Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Les ministres chinois et français des AE s'entretiennent au téléphone de la situation au Moyen-Orient
2020/01/04

L'usage unilatéral de la force ne résoudra aucun problème, ne produira que des effets contraires à ceux attendus et conduira au cercle vicieux de la confrontation, a déclaré samedi le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

M. Wang a fait ces remarques lors d'une conversation téléphonique avec le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

M. Le Drian a exposé les points de vue de la partie française sur la situation actuelle au Moyen-Orient, soulignant que la France est opposée à l'usage de la force dans les relations internationales et que la souveraineté territoriale de l'Irak doit être respectée.

Il est vital de préserver l'accord nucléaire iranien dans les circonstances actuelles, a dit M. Le Drian, ajoutant que la partie française espère rester en communication étroite avec la Chine et jouer un rôle positif dans la prévention de l'escalade des tensions régionales.

M. Wang a indiqué que la Chine partage une position similaire à celle de la France sur cette question.

Notant que les deux pays sont des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies et qu'ils assument d'importantes responsabilités en matière de maintien de la paix et de la stabilité dans le monde, M. Wang a déclaré qu'il est nécessaire qu'ils renforcent la communication stratégique et jouent un rôle constructif en sauvegardant conjointement les principes de la Charte des Nations Unies et les normes fondamentales sur les liens internationaux, et en s'opposant à tout usage unilatéral de la force.

L'accord sur le nucléaire iranien est un résultat important de la diplomatie multilatérale, qui rassemble les efforts laborieux de toutes les parties concernées et soutient la paix et la stabilité régionales au Moyen-Orient, a-t-il souligné.

M. Wang espère que toutes les parties maintiendront une communication étroite pour empêcher que les attaques n'affectent la mise en œuvre de l'accord sur le nucléaire iranien.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer