Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Gérer et vaincre les virus est la responsabilité partagée de la communauté internationale (MAE chinois)
2020/03/18

Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré mercredi que les virus ne connaissent pas de frontières et qu'il en va de la responsabilité partagée de la communauté internationale de gérer et vaincre les virus.

M. Wang a tenu ces propos au cours d'une conversation téléphonique avec le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan, à la demande de ce dernier.

Sous la direction du président chinois Xi Jinping, la Chine a mobilisé l'ensemble du pays pour mener une lutte populaire constante contre l'épidémie de COVID-19, grâce à la prévention et au contrôle, et la victoire est maintenant à portée de main, selon M. Wang.

La Chine renforcera la planification et la coordination afin de pleinement consolider les réalisations que le pays a durement obtenues dans la lutte contre la pandémie, et prendra diverses mesures pour empêcher l'importation de cas de COVID-19, a-t-il poursuivi.

En outre, le pays va encourager la reprise du travail et de la production et rétablir étape par étape le cours normal du travail et de la vie quotidienne.

M. Wang a exprimé la profonde préoccupation de la partie chinoise concernant les occurrences de COVID-19 dans divers foyers épidémiques dans le monde ainsi que sa sincère sympathie avec les pays confrontés à des difficultés et des défis sanitaires.

Dès le début de la pandémie, dans un esprit d'ouverture et de transparence, la Chine a entretenu des contacts avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la communauté internationale, et a réalisé d'immenses sacrifices en vue d'empêcher la propagation du virus à l'étranger, ce qui a fait gagner un temps précieux à de nombreux pays dans la lutte contre le COVID-19 et apporté une contribution significative à la cause de la santé publique mondiale, a-t-il ajouté.

M. Wang a expliqué que la Chine était disposée à approfondir davantage la coopération avec la communauté internationale et mettre en pratique le concept proposé par le président Xi de bâtir une communauté de destin pour l'humanité.

En toute responsabilité, a-t-il assuré, la Chine partagera activement son expérience avec divers pays en matière de prévention, de contrôle, de diagnostic ou encore de traitement de la maladie, enverra des experts médicaux aux pays dans le besoin et leur fournira une assistance sous forme de fournitures médicales dans les limites de ses capacités.

M. Wang a ajouté que la Chine ouvrira également des circuits d'exportation pour les fournitures médicales, mettra pleinement en valeur ses avantages de capacités sur la production et contribuera à combler les lacunes d'approvisionnement dans les pays concernés.

La Chine est prête à renforcer sa coordination avec Singapour, étudier l'établissement d'une mécanisme conjoint de prévention et de contrôle et encourager la coopération internationale et régionale en y prenant part, a-t-il déclaré.

M. Wang a souligné que dans les circonstances actuelles, la communauté internationale a besoin de forger un consensus sur la lutte solidaire contre la pandémie.

Les tentatives de stigmatisation du combat de la Chine contre le COVID-19 sont méprisables et ne feront que diviser la communauté internationale, ce qui ne favorise ni les efforts conjoints de tous les pays contre la pandémie, ni leurs mesures de prévention et de contrôle de la propagation du virus à l'échelle nationale, a-t-il martelé.

La Chine est reconnaissante envers le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong pour avoir répété que le nouveau coronavirus ne devait pas être stigmatisé et pour avoir exhorté tous les pays à s'unir dans la lutte contre la pandémie, a indiqué M Wang, ajoutant que la Chine est certaine que Singapour conservera une position juste à cet égard.

M. Balakrishnan a, pour sa part, félicité la Chine pour le contrôle réussi et rapide de la propagation de l'épidémie dans le pays, ce qui a permis à la communauté internationale d'obtenir une expérience utile et représente un succès remarquable.

Il a confirmé que la Chine avait promptement partagé son expérience anti-épidémie avec la communauté internationale, généreusement envoyé des équipes d'experts médicaux vers d'autres pays et ouvert des circuits d'exportation pour les fournitures médicales, ce dont Singapour est très reconnaissant.

Malheureusement, a-t-il ajouté, certains pays n'ont pas pleinement mis à profit le temps précieux gagné par la Chine et le COVID-19 s'est ainsi propagé dans le monde entier.

M. Balakrishnan a noté que la principale priorité de Singapour et de la Chine était de consolider les réussites accomplies dans la lutte contre la pandémie, se prémunir contre le risque d'importation de cas de COVID-19 et gérer conjointement l'impact à long terme du coronavirus sur la santé publique, l'économie, la politique et la société, entre autres.

La prévention et le contrôle de la pandémie sont un défi commun à l'ensemble de la communauté internationale, a-t-il affirmé, ajoutant que Singapour n'avait jamais souscrit à la stigmatisation de pays spécifiques et que cette démarche n'était favorable ni à la prévention et au contrôle de la pandémie dans les pays concernés, ni au renforcement de la confiance et de la coopération entre les pays.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer