Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi prononce un discours à la réunion de haut niveau du Séminaire international sur le 75e anniversaire des Nations unies
2020/09/01

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé par liaison vidéo un discours intitulé « Préserver le multilatéralisme et aller dans la bonne direction du progrès de l'humanité » lors de la réunion de haut niveau du Séminaire international sur le 75e anniversaire des Nations Unies (ONU), le 1er septembre 2020.

« Au cours des 75 dernières années, l'ONU a parcouru un chemin extraordinaire, a progressé malgré les défis et a vigoureusement promu le développement du monde et les droits de l'Homme. Le monde a connu une paix et une stabilité globales, toute nouvelle guerre mondiale a été évitée et des conflits locaux ont été atténués. La plupart des pays partagent le consensus que les différends doivent être réglés par le dialogue, et les conflits résolus par la médiation », a déclaré M. Wang

« Dans les 75 prochaines années, toutes les nations devront faire des efforts concertés pour préserver fermement le multilatéralisme, se tenir du bon côté du développement et du progrès, et porter la cause de l'ONU à un nouveau palier », a souligné M. Wang.

M. Wang a fait cinq suggestions :

« Premièrement, le rôle central de l'ONU doit être maintenu. En tant qu'organisation intergouvernementale la plus représentative et faisant autorité, l'ONU porte les aspirations du monde à un avenir meilleur. Elle possède des atouts uniques et joue un rôle irremplaçable dans les affaires mondiales. Face à des défis mondiaux de plus en plus complexes et sérieux, le multilatéralisme est la seule voie à suivre. Tant que nous nous rassemblerons sous le drapeau des Nations unies, il n'y aura pas de problème trop important à résoudre et le monde embrassera un avenir radieux.

Deuxièmement, les buts et principes de la Charte des Nations unies doivent être respectés. Il est important de sauvegarder la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale et de s'opposer à l'ingérence dans les affaires intérieures des autres pays. Nous devons rechercher un règlement pacifique des différends et nous opposer à la menace ou au recours à la force. Nous devons respecter les lois et les règles internationales, remplir les obligations internationales et rejeter l'unilatéralisme et l'intimidation.

Troisièmement, la paix et le développement doivent être poursuivis. Nous devons mettre pleinement en valeur le rôle déterminant de l'ONU et de son Conseil de sécurité pour mettre fin à la violence et maintenir la paix, rejeter la mentalité de la guerre froide et rechercher les règlements politiques par le dialogue et la consultation. L'ONU doit continuer à jouer un rôle moteur dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et dans la lutte contre les changements climatiques, faire progresser la Décennie d'action pour la réalisation des objectifs de développement durable et la mise en œuvre de l'Accord de Paris. Il faudrait apporter davantage de soutien et d'assistance aux pays en développement pour les aider à atténuer l'impact du Covid-19 et éradiquer l'extrême pauvreté le plus tôt possible.

Quatrièmement, la coopération gagnant-gagnant doit être préconisée. Nous devons considérer la coopération gagnant-gagnant comme un principe universel et rechercher une coopération qui profite à tous. La mentalité périmée du jeu à somme nulle et de l'approche du "tout au vainqueur" dans les relations entre Etats devrait être abandonnée. L'ONU devrait être plus démocratique, efficace et inclusive. Elle doit devenir une grande scène où les pays, quels que soient leur taille, leur système et leur culture, travaillent ensemble et apprennent les uns des autres sur un pied d'égalité. Elle ne doit pas être transformée en un terrain de lutte entre pays, surtout entre les plus grands, dans un jeu à somme nulle ou une confrontation.

Cinquièmement, la vision de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité doit être promue. L'ONU doit inculquer le sentiment que nous vivons tous dans la même communauté et que, par conséquent, nous devons travailler ensemble dans la solidarité et veiller les uns sur les autres pour faire face aux risques et aux défis. Il faudrait promouvoir les partenariats aux niveaux régional et mondial et envisager l'objectif commun de construire un monde propre, beau, ouvert, inclusif et marqué par la paix durable, la sécurité universelle et la prospérité commune. »

« A l'heure actuelle, la pandémie a aggravé les changements inédits que notre monde traverse depuis un siècle. Elle a affecté tous les aspects de notre vie et nous rappelle une fois de plus que le bien-être et l'avenir de tous les pays sont étroitement liés. Il est temps de faire un choix : choisir la solidarité plutôt que la division, la coopération plutôt que l'affrontement et partager les responsabilités plutôt que de les rejeter sur les autres. En fin de compte, l'humanité vaincra le virus. Le monde pourrait changer à cause de la pandémie. Pourtant, le thème majeur de notre temps, à savoir la paix et le développement, ne changera pas, la coopération et les avantages mutuels resteront la tendance irréversible et l'histoire progressera malgré tous les revers », a déclaré M. Wang.

« En tant que plus grand pays en développement du monde et membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine adhère aux nobles idéaux de l'ONU en contribuant à la cause de la paix et du développement de l'humanité. La Chine est toujours un promoteur de la paix mondiale, un contributeur au développement mondial, un défenseur de l'ordre international et un fournisseur de biens publics. La Chine sauvegardera résolument sa souveraineté et sa dignité nationales, défendra ses droits et intérêts légitimes et maintiendra l'équité et la justice internationales. La Chine continuera de poursuivre une stratégie d'ouverture mutuellement bénéfique et de partager des opportunités de développement avec le reste du monde. La Chine a fidèlement rempli ses obligations internationales et honoré strictement ses engagements internationaux. La Chine continuera d'assumer des responsabilités internationales à la mesure de ses capacités », a poursuivi M. Wang.

« Il y a cinq ans, le Président Xi avait annoncé une série d'initiatives majeures visant à soutenir le travail de l'ONU lors des réunions au sommet célébrant le 70e anniversaire de sa fondation. Toutes ces initiatives ont été mises en œuvre. La Chine a facilité les efforts de l'ONU dans différents domaines, tels que le maintien de la paix, la lutte contre le terrorisme, l'énergie, l'agriculture, les infrastructures et l'éducation, a donné un élan au développement durable mondial et a apporté une contribution importante au développement des femmes dans le monde. La Chine continuera d'assumer ses responsabilités et d'apporter sa contribution en tant que grand pays, de fournir plus de biens publics mondiaux et de jouer un rôle dans la promotion de la paix et du développement dans le monde. La partie chinoise est prête à travailler avec toutes les parties pour défendre et faire valoir le multilatéralisme, renouveler les engagements de l'ONU et œuvrer au grand objectif de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité », a souligné M. Wang.

Le séminaire était organisé conjointement par l'Association chinoise pour les Nations unies et l'Institut de politique étrangère du peuple chinois, sous le thème « Renforcer le multilatéralisme pour un avenir meilleur ». La Secrétaire générale adjointe des Nations unies, Amina J. Mohammed, l'ancien Président slovène Danilo Turk, l'ancien Premier ministre pakistanais Shaukat Aziz et d'autres étaient présents.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer