Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Actualité
Unissons nos forces pour une communauté d'avenir partagé
Article rédigé par l'Ambassadeur de Chine en RDC à l'occasion de la Fête nationale de la Chine
2020/10/01

Nous célébrons aujourd'hui le 71e anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine. 71 ans, c'est un petit instant dans l'histoire de l'humanité, mais une période qui témoigne des mutations majeures et bouleversantes en Chine. Deuxième puissance économique mondiale aujourd'hui, le pays était un des plus pauvres du monde il y a 71 ans, classé 120ème sur 126 pays en terme de PIB par habitant. A partir de cette situation, le gouvernement et le peuple chinois ont fait des efforts considérables et obtenu un bilan exceptionel. La production céréalière est passée de 113 millions de tonnes en 1949 à 658 millions de tonnes en 2018, et permet à près de 1,4 milliard de Chinois de résoudre leur problème de nourriture. La production d'acier et la production de ciment se sont multipliées respectivement 6305 et 3530 fois entre 1949 et 2019. En matière d'infrastructure, avec seulement 30000 km de route et 10000km de foie ferroviaire en 1949, la Chine dispose aujourd'huit plus de 5,000,000 km de route dont 150,000 km d'autoroute, et 139,000km de chemin de fer dont 39,000 km à grande vitesse. Le commerce extérieur en marchandise a atteint 4580 milliards de US dollar. La vie de la population connaît une amélioration constante. Avec le PIB par tête qui dépasse 10000 US dollar, les Chinois consomment chaque année plus de 6000 milliards de US dollar de marchandise et de service dans le pays. La vente d'automobile en Chine représente 28% du marché mondial. L'espérance de vie moyenne est passée de 35 ans à 77,3 ans. Le nombre d'habitants sous le seuil de pauvreté est passé de 99 millions en 2012 à 5,5 millions à la fin en 2019. Ayant contribué à plus de 70% à la réduction de la pauvreté dans le monde, la Chine a pour objectif d'éradiquer d'ici la fin de l'année la pauvreté absolue sur son territoire. Si nous avons pu marquer des progrès majeurs et changer le visage du pays, la clé est dans la recherche de notre propre voie de développement sans copier le modèle d'autres pays.

La pandémie COVID-19 est sans aucun doute la plus grande crise sanitaire mondiale depuis un siècle. Contre cette maladie qui se propage vite et dont la prévention et le contrôle s'avèrent très difficile, le gouvernement et le peuple chinois, sous la direction du parti communiste chinois, mènent depuis le début de l'année une lutte inlassable. Nous avons réussi à contrôler la propagation du virus sur le territoire chinois, à gagner la bataille décisive contre l'épidémie dans la province du Hubei et notamment à Wuhan. Aujourd'hui, on ne recense quasiment plus d'infections autochtones et est capable d'identifier et d'isoler rapidement les cas venus de l'étranger. La reprise économique s'accélère et la vie du peuple retrouve progressivement son rythme normal. Au deuxième trimestre, l'économie chinoise a connu une croissance de 3.2%. Selon le FMI, la Chine risque d'être la seule grande économie à maintenir une croissance positive cette année.

Nos efforts se reposent sur trois éléments. Un, la mise en priorité absolue de la vie et de la santé du peuple. Deux, la mobilisation de tous les moyens et ressources nécessaires, avec des mesures forts et scientifique, ciblés et coordonnées. Trois, la sacrifice et la solidarité nationale. La lutte contre le virus est une guerre populaire. Chaque citoyen chinois a donné sa contribution. Certains d'entre eux ont même sacrifié leur vie.

Sur le plan international, par l'esprit de communauté d'avenir partagé, la Chine participe activement à la coopération internationale contre la pandémie Covid-19. Nous faisons partager, dans la transparence, les informations et les expériences acquis dans le contrôle et le traitement avec toute la communauté internationale. Nous avons apporté, dans la mesure de notre capacité, des aides à tous les pays qui en ont besoin, 50 millions de US dollars à l'OMS, 34 équipes d'experts médicaux dans 32 pays, 283 lots de matériels antiépidémiques à 150 pays et 4 organisations internationales. Entre le 15 mars et le 6 septembre, nous avons exporté 151,5 milliards de masques, 1,4 milliards de combinaisons de protection, 230 millions de lunettes de protection, 209 mille respitateurs, 470 millions de kits de test et 80,14 millions de thermomètres infrarouges. En tant que puissance responsable, la Chine continuera à travailler main dans la main avec la communauté internationale pour éradiquer le plus tôt possible la pandémie Covid-19, et transformer la crise en opportunité de coopération et de rebondissement économique et social.

L'année 2020 est aussi une année pas comme les autres pour les relations sino-africaines et notamment celles entre la Chine et la République Démocratique du Congo. Le partenariat stratégique axé sur la coopération gagnant-gagnant sino-congolaise a résisté aux difficultés causés par la pandémie Covid-19, et affiche une forte résilience et vitalité grâce aux efforts conjoints de nos deux pays. Au premier semestre de l'année, le volume du commerce bilatéral a atteint 3,1 milliards de USD avec une hausse de 8,2%. L'importation chinoise en provenance de la RDC a augmenté de 20,81% et s'élève à 2,3 milliards de USD avec un excédent important pour la partie congolaise. Les grands projets de coopération avancent fermement. De plus en plus de projet d'investissements chinois se sont réalisés. Dans le secteur du bien-être social tel que l'éducation, la santé publique et l'agriculture, de nouveaux projets sont en discussion. Une soixantaine d'étudiants congolais brillants vont bénéficier de la bourse gouvernementale chinoise et poursuivre leurs études en Chine.

Au mois de juin dernier, S.E.M. le Président Félix-Antoine Tshisekedi a participé au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19. Les Chefs d'Etat et de gouvernement participants ont appelé au renforcement de la solidarité et de la coopération internationale, réaffirmé leur opposition à la politisation de la COVID-19 et à l'étiquetage du virus en vue de prévenir la discrimination et la stigmatisation. Le Président chinois XI Jinping a annoncé une série de mesures pour aider les pays africains à faire face à ce défi sanitaire et surmonter les difficultés, telles que lancement de la construction du siège du CDC africain d'ici fin d'année, établissement des partenariats entre hôpitaux chinois et africains, allègement du fardeau de la dette en faveur des pays africains, et l'accès prioritaire des pays africains au vaccins chinois lorsqu'il sera développé et disponibles. Nous sommes en train de travailler avec nos amis congolais et africains pour la mise en oeuvre de ces engagements.

Le monde traverse des changements majeurs jamais connus depuis un siècle et se trouve à un nouveau point de départ historique. Pour la Chine et la République Démocratique du Congo, amis de longues dates et partenaire stratégique, nous devons unir nos efforts pour soutenir le multilatéralisme, travailler à bâtir une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et créer un avenir meilleur pour nos peuples et notre planète.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer