Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
ALLOCUTION DE M. WANG YI CONSEILLER D'ÉTAT ET MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES À LA VISIOCONFERENCE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE LA CHINE, DE LA RUSSIE ET DE L'INDE
2020/06/23

(23 juin 2020, Beijing)

La tenue de la présente visioconférence des ministres des Affaires étrangères est tout à fait nécessaire compte tenu de la situation actuelle. Je tiens à remercier le Ministre Lavrov d'avoir pris cette initiative, et souhaite plein succès à la Parade de la Victoire qui se tiendra demain à Moscou.

La COVID-19 constitue une menace sans précédent à la vie et à la santé des peuples, plonge l'économie mondiale dans une récession inédite et pose un défi sans pareil à la stabilité internationale.

Pays majeurs sur la scène internationale et principales économies émergentes, la Chine, la Russie et l'Inde œuvrent toutes les trois à préserver le système international centré sur l'ONU et l'ordre international fondé sur le droit international, et à promouvoir le multilatéralisme, la coopération internationale contre la COVID-19 et la reprise de l'économie mondiale. À tous ces égards, nous partageons de larges intérêts communs et des responsabilités communes.

Le Président Xi Jinping, le Président Vladimir Poutine et le Premier Ministre Narendra Modi attachent une grande importance au mécanisme trilatéral Chine-Russie-Inde. Ils ont tenu avec succès deux rencontres informelles et fixé les grandes orientations politiques à suivre dans la coopération entre nos trois pays. Aujourd'hui, j'entends travailler avec vous, conformément aux consensus de nos dirigeants et dans l'esprit Chine-Russie-Inde d'ouverture, de solidarité, de confiance et de coopération, pour continuer de consolider les consensus et de planifier la coopération et envoyer au monde entier le message positif que nos trois pays combattent solidairement la COVID-19 et œuvrent ensemble au développement économique et à la justice internationale.

Chers Collègues,

Le monde est confronté à des changements complexes dus à la COVID-19. D'un côté, des agissements unilatéralistes, protectionnistes et d'intimidation se multiplient, et certains pays et forces politiques n'hésitent pas à rejeter les responsabilités sur autrui, à se découpler des autres et à se retirer d'organisations et accords internationaux. Ils perturbent la coopération internationale contre la COVID-19 et tentent de provoquer des confrontations entre les idéologies et les systèmes sociaux différents, mettant notre monde en danger.

De l'autre côté, la paix et le développement demeurent le thème de notre époque. Le développement et l'essor des économies émergentes restent une tendance irréversible. L'avènement d'un monde multipolaire reste une tendance irréversible. Et l'avancement de la mondialisation, quelles que soient les difficultés qu'elle rencontrera, reste une tendance irréversible.

Façonner le monde de l'« après-COVID-19 », pour qu'il soit marqué par la paix, la stabilité, l'ouverture, la diversité et la coopération gagnant-gagnant, correspond aux intérêts de tous les pays, répond à l'appel de notre temps et constitue aussi une tâche lourde qui nous incombe. À cette occasion, je voudrais avancer les propositions suivantes sur la coopération Chine-Russie-Inde :

Premièrement, promouvoir le multilatéralisme et perfectionner la gouvernance mondiale.

Cette année marque le 75e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et de la fondation des Nations Unies. Dans cette guerre désastreuse comme l'humanité n'en avait jamais connu dans son histoire, les peuples de nos trois pays, combattant sur des fronts différents, ont apporté une contribution impérissable à la victoire finale de la guerre et au salut de l'humanité. Aujourd'hui, nous devons œuvrer résolument à défendre les acquis de la victoire de cette guerre, à nous opposer à toute rétrogression historique, à combattre l'hégémonisme et la politique du plus fort, et à promouvoir la démocratisation et l'état de droit dans les relations internationales.

Nous devons travailler à promouvoir activement le multilatéralisme, à défendre les buts et principes de la Charte des Nations Unies et à préserver l'autorité et l'efficacité des Nations Unies. Avec la réélection de l'Inde en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité, nos trois pays pourront renforcer la communication et la concertation au sein de l'ONU, mener une coopération pragmatique et efficace, et contribuer à ce que l'ONU joue tout son rôle dans la préservation de la paix mondiale, la promotion du développement commun et, en particulier, la réponse aux défis planétaires.

Nous devons assurer la coordination en matière de politiques macroéconomiques et contribuer à la stabilisation de l'économie mondiale. Il nous faut bâtir une économie mondiale ouverte qui soit bénéfique aux pays émergents et en développement, défendre le système commercial multilatéral axé sur l'OMC et assurer la sécurité et la fluidité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales. Nous devons continuer de placer le développement au cœur du cadre macropolitique mondial et accélérer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Nous devons travailler à élever sur tous les plans le niveau de la coopération au sein de l'OCS pour que l'organisation montre une force plus grande et parle d'une voix plus forte devant les menaces et les défis nouveaux et dans la construction d'un nouveau modèle de relations internationales. Nous devons œuvrer à la promotion de la coopération entre les pays des BRICS, à la préservation de leur solidarité et à l'élargissement de leurs relations autour des trois piliers que sont l'économie, le commerce et la finance, la coopération politique et sécuritaire, et les échanges humains et culturels. La Chine continuera de soutenir la présidence russe de l'OCS et des BRICS et travaillera avec la Russie pour le succès des différentes activités.

Deuxièmement, renforcer la coopération contre la COVID-19 pour la vaincre ensemble.

Avec l'engagement personnel et sous le leadership du Président Xi Jinping, le peuple chinois, uni comme un seul homme, a travaillé d'arrache-pied et réussi à maîtriser la propagation du virus.

Au moment le plus difficile de sa lutte contre le virus, la Chine a pu bénéficier du soutien précieux de la Russie et de l'Inde. Le Président Poutine et le Premier Ministre Modi ont envoyé des messages de solidarité au Président Xi Jinping, et vos deux pays nous ont apporté des matériels médicaux dont nous avions le plus besoin. Lorsque le virus se propage dans le monde, la Chine a apporté, dans la mesure de ses possibilités, des fournitures médicales à la Russie et à l'Inde et facilité leur achat de matériels en Chine.

Actuellement, la Russie et l'Inde mettent tout en œuvre pour endiguer la propagation de la COVID-19 sur leur sol, et la Chine fait face au risque de la résurgence du virus. Nos trois pays doivent s'inspirer mutuellement des expériences utiles, partager les informations, et développer la coopération en R&D des médicaments et des vaccins. Nous devons continuer de prendre des mesures efficaces pour la sécurité et la santé des ressortissants des deux autres pays sur nos territoires respectifs. Nous pourrons aussi explorer la possibilité de mettre en place des mécanismes de contrôle et de traitement collectifs, des « voies rapides » pour la mobilité humaine transfrontalière et des « corridors verts » pour le transport des matériels, afin de faciliter le retour à la normale des activités économiques et sociales dans nos trois pays.

L'OMS joue un rôle coordinateur central dans la coopération internationale contre la COVID-19. C'est en soutenant l'OMS que l'on gagnera cette guerre sanitaire mondiale et sauvera davantage de vies. La Chine est prête à œuvrer avec la Russie et l'Inde pour promouvoir la coopération internationale contre le virus, rejeter fermement la stigmatisation liée à l'épidémie et s'opposer résolument à toute manœuvre politique cherchant à instrumentaliser la lutte contre la COVID-19. Afin de remédier aux failles et insuffisances révélées par cette crise, nous devons travailler ensemble pour perfectionner la gouvernance mondiale de la santé publique et construire une communauté de santé pour tous.

Troisièmement, améliorer les mécanismes de coopération pour créer une synergie trilatérale.

Grâce à nos efforts concertés, la coopération Chine-Russie-Inde affiche un bon élan de développement. Nous devons continuer d'y donner de nouvelles impulsions. La Chine sera heureuse d'accueillir la prochaine réunion informelle des dirigeants des trois pays. Je suis sûr de pouvoir compter sur le soutien agissant de la Russie et de l'Inde.

Une rencontre entre les ministres de la Défense de nos trois pays contribuera au maintien de la paix et de la stabilité dans la région et dans le monde et permettra de porter notre coopération en matière de défense et de sécurité à un niveau plus élevé. La Chine soutient l'organisation par la Russie de la première rencontre entre les ministres de la défense de la Chine, de la Russie et de l'Inde.

Le terrorisme demeure une menace sécuritaire non traditionnelle majeure pour nos trois pays et toute la région. La Chine entend approfondir la coopération antiterroriste et sécuritaire avec la Russie et l'Inde, élargir la convergence de vue et créer une plus grande synergie pour combattre toutes formes de menaces terroristes et extrémistes et préserver effectivement la sécurité et la stabilité internationales et régionales.

La coopération Chine-Russie-Inde a un grand potentiel et de vastes perspectives. Nous devons répondre à l'appel de notre temps et enrichir sans cesse notre coopération de dimensions nouvelles. La Chine propose d'engager des discussions sur la mise en place d'un mécanisme de dialogue ministériel tripartite dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'énergie, des transports, de l'éducation, de la culture et de la santé. Nous pourrons également créer un groupe de personnalités éminentes composé d'anciens responsables politiques et d'universitaires renommés des trois pays et qui sera chargé de rédiger un rapport sur les perspectives de la coopération Chine-Russie-Inde et de faire des propositions sur le renforcement et l'approfondissement de cette coopération.

Chers Collègues,

La Chine, la Russie et l'Inde sont trois pays majeurs d'importance mondiale et attachés à leur indépendance stratégique. Nous devons tirer pleinement profit de notre coopération dans laquelle chacun de nos pays constitue un partenaire et une opportunité pour les deux autres, et garder à l'esprit notre intérêt commun, celui de contribuer au développement de nos pays et de préserver la paix et le développement du monde. Nous devons considérer et gérer adéquatement les facteurs sensibles dans nos relations bilatérales afin de préserver l'intérêt général de nos relations et d'apporter une plus grande contribution à la paix et au développement dans la région et dans le monde. La Chine entend travailler sans relâche avec la Russie et l'Inde pour y parvenir.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer