,

Et au meilleur avenir des relations sino-congolaises, à celui des relations entre tous les pays du monde,

Je vous invite à lever vos verres.

 

Ganbei !

 

Je vous remercie.  



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer