Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
La Chine continuera d'aider l'Ouzbékistan à lutter contre le COVID-19, déclare le ministre chinois des Affaires étrangères
2020/05/06

La Chine est prête à continuer d'aider l'Ouzbékistan à lutter contre la pandémie de COVID-19, a déclaré mardi le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi, au cours d'une conversation téléphonique avec son homologue ouzbek Abdulaziz Kamilov.

Le président chinois Xi Jinping et le président ouzbek Chavkat Mirzioïev ont bâti une profonde amitié et une véritable confiance mutuelle, ce qui permet aux relations bilatérales sino-ouzbèkes de reposer sur des bases solides, a indiqué M. Wang.

Le peuple chinois se reconnaît dans la situation à laquelle est confrontée la partie ouzbèke, dans la mesure où les deux pays luttent tous deux contre la pandémie de COVID-19, a-t-il affirmé.

La Chine est en conséquence prête à continuer d'aider l'Ouzbékistan dans la mesure de ses capacités, notamment en envoyant des équipes médicales en Ouzbékistan pour partager son expérience de lutte contre l'épidémie, ou encore en aidant la partie ouzbèke à acheter du matériel médical en Chine, a déclaré M. Wang.

La Chine est convaincue que la partie ouzbèke, sous la direction du président Mirzioïev, parviendra à vaincre l'épidémie de COVID-19, a ajouté le ministre chinois des Affaires étrangères, tout en espérant que l'Ouzbékistan continuerait à garantir la santé et la sécurité des ressortissants chinois sur son territoire.

La pandémie prendra fin, mais la coopération se poursuivra, a encore indiqué M. Wang, soulignant que la confiance et l'amitié mutuelles qui règnent entre la Chine et l'Ouzbékistan, sortiraient renforcées de leur lutte conjointe contre l'épidémie.

Les deux parties devraient par ailleurs prendre des mesures souples et variées afin d'assurer la mise en œuvre de leurs projets de coopération clé et de minimiser l'impact de l'épidémie sur leur coopération, a-t-il estimé.

Les deux parties devraient également encourager leurs entreprises à inventer et à développer de nouveaux modèles et de nouvelles formes de coopération, a-t-il affirmé, tout en se déclarant convaincu que la coopération sino-ouzbèke en matière de construction de la Ceinture et de la Route continuerait à se développer.

L'humanité forme une communauté de destin, et la solidarité et la coopération sont les armes les plus efficaces dont elle dispose face à la pandémie, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères.

La Chine a toujours coopéré de manière ouverte et transparente avec la communauté internationale, activement et promptement partagé les informations dont elle disposait sur l'épidémie avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le reste du monde, et tendu la main à tous les pays dans le besoin, a-t-il souligné.

Certains pays continuent cependant à porter des accusations sans fondement contre la Chine, et lancent des attaques calomnieuses contre l'OMS ; ces pratiques constituent de fait un "virus politique" plus destructeur que le nouveau coronavirus, a-t-il ajouté.

Soulignant que la coopération et la confiance étaient plus utiles que l'opposition et la suspicion, M. Wang a déclaré que la partie chinoise était prête à continuer à renforcer sa coopération avec les pays du monde entier, dont l'Ouzbékistan, ainsi qu'à assister l'OMS dans sa mission.

M. Kamilov a quant à lui déclaré que le peuple chinois, qui a fait preuve d'une unité sans précédent et d'une grande persévérance dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19, était manifestement capable de surmonter n'importe quelle épreuve. L'expérience et les réalisations de la Chine en matière de lutte contre le COVID-19 constituent par ailleurs un exemple pour tous les pays du monde, a-t-il ajouté.

M. Kamilov a exprimé la gratitude de son pays envers la Chine pour son aide désintéressée, soulignant que les experts médicaux chinois avaient joué un rôle capital dans le combat de l'Ouzbékistan contre le COVID-19.

L'Ouzbékistan fera tout son possible pour garantir la sécurité des citoyens chinois sur son territoire, a-t-il ajouté.

Il a déclaré que la partie ouzbèke était également disposée à renforcer ses relations de soutien mutuel et de coopération avec la partie chinoise dans les cadres multilatéraux comme les Nations unies.

Les deux parties ont enfin échangé des points de vues sur l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), sur la situation en Afghanistan et sur diverses autres questions internationales et régionales.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer