Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
La Chine est prête à aider le Royaume-Uni à lutter contre le coronavirus, indique le chef de la diplomatie chinoise
2020/03/21

Le conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, a déclaré vendredi que la Chine était prête à s'associer au Royaume-Uni à l'heure où celui-ci mène une lutte acharnée contre l'épidémie de COVID-19.

M. Wang a tenu ces propos lors de sa conversation téléphonique avec le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab.

Il a souligné que l'épidémie se répand actuellement dans de nombreuses régions du monde et que le nombre de cas confirmés dans des pays européens tels que le Royaume-Uni augmente, ce pourquoi la Chine exprime son soutien le plus sincère à la Grande-Bretagne. M. Wang s'est dit convaincu que le peuple britannique pourra se rassembler et surmonter finalement l'épidémie.

"Lorsque le peuple chinois a été confronté aux graves défis de l'épidémie, le Royaume-Uni lui a tendu la main, ce qui restera gravé dans nos cœurs", a déclaré M. Wang, notant qu'en cette période difficile où le Royaume-Uni lutte contre l'épidémie, la Chine est également prête à se joindre à lui.

La Chine, a poursuivi le chef de la diplomatie chinoise, est toujours confrontée à une tâche ardue de prévention et de contrôle de l'épidémie, mais elle fera le nécessaire pour envoyer un lot de fournitures médicales au Royaume-Uni et à faciliter les achats par des moyens commerciaux.

Il a également indiqué que la priorité absolue pour la prévention et le contrôle de l'épidémie en Chine était d'éviter un rebond de la maladie, ajoutant que la Chine était prête à mener une prévention et un contrôle conjoints avec le Royaume-Uni. Il a espéré que Londres pourrait renforcer le contrôle aux frontières, maintenir le flux transfrontalier essentiel entre les deux pays et prévenir au maximum les infections croisées.

M. Wang a également rappelé que la Chine a partagé des informations liées à l'épidémie et mené une coopération dans la lutte contre l'épidémie avec la communauté internationale de manière ouverte, transparente et responsable depuis le début de son propre combat contre l'épidémie, ajoutant que Beijing fournissait actuellement diverses formes de soutien à près de 100 pays dans le besoin.

Ce qui est alarmant, a noté M. Wang, c'est que certaines personnes tentent malgré tout de politiser l'épidémie, d'étiqueter le virus et de stigmatiser la Chine, ajoutant que de tels actes préjudiciables sapent la solidarité et la coopération de la communauté internationale et entravent les efforts conjoints de toutes les parties pour combattre l'épidémie.

Le ministre a dit croire que tous les pays, y compris le Royaume-Uni, maintiendraient une attitude objective et équitable et résisteraient à cette approche bornée.

Notant aussi que de nombreux Chinois à l'étranger, et notamment des étudiants chinois, travaillent, étudient et vivent en Grande-Bretagne, M. Wang les a qualifiés de ponts de l'amitié entre les deux pays.

Il a espéré que la Grande-Bretagne attacherait une grande importance à la protection de leur santé et de leur sécurité, et leur fournirait les soins médicaux nécessaires en temps opportun.

De son côté, M. Raab a salué en termes élogieux les résultats notables de la Chine dans la lutte contre l'épidémie et l'a remerciée pour son soutien au Royaume-Uni, et pour lui avoir envoyé des fournitures médicales et facilité des achats.

Soulignant que le Royaume-Uni attache une grande importance à l'expérience de la Chine dans la lutte contre le COVID-19, le chef de la diplomatie britannique a déclaré que son pays était prêt à renforcer la coordination avec la Chine et d'autres pays en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie, de recherche et développement de vaccins et en aidant les pays médicalement fragiles afin de promouvoir la coopération internationale et de viser une victoire rapide sur l'épidémie.

Le gouvernement britannique ne ménagera aucun effort pour assurer la santé et la sécurité des ressortissants chinois résidant sur son territoire, a-t-il assuré.

Exprimant enfin son opposition à la politisation de l'épidémie, M. Raab a souligné que le Royaume-Uni était totalement d'accord avec la position de la Chine selon laquelle l'origine du virus est une question scientifique qui nécessite des avis scientifiques et professionnels.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer