Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi participe à la 21e réunion des Ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN, de la Chine, du Japon et de la République de Corée
2020/09/09

Le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé, par liaison vidéo, à la 21e réunion des Ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN, de la Chine, du Japon et de la République de Corée (ASEAN plus trois), le 9 septembre 2020.

« Depuis le début de cette année, les pays de l’ASEAN plus trois ont conduit l’Asie de l’Est à l’avant-garde de la lutte mondiale contre le Covid-19 et de la reprise post-pandémique. Nous avons organisé avec succès le Sommet spécial de l’ASEAN plus trois sur le Covid-19 et établi une coopération régionale contre le virus. En partageant nos expériences et en nous aidant les uns les autres, nous avons mieux contrôlé l’épidémie dans nos pays respectifs. Nous avons mis en place en temps opportun des “voies rapides” pour reprendre le travail et la production, et renforcer la confiance dans la reprise de la croissance économique. Ces pratiques réussies font écho au thème d’une ASEAN cohésive et réactive mis en avant par l’ASEAN cette année et démontrent la détermination des pays de la région à relever ensemble les défis », a déclaré M. Wang.

« Actuellement, la pandémie n’a pas encore été totalement maîtrisée dans le monde et il faudra du temps pour que l’économie mondiale se redresse. Tous les pays sont confrontés à la tâche ardue de vaincre le virus, de stabiliser l’économie et d’assurer le bien-être des populations. Nous devons continuellement coordonner les besoins en matière de lutte contre la pandémie et de développement, adhérer à l’unité et à la coopération, et maintenir l’ouverture et l’inclusivité pour maintenir la dynamique de coopération en Asie de l’Est. Dans l’ère post-pandémique, nous devons saisir l’opportunité de développement, innover pour la coopération et porter la coopération au sein de l’ASEAN plus trois à un nouveau palier », a souligné M. Wang. « La partie chinoise propose ce qui suit :

Nous devons améliorer la gouvernance de la santé publique. Nous devons renforcer la coopération en matière de développement de vaccins et contribuer conjointement au développement d’un vaccin accessible et abordable. Sur la base de la réserve de fournitures médicales d’urgence de l’ASEAN, la partie chinoise est disposée à prendre la tête du développement du centre de réserve de l’ASEAN plus trois pour les fournitures médicales d’urgence, afin de renforcer le lien avec la réserve de l’ASEAN. Nous continuerons de soutenir le rôle important de l’OMS dans la riposte mondiale à la pandémie et de nous opposer à la politisation de la pandémie et à la stigmatisation du virus, dans le but de promouvoir la construction d’une communauté de santé pour l’humanité.

Nous devons relever le niveau de reprise économique. Nous explorerons activement la voie de la reprise post-pandémique sur une base régionale. Nous favoriserons la mise en place de réseaux régionaux de “voies rapides” et de “corridors verts” pour accélérer la reprise du travail et de la production et favoriser le circuit économique régional. En soutenant fermement le multilatéralisme et le libre-échange, nous devons signer l’accord de partenariat économique régional global (RCEP) comme prévu cette année. Nous devons soutenir le développement des micro, petites et moyennes entreprises et élargir la coopération dans les domaines émergents en nous adaptant au développement numérique, en réseau et intelligent.

Nous devons améliorer notre réponse à la crise. Nous devons améliorer l’efficacité de la multilatéralisation de l’Initiative de Chiang Mai (CMIM). Nous devons élargir les domaines de coopération financière, élargir l’utilisation des monnaies locales et aider à développer des zones de libre-échange régionales. Nous devons renforcer les capacités régionales de gestion des catastrophes et d’intervention d’urgence et sauvegarder la sécurité alimentaire régionale.

Nous devons renforcer le développement durable. Nous devons continuer de mettre en œuvre l’Initiative de coopération en Asie de l’Est sur la réduction de la pauvreté afin de promouvoir la réduction de la pauvreté au niveau régional. Grâce à la Coopération Lancang-Mékong et aux mécanismes sous-régionaux tels que la Zone de croissance Chine-ASEAN orientale, nous devons mener plus de projets de coopération pragmatique dans les infrastructures, les ressources en eau et l’agriculture pour promouvoir un développement équilibré dans la région. Nous ferons bon usage du modèle de coopération “Chine-Japon-République de Corée plus X” et réaliserons davantage de projets pour donner un nouvel élan au développement durable. »

Les Ministres des Affaires étrangères du Japon, de la République de Corée et des pays de l’ASEAN ont hautement apprécié les résultats remarquables de la coopération au sein de l’ASEAN plus trois et attendaient avec intérêt la signature de l’accord RCEP comme prévu cette année pour envoyer un signal clair de promotion de l’intégration économique régionale. Toutes les parties ont déclaré que, confrontés à la double tâche de la prévention et du contrôle de la pandémie et de la relance économique, les pays de l’ASEAN plus trois devraient adhérer à l’unité, à la coopération, à l’ouverture et à l’inclusion, approfondir la coopération dans les domaines de la santé publique, de l’économie, du commerce et des investissements, de la transformation numérique, de la sécurité alimentaire, du tourisme, et, dans d’autres domaines, renforcer l’interconnexion, assurer la fluidité des chaînes industrielles et d’approvisionnement, faciliter la mobilité des personnes et renforcer la résilience en faisant face à divers défis, afin de promouvoir conjointement la stabilité, le développement et la prospérité régionaux.



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer