Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Le Président Xi Jinping et le Président sud-africain Jacob Zuma ont coprésidé la session plénière du Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine
2015/12/06

Le 5 décembre, heure locale, le Président Xi Jinping et le Président sud-africain Jacob Zuma ont coprésidé la session plénière du Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) qui a réuni les représentants des 52 membres du FCSA, dont 42 Chefs d'État et de gouvernement et la Présidente de la Commission de l'Union africaine (UA) Nkosazana Dlamini-Zuma. Le Président Xi Jinping a présidé l'adoption de la Déclaration de Johannesburg et le Plan d'Action de Johannesburg (2016-2018) et conclu les travaux de la session.

Aujourd'hui marque le deuxième anniversaire de la disparition de Monsieur Nelson Mandela, a tout d'abord indiqué le Président Xi Jinping. Au moment où nous nous sommes réunis ici pour discuter des grandes orientations du développement des relations sino-africaines, nous avons une pensée particulière pour cet homme politique éminent et grand ami du peuple chinois qui se souviendra pour toujours de sa contribution importante au développement des relations sino-africaines, a-t-il poursuivi.

Selon le Président Xi Jinping, le grand rendez-vous de Johannesburg, placé sous le thème « la Chine et l'Afrique avancent ensemble : Coopération gagnant-gagnant pour un développement commun », était l'occasion pour la Chine et l'Afrique d'évoquer leur amitié, de procéder à une planification globale de leurs relations et de leur coopération pragmatique dans les différents domaines, de donner une nouvelle définition à leur partenariat, de tracer de nouvelles perspectives pour la coopération sino-africaine, de dégager de larges consensus, à travers des échanges approfondis, sur les questions internationales et régionales d'intérêt commun. Le Sommet, a-t-il estimé, a permis de donner une nouvelle impulsion au développement global des relations d'amitié et de coopération Chine-Afrique, de guider et d'appuyer sur le plan politique la coopération sino-africaine mutuellement avantageuse et de la rendre plus large, diversifiée et rehaussée.

Le Président Xi Jinping a souligné l'accord de toutes les parties présentes au Sommet sur l'élévation des relations sino-africaines au niveau du partenariat de coopération stratégique global et sur l'adoption de la Déclaration de Johannesburg et le Plan d'Action de Johannesburg (2016-2018), et leur détermination commune d'œuvrer au renforcement et à la consolidation des « cinq piliers », à savoir : l'égalité et la confiance mutuelle sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique, les échanges et l'inspiration mutuelle entre les civilisations, la solidarité et l'entraide sur le plan sécuritaire, ainsi que la coopération et la coordination dans les affaires internationales. Nous avons précisé, a-t-il poursuivi, les objectifs et les missions à accomplir pour le développement des relations sino-africaines et avancé les mesures importantes à prendre, afin de réaliser la coopération gagnant-gagnant et le développement commun. Nous sommes déterminés à mettre en œuvre en priorité dix programmes de coopération relatifs à l'industrialisation, à la modernisation agricole, aux infrastructures, à la finance, au développement vert, à la facilitation du commerce et de l'investissement, à la réduction de la pauvreté et au bien-être social, à la santé publique, aux échanges culturels et humains, ainsi qu'à la paix et à la sécurité, a-t-il ajouté, avant d'évoquer que toutes les parties présentes au Sommet estimaient que la Chine et l'Afrique sont, l'une comme l'autre, forces importantes pour la préservation de la paix et de la tranquillité et la promotion du développement et de la prospérité dans le monde et qu'elles ont pris la résolution de renforcer la solidarité et la coopération et de préserver les intérêts communs de la Chine et de l'Afrique et l'intérêt global des pays en développement.

Le Président Xi Jinping a affirmé la volonté de la Chine d'œuvrer inlassablement avec les pays africains, conformément aux principes dit « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise » et à la juste conception de la justice et des intérêts, à leur développement commun. Selon lui, quelles que soient les mutations du paysage international, la Chine et l'Afrique seront toujours liées par une fraternité basée sur l'égalité, la confiance réciproque et le soutien mutuel; quelle que soit la conjoncture économique, la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé resteront toujours le principe fondamental des relations sino-africaines; quelles que soient les évolutions de la société, la Chine et l'Afrique feront toujours preuve de compréhension et de coopération pour le progrès partagé, et quels que soient les défis et menaces, la Chine et l'Afrique seront toujours déterminées à partager heur et malheur.

Les dirigeants de différents pays présents à la session ont exprimé leur haute appréciation pour la tenue du Sommet de Johannesburg et la Déclaration et le Plan d'Action adoptés à cette occasion. Qualifiant la Chine, dont la coopération avec les pays africains était toujours basée sur l'égalité et le bénéfice réciproque, de partenaire le plus fiable de l'Afrique, ils ont rappelé la solidarité et l'aide sincère de la Chine dans la lutte des peuples africains pour l'indépendance et le développement de leur pays, et affirmé qu'à l'heure actuelle, la coopération sino-africaine est entrée dans une nouvelle étape, et que les programmes de coopération proposés par le Président Xi Jinping lors de l'ouverture du Sommet couvrent divers domaines et revêtent donc une signification majeure pour la future coopération sino-africaine. Invitant les deux parties à mettre en œuvre, de manière accélérée, les initiatives de coopération et à saisir les opportunités offertes par le présent Sommet pour promouvoir sur tous les plans la coopération Afrique-Chine et faire progresser l'industrialisation et la modernisation agricole sur le continent africain, ils ont affirmé la volonté des pays africains de marier effectivement le rêve africain au rêve chinois, de prendre une part active à la construction de la « Ceinture économique de la Route de la Soie » et de la « Route de la Soie maritime du 21e siècle », d'améliorer l'interconnectivité de l'Afrique et de favoriser la réalisation des objectifs de l'Agenda 2063 de l'UA, et le désir de ces pays de renforcer la coopération sécuritaire avec la Chine pour améliorer leurs capacités du maintien de la paix et créer un environnement pacifique, stable et propice au développement. Selon eux, l'Afrique et la Chine, qui ensemble représentent plus d'un tiers de la population mondiale, doivent profiter de la plate-forme importante qu'est le FCSA, en vue de parler d'une seule voix sur la scène internationale, de préserver leurs intérêts communs et de relever conjointement les défis

Le Président sud-africain Jacob Zuma a remercié, dans son discours de clôture, le Président Xi Jinping et la partie chinoise pour leur énorme contribution au succès du Sommet. Selon lui, la participation active des pays africains au Sommet traduit leur attachement à l'approfondissement de la coopération sino-africaine dans le nouveau contexte, et les larges consensus dégagés lors du Sommet favoriseront certainement le développement en profondeur des relations afro-chinoises.

Ont été présents à cette séance Wang Huning, Li Zhanshu et Yang Jiechi.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer