Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi : Rester fidèle à notre aspiration initiale et faire avancer notre cause pour faire progresser constamment les relations sino-vietnamiennes
2020/08/23

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères du Vietnam Pham Binh Minh ont assisté le 23 août 2020 à l'événement célébrant le 20e anniversaire de la délimitation de la frontière sino-vietnamienne sur terre et le 10e anniversaire de la pose de bornes pour délimiter la frontière.

Dans son discours, Wang Yi a déclaré que la Chine et le Vietnam sont des voisins socialistes reliés par des montagnes et des rivières, et que les peuples des deux pays entretiennent une profonde amitié. « Au cours de la lutte contre le Covid-19, nos deux pays ont une fois de plus démontré leur noble esprit d'unité et d'amitié en se soutenant mutuellement. De nos jours, la situation internationale a subi de profonds changements et l'épidémie sévit toujours dans le monde entier. En tant que camarades et frères, nous avons organisé cette commémoration à la frontière pour nous souvenir du passé et chérir le présent, en gardant à l'esprit les aspirations initiales et les missions de l'amitié traditionnelle Chine-Vietnam ainsi que notre idéal et notre foi, afin de faire progresser constamment le partenariat stratégique global Chine-Vietnam et de doter notre amitié traditionnelle du nouveau sens de l'époque », a souligné M. Wang.

« Depuis la normalisation des relations bilatérales, sous la direction des dirigeants des deux partis et des deux pays, la Chine et le Vietnam se sont engagés à régler les problèmes de frontières terrestres par le dialogue et la consultation. Après 9 ans de négociations et de consultations, le Traité sur la frontière terrestre entre la Chine et le Vietnam a finalement été signé comme prévu. Il s'agit d'une décision importante prise par les deux partis et les deux pays dans la perspective de l'histoire et de l'avenir et dans l'intérêt fondamental et à long terme des deux peuples. Cela a jeté une base solide pour la prospérité et le développement communs des zones frontalières des deux pays et ouvert des perspectives d'approfondissement de la coopération stratégique globale entre les deux pays. Au cours des deux dernières décennies, grâce aux efforts conjoints des deux parties, des changements importants se sont produits dans les zones frontalières entre la Chine et le Vietnam. La frontière terrestre sino-vietnamienne de 1 450 kilomètres est devenue un lien important et un pont de coopération pour promouvoir le développement commun des deux pays », a poursuivi M. Wang.

M. Wang a déclaré que, en tant que témoin des négociations sur la frontière sino-vietnamienne, il est touchant pour lui de se rappeler ce parcours extraordinaire. « Les faits ont prouvé que, quelles que soient la difficulté et la complexité de la situation, des solutions peuvent toujours être trouvées tant que nous nous traitons avec sincérité et que nous allons dans le même sens. Dans le même temps, nous réalisons également que le maintien des relations de bon voisinage et d'amitié est la garantie politique pour traiter correctement les questions sensibles, et que la persévérance dans le dialogue et la consultation est la bonne façon de résoudre les divergences entre les deux parties », a souligné M. Wang.

« Le monde traverse aujourd'hui des changements majeurs inédits depuis un siècle. La Chine et le Vietnam, étant deux pays socialistes, doivent garder à l'esprit l'important consensus politique atteint par les dirigeants des deux partis et des deux pays, et faire du 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques un nouveau point de départ pour renforcer la communication stratégique et élaborer des plans d'ensemble pour la coopération, afin de faire progresser constamment les relations sino-vietnamiennes. La coopération dans les zones frontalières entre les deux pays devrait contribuer encore plus aux relations sino-vietnamiennes », a indiqué M. Wang.

« Nous devons faire en sorte que la frontière sino-vietnamienne serve mieux le développement des deux pays et le bien-être des deux peuples. Des efforts seront faits pour maintenir un ordre correct dans les zones frontalières, améliorer globalement l'environnement des affaires dans les zones frontalières, promouvoir activement la mobilité des personnes et profiter aux personnes vivant dans les zones frontalières.

Nous devons renforcer le système et la capacité de gouvernance des frontières. Nous devons renforcer et améliorer le système, promouvoir sérieusement la coopération pragmatique dans la gestion des affaires frontalières, la gestion et le contrôle de la sécurité, le fonctionnement des postes-frontière, la prévention et le contrôle des épidémies et d'autres domaines, et améliorer conjointement l'efficacité de la gestion et élever le niveau d'ouverture dans les zones frontalières.

Nous devons promouvoir la coopération régionale via les zones frontalières entre la Chine et le Vietnam. Nous devons accélérer la synergie entre l'initiative "la Ceinture et la Route" et le plan "Deux corridors et un cercle économique" du Vietnam dans les zones frontalières. Nous devons bien construire des zones de coopération touristique transfrontalière et des zones de coopération économique frontalières, promouvoir la fluidité des facteurs de production, donner une impulsion aux circuits économiques régionaux et contribuer à la coopération entre la Chine et l'ASEAN et à l'intégration économique régionale.

Nous devons nous inspirer de la pratique réussie consistant à résoudre les problèmes de frontières terrestres pour rechercher un règlement rapide des problèmes maritimes. La Chine et le Vietnam ont accumulé une expérience précieuse dans le processus de délimitation de la frontière terrestre et de délimitation de la frontière maritime dans le golfe de Beibu. Les deux pays ont toute la capacité et la sagesse nécessaires pour continuer à résoudre les problèmes maritimes par la négociation et la consultation. Nous devons mettre en œuvre les instructions importantes des dirigeants des deux partis et des deux pays, nous concentrer sur l'intérêt général des relations bilatérales et la nécessité de la coopération à long terme, engager activement le dialogue et la consultation, trouver au plus tôt une solution fondamentale et durable acceptable par les deux parties et sauvegarder conjointement la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale. »

M. Wang a souligné que la partie chinoise est prête à travailler en étroite collaboration avec la partie vietnamienne pour ouvrir la marche vers l'avenir sur la base des acquis, et faire de la frontière terrestre une frontière pacifique et amicale pour la coopération, le développement commun et la prospérité, dans le but d'apporter de nouvelles contributions au partenariat stratégique global Chine-Vietnam et de réaliser l'objectif commun des deux pays.

Dans son discours, Pham Binh Minh a déclaré que, grâce aux efforts concertés des deux parties, la situation frontalière entre le Vietnam et la Chine restait stable, la sécurité des frontières avait été effectivement garantie et la coopération économique et commerciale aux frontières s'était vigoureusement développée. « La frontière entre le Vietnam et la Chine est devenue un lien de coopération et de développement et un pont de solidarité et d'amitié entre les deux parties, et a apporté des contributions importantes à la coopération entre les deux pays et un pays tiers. Le Parti communiste vietnamien (PCV) et le gouvernement et le peuple vietnamiens maintiennent toujours le partenariat stratégique global Vietnam-Chine, sont prêts à travailler avec la partie chinoise pour approfondir davantage la coopération dans l'économie et le commerce, le tourisme et les postes-frontière entre les deux pays, améliorer les infrastructures, notamment les routes, les chemins de fer et les ponts, et renforcer les échanges amicaux et la coopération mutuellement bénéfique entre les provinces frontalières, afin de promouvoir le développement continu et approfondi des relations Vietnam-Chine. Avec les efforts conjoints des deux parties, nous sommes convaincus que la frontière entre le Vietnam et la Chine deviendra certainement une frontière de paix, d'amitié, de coopération et de développement », a souligné le chef de la diplomatie vietnamienne. Au nom du gouvernement vietnamien, Pham Binh Minh a également exprimé ses sincères remerciements au gouvernement central chinois et à ses gouvernements locaux pour le soutien solide et la coopération étroite dans la réponse du Vietnam au Covid-19, tout en les appréciant hautement.

Le Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh ont examiné les bornes entre la Chine et le Vietnam et tracé à l'encre rouge sur les caractères imprimés sur les premières bornes respectives. Ils ont assisté à une exposition de photos sur la démarcation et la délimitation de la frontière des deux pays ainsi que la coopération frontalière.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer