Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Le chef de la diplomatie chinoise appelle à des communications sino-indiennes plus étroites pour maintenir la paix à la frontière
2020/06/17

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, a suggéré mercredi que la Chine et l'Inde renforcent leur communication et leur coordination pour convenablement gérer la situation à la frontière et maintenir la paix et la tranquillité dans les zones frontalières.

Au cours d'un entretien téléphonique avec le ministre indien des Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar, M. Wang a déclaré que lundi soir, les troupes de défense frontalière indiennes avaient ouvertement brisé le consensus atteint au cours des négociations entre les commandants des deux armées. Alors que la situation actuelle dans la vallée de Galwan s'est apaisée, les soldats indiens ont une fois de plus traversé la ligne de contrôle effectif pour une provocation délibérée et ont même violemment attaqué les officiers et soldats chinois qui étaient venus sur le terrain pour négocier, provoquant ainsi des affrontements violents et meurtriers.

Cette dangereuse action de l'armée indienne constitue une grave violation de l'accord conclu entre les deux pays sur la question frontalière et des principes fondamentaux des relations internationales, a souligné M. Wang, exprimant la forte opposition de la Chine à cette démarche indienne.

La Chine exige que l'Inde mène une enquête approfondie sur l'incident, punisse sévèrement les responsables, réprimande les troupes indiennes du front et cesse immédiatement toute action de provocation afin de garantir que de tels incidents ne se reproduisent plus, a souligné M. Wang, ajoutant que l'Inde ne doit pas faire d'erreur de jugement sur la situation actuelle ni sous-estimer la ferme intention de la Chine de préserver sa souveraineté territoriale.

Il a indiqué que la Chine et l'Inde, deux puissances émergentes à la population dépassant un milliard d'habitants, ont pour mission d'accélérer leur propre développement et leur propre renouveau.

Les actes de respect et de soutien mutuels sont positifs et servent les intérêts à long terme des deux pays, tandis que ceux de frictions et de méfiance mutuelle sont négatifs et vont à l'encontre des aspirations fondamentales des deux peuples, a expliqué M. Wang.

Il a suggéré que la Chine et l'Inde suivent les consensus majeurs atteints par les dirigeants des deux pays et se servent des canaux existants pour discuter, tels que les rencontres entre les représentants spéciaux des deux pays sur les problèmes frontaliers et les rencontres entre les soldats à la frontière des deux parties.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer