Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Le MAE chinois discute du COVID-19 avec le chef de l'OMS à Munich
2020/02/15

Le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré samedi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus en marge de la 56e Conférence de Munich sur la sécurité (MSC).

Chaque fois qu'une épidémie se produit, des rumeurs se propagent et entraînent la panique,et il devrait y avoir quelqu'un d'impartial pour dire la vérité, a affirmé M. Wang.

En tant que chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a traité l'épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19) avec professionnalisme et une attitude scientifique, a soutenu les mesures efficaces prises par la Chine et appelé toutes les parties à garder confiance, à dissiper les rumeurs et à renforcer la coopération. "Nous apprécions cela" a dit M. Wang.

Aucune épidémie n'est invincible et celle-ci ne fait pas exception. Avec les grands efforts du peuple chinois, la prévention et le contrôle de l'épidémie vont dans la bonne direction, a estimé le haut responsable chinois.

La Chine accueille la visite de l'équipe d'experts de l'OMS et est prête à collaborer étroitement avec l'OMS pour vaincre cette épidémie le plus vite possible, non seulement pour sauvegarder la vie et la santé du peuple chinois, mais également pour contribuer à la cause de la santé publique internationale, a-t-il noté.

Pour sa part, le chef de l'OMS a déclaré que l'épidémie ne connaissait pas de frontières et que la communauté internationale devait s'unir contre cet ennemi commun de l'humanité.

Il a appelé tous les pays à s'unir et à coopérer dans les recherches scientifiques sur la base de preuves factuelles, au lieu de répandre de fausses nouvelles et de stigmatiser.

L'OMS tient en haute estime les immenses efforts déployés par la Chine pour contrôler l'épidémie, a-t-il reconnu.

Selon lui, la Chine protège non seulement sa propre population mais aussi celle des autres pays du monde. L'OMS a envoyé des experts en Chine non pas parce que la Chine manque de capacités, mais pour faire état de sa solidarité et sa coopération avec elle.

Ces faits importants doivent être compris par le monde entier, et les efforts ainsi que les sacrifices de la Chine méritent l'appréciation et la gratitude de tous les pays, a-t-il souligné.

L'OMS continuera de défendre la vérité, d'adhérer aux principes, de se tenir résolument aux côtés de la Chine et de lui apporter toute l'aide possible. L'OMS est convaincue que l'épidémie sera rapidement vaincue, a conclu Tedros Adhanom Gebreyesus.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer