Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi : la Chine et l'Allemagne doivent assumer conjointement trois tâches majeures
2020/09/01

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi, en visite officielle en Allemagne, a rencontré la presse avec le Ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas à Berlin, 1er septembre 2020, heure locale.

« Il s'agit de ma deuxième visite à Berlin cette année. J'ai eu des entretiens francs, approfondis et amicaux avec le Ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, qui ont renforcé la confiance mutuelle et ont été fructueux. Le monde d'aujourd'hui est confronté à trois choix majeurs : le multilatéralisme ou l'unilatéralisme, l'ouverture ou le repli sur soi, la coopération ou la confrontation. La partie chinoise estime que la Chine et l'Allemagne, en tant que grands pays ayant une influence mondiale, doivent entreprendre conjointement trois tâches majeures », a déclaré M. Wang.

« Premièrement, nous devons maintenir ensemble la solidarité internationale pour lutter contre la pandémie et revitaliser l'économie mondiale. Les deux parties continueront de soutenir fermement le travail de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de résister conjointement aux propos et actes erronés qui empoisonnent la coopération internationale contre la pandémie. Nous devons poursuivre la mise en œuvre du consensus atteint lors du sommet du G20 et fournir une assistance aux régions sous-développées comme l'Afrique, en particulier en faisant des vaccins un produit public mondial accessible à tous. La pandémie a eu un impact sur les chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales. Le "découplage" et la "déglobalisation" ne feront qu'affaiblir davantage l'élan de la reprise économique mondiale. La Chine et l'Allemagne sont prêtes à maintenir une ouverture dans les deux sens et à renforcer la coopération dans des domaines tels que le commerce et l'investissement, la santé, l'énergie propre et l'économie numérique, et à assurer, par des actions concrètes, le fonctionnement stable des chaînes industrielles et d'approvisionnement. Les deux parties soutiendront également conjointement la reprise des activités, continueront d'étendre le champ d'application de la "voie rapide", et exploreront la coopération dans la prévention et le contrôle conjoints de la pandémie.

Deuxièmement, nous devons travailler ensemble pour un développement plus solide des relations Chine-Union européenne. La partie chinoise soutiendra fermement le processus d'intégration européenne, l'unité et la croissance de l'UE, le renforcement de l'autonomie stratégique de l'UE, et un plus grand rôle de l'Europe dans les affaires internationales. La partie chinoise espère que l'Allemagne promouvra les relations Chine-UE au cours de sa présidence tournante de l'UE. Les deux parties mèneront de bons préparatifs pour l'important programme politique à la prochaine étape, approfondiront la coopération Chine-UE dans des domaines tels que le changement climatique, le développement vert, l'économie numérique et la santé publique, et concluront les négociations sur l'accord d'investissement Chine-UE au cours de cette année.

Troisièmement, nous devons pratiquer conjointement le multilatéralisme et nous opposer à la création d'une "nouvelle guerre froide". La Chine et l'Allemagne s'opposent à la provocation de la confrontation et renforceront la coopération au sein des institutions multilatérales et soutiendront les Nations unies, l'OMS et le multilatéralisme. La Chine et l'Allemagne ainsi que la Chine et l'UE partagent bien plus d'intérêts communs que de différences. Les deux parties sont des partenaires, pas des rivales. Les systèmes sociaux et les idéologies de la Chine et des pays européens sont différents, mais la partie chinoise s'oppose toujours à l'exportation de l'idéologie et n'a pas l'intention de s'engager dans une compétition institutionnelle. Afin de promouvoir la compréhension mutuelle des peuples, j'ai invité le Ministre des Affaires étrangères Heiko Maas à se rendre en Chine pour tenir la deuxième réunion du mécanisme d'échanges humains de haut niveau Chine-Allemagne, et j'ai proposé d'organiser l'Année des échanges humains à l'occasion du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l'Allemagne. Les deux parties soutiendront davantage d'échanges entre les groupes de réflexion, les médias, les universités et les institutions de recherche des deux pays, et organiseront le Forum du dialogue Chine-Allemagne et le Dialogue des médias chinois et allemands. »

« La Chine et l'Allemagne sont des partenaires stratégiques tous azimuts. Il est normal que les deux parties aient des points de vue différents sur certaines questions. Tant que les deux parties adhèrent au respect mutuel et à la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, se comprennent et se soutiennent sur les questions touchant aux intérêts fondamentaux de chacune, nous serons en mesure de maintenir la confiance mutuelle et les relations sino-allemandes progresseront dans la stabilité et la durée. Ainsi, les deux parties pourront apporter de nouvelles contributions au maintien de la paix et de la stabilité mondiales et à la promotion du développement en commun », a déclaré M. Wang.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer