Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
L'Ambassadeur de Chine en RDC, S.E.M. ZHU Jing, a accordé une interview exclusive au site Internet Actualité.cd
2020/05/19

Une délégation des médecins chinois est annoncée à Kinshasa le 12 mai, quel est l’objectif de leur visite ?

Afin de mieux aider la République démocratique du Congo dans la riposte contre la pandémie Covid-19 et à l’invitation du gouvernement congolais, le gouvernement chinois a décidé d’envoyer en RDC une mission d’expertise médicale. Il s’agit d’un soutien supplémentaire du le peuple chinois au peuple congolais dans la lutte contre la pandémie Covid-19, et qui fait preuve de la solidarité sino-congolaise et sino-africaine face aux difficultés. La Mission chinoise est composée de 12 membres, sélectionnés parmi les meilleurs spécialistes et riches d’expérience de première ligne sur les plans de prévention, de diagnostic et de traitement contre le Covid-19. Certains d’entre eux ont travaillé en RDC et connaissent bien la situation locale, tandis que d’autres ont participé à la bataille de Hubei, ancien épicentre de la pandémie en Chine. Ils vont rester deux semaines en RDC avant de poursuivre leur travail à Brazzaville, en République du Congo.

Ils ont trois missions à accomplir. D’abord, présenter les méthodes et pratiques chinoises en matière de prévention et de contrôle, faire partager leurs expériences avec les autorités sanitaires congolaises pour aider ces dernières à renforcer leur capacité de riposte contre le COVID-19. Ensuite, donner des formations aux personnels soignants congolais et à l’équipe médicale chinoise à Kinshasa qui s’est engagée dans le combat contre la pandémie dès le début. En plus, comme la RDC dispose aussi de riches expériences anti-épidémiques, les experts chinois désirent avoir des échanges avec leurs homologues congolais, rechercher des pistes de coopération dans l’avenir et sur la lutte contre d’autres maladies infectieuses.

La Chine est en train de lutter efficacement contre le Covid dans son pays alors que la RDC a toujours des difficultés énormes dans la lutte, est ce que cette délégation va apporter quelques produits que la Chine utilisent pour aider les congolais ?

Le premier pays touché par l’épidémie COVID-19, la Chine a évidémment réussi à mettre sous contrôle la propagation du virus sur son territoire. Cette réussite ne repose pas sur quelques produits magiques. Elle a été gagnée avec des efforts acharnés et exceptionels menés de façon scientifique et transparente par le gouvernement et le peuple chinois, au prix de sacrifice immense. Cependant, on n’a pas encore gagner la victoire finale. D’abord, en Chine, le risque de rebondissement est encore élevé et on continue de recevoir des cas venus de l’étranger. Au jour du 10 mai, on a recensé au total 82918 cas confirmés, 78144 guéris et 4633 décès. Il y a encore 141 cas actifs, 99 cas importés. Ensuite, au niveau international, la pandémie est loin d’être maîtrisée. Elle a déjà touché près de 4 million personnes et a causé plus de 270000 décès. Comme nous faisons tous partie d’une communauté humaine à l’avenir partagé, la victoire finale ne sera gagnée que quand la pandémie est maîtrisée dans tous les pays du monde.

La République démocratique du Congo est un grand pays d’Afrique qui dispose de riches expériences en matière de lutte contre les maladies infectieuses. Les premiers résultats de la risposte contre le COVID-19 en RDC sont encourageants, avec le nombre croissant de guéris et la baisse progressive de la létalité. Les personnels soignants et les scientifiques chez INRB ont fait du travail remarquable qui mérite bien d’être salué. Au moment où nos amis congolais entrent dans une phase cruciale de la lutte contre la pandémie, la mission d’expertise médicale chinoise arrive, en tant que porteur de solidarité, de confiance et de force de soutien concret.

Comment la Chine et l’Afrique, et en particulier la RDC coopèrent dans la riposte contre le COVID-19 depuis l’apparition de virus ?

La Chine et l’Afrique sont des amis qui partage l’heure et le malheur depuis toujours. La pandémie de COVID-19 n’est pas le premier défi que nous devons relever ensemble et ne sera pas le dernier. Bien que la pandémie a réduit temporairement les échanges économiques et humains entre la Chine et l’Afrique, nos coeurs se rapprochent d’avantage dans le combat commun contre la maladie. Quand la Chine résistait contre l’attaque du virus, ce sont les pays africains qui lui ont apporté les soutiens les plus fermes. Au moment où le virus fait son apparition sur le continent africain, la Chine apporte en premier son aide.

La Chine et la RDC sont partenaires stratégiques axés sur la coopération et le gagnant-gagnant. Cette coopération stratégique est au service du bien-être du peuple, notamment dans le domaine de la santé publique. Dans la riposte contre le Covid-19, la coopération sino-congolaise est à la fois dynamique et globale.

Sur le plan politique, nous sommes tous les deux partisans de la coopération internationale, et opposants à la stigmatisation et politisation des efforts anti-épidémiques. Les deux chefs d’Etat et les deux premiers ministres sont en bonne communication et donne le pilotage à la coopération bilatérale concrète.

Sur le plan d’aide matériel, la Chine est parmi les premiers pays qui, par action concrète, porte secours à la RDC. Le gouvernement chinois a offert à la partie congolaise plus de 66 tonnes de matériels médicaux. La contribution des entreprises chinoises s'élève à plus de 2 millions de US dollars. Avec l'arrivée de la délégation chinoise, un nouveau don gouvernemental en matériel médical sera remis à la partie congolaise dans les meilleurs délais.

Sur le plan de coopération en expertise, l’envoi de la mission d’expertise chinoise en RDC constitue un nouvel effort qui consiste à mieux faire partager les expériences chinoises de la lutte contre le COVID-19. Plusieurs vidéo-conférences ont été organisées par la partie chinoise en faveur des échanges entre les experts chinois et leurs homologues congolais.

Il ne faut pas oublier la contribution des resssortissants de nos deux pays. Des Congolais installlés en Chine ont participé directement à la lutte contre le virus en tant que bénévole. La communauté chinoise en RDC a aussi donné du matériel médical aux autorités locales dans la mesure de leurs capacités.

En outre, malgré des difficultés causées par la pandémie, les entreprises chinoises en RDC font tout pour maintenir la production et les travaux en cours. Au moment où l’économie congolaise souffre des chocs négatifs, leurs efforts jouent un rôle de contre-choc positif.

Cette équipe d’experts médicaux en provenance de la Chine risque-t-elle d’amener le virus en RDC ?

A mon avis, ce risque n’existe pas et l’inquiétude n’a pas raison d’être. D’abord la pandémie est déjà sous contrôle en Chine où la vie retrouve le normal. Ensuite, la Chine a envoyé plus de 23 équipes d’expert médical dans 20 pays, aucune infection de virus liée aux experts chinois n’a été rapporté. D’ailleur, avant de venir à Kinshasa, tous les experts chinois ont passé le dépistage d’acide nucléique et testés négatifs. Les matériels médicaux que le gouvernement chinois fourniront au gouvernement congolais ont été désinfectés.

La Chine a fait beaucoup de don en matériel médical dans le monde. Certains critiquent la Chine de mener une diplomatie de masque avec des arrière-pensées géopolitiques. Quel est votre commentaire ?

La pandémie COVID-19 est une calamité naturelle, non un désastre artificiel. Tous les pays en sont victimes. Le virus ne connaît pas de frontière, la riposte ne doit pas avoir de couleur politique. Si la Chine a réussi à maîtriser la situation, le soutien de la communauté internationale est indispensable. Avec la propagation rapide du virus à l’échelle mondiale, la Chine, dans un esprit humaniste, s’engage à aider les pays en difficulté. C’est essentiel pour un pays responsable. Rien n’avoir avec la géopolitique. S’il y a des arrière-pensées, c’est plutôt chez les personnes qui formulent ces critiques bizarres qu’il faut chercher. La seule chose qui nous préoccupe, c'est sauver la vie.

Quelques chiffires permet de bien mesurer la contribution chinoise à la communauté internationale. La Chine soutient fermement l’Organisation mondiale de la santé dans son rôle de coordinateur dans la lutte contre le COVID-19, avec le financement de 50 millions US dollars supplémentaire destiné en premier à l’aide aux pays en développement. Une grande quantité de don en matériel médical sont partis en urgence vers plus de 140 pays et régions dans le monde. A l’initiative du gouvernement chinois, plus de 80 vidéo-conférences se sont tenues entre les experts chinois et leurs homologues étrangers dans le but de partager sans réserve les éxpériences accumulées.

Face à l’ennemi commun de toute l’humanité, c’est sur la communauté de destin pour l’humanité que doit se fonder notre victoire finale.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer