Page d'accueil Ambassade Service Consulaire Coopération Sino-Congolaise Thèmes spéciaux
    Page d'accueil > Nouvelles de la Chine
Wang Yi prononce un discours lors de la cérémonie d'ouverture du Forum Lanting sur l'ordre international et la gouvernance mondiale dans l'ère post-Covid-19
2020/09/28

Le Conseiller d'Etat et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a assisté le 28 septembre 2020 à la cérémonie d'ouverture du Forum Lanting placé sous le thème « L'ordre international et la gouvernance mondiale dans l'ère post-Covid-19 » et a prononcé un discours inaugural.

« Notre monde est à un autre moment historique depuis la Seconde Guerre mondiale. Le coronavirus continue de faire rage, les pratiques unilatérales et d'intimidation sont endémiques et le protectionnisme gagne du terrain. Où va notre monde dans l'ère post-Covid-19 ? Aucun pays ne devrait prendre cette question à la légère, et, plus important encore, tout le monde devrait éviter de faire le mauvais choix », a déclaré M. Wang.

Wang Yi a déclaré que la communauté internationale était parvenue à des consensus précieux sur un certain nombre de principes et orientations majeurs lors de la 75e session de l'Assemblée générale des Nations unies. « Il est largement admis que l'ONU reste l'institution et la plate-forme la mieux équipée du système international, que le droit international reste le cadre de règles régissant les relations interétatiques doté de la plus grande autorité, et que les buts et principes de la Charte des Nations unies restent le principal indicateur vers la paix et le développement mondiaux. Le multilatéralisme est incontestablement le fondement et le pilier de l'ordre international actuel, et la solidarité et la coopération sont le seul moyen de vaincre le virus et de parvenir à une reprise. Certains pays ont fait de l'ONU un théâtre de spectacles qui sert leurs propres intérêts politiques et une arène pour provoquer des conflits et des confrontations. Les pays ont exprimé de diverses manières leur opposition à de tels actes », a poursuivi M. Wang.

« Le Président Xi Jinping a prononcé un discours important à l'Assemblée générale des Nations unies. Il a réaffirmé, sans équivoque, l'engagement ferme de la Chine à soutenir l'ONU, à sauvegarder le multilatéralisme et à construire une communauté de destin pour l'humanité avec tous les pays. Le Président Xi a également annoncé une série de propositions et d'initiatives majeures pour relever les défis mondiaux et promouvoir le développement commun. La déclaration du Président Xi témoigne de sa grande ouverture d'esprit et de son sens des responsabilités en tant que chef d'un grand pays. Cela répond aux intérêts communs des pays du monde entier et s'inscrit pleinement dans la tendance de notre époque et la trajectoire future de notre monde », a noté M. Wang.

Wang Yi a déclaré que, dans un monde de profonds changements, la position de la partie chinoise était très claire. « Premièrement, tous les pays doivent défendre conjointement le thème de notre temps, celui de la paix et du développement. En tant que premier pays à apposer sa signature sur la Charte des Nations unies, la Chine a déployé des efforts inlassables pour sauvegarder la paix et le développement du monde tout en en bénéficiant. Selon la vision de la partie chinoise, les défis à la paix doivent être résolus en poursuivant une sécurité commune, globale, coopérative et durable, et le déficit de développement doit être comblé avec un nouveau concept de développement innovant, coordonné, vert et ouvert pour tous. Les grands pays assument la responsabilité particulière de sauvegarder la paix et le développement, et ne devraient pas rechercher leur propre sécurité au détriment de la sécurité d'autrui ou priver les autres pays du droit au développement par des pratiques d'intimidation. La Chine poursuivra fermement la voie du développement pacifique et travaillera avec les autres pays pour s'opposer à l'approche étroite qui met l'intérêt d'un seul pays au premier plan et à la pratique dangereuse du jeu à somme nulle.

Deuxièmement, tous les pays doivent défendre conjointement les valeurs universelles d'équité et de justice. Toute tentative de ressusciter l'hégémonisme et de ramener le monde dans une jungle est vouée à l'échec. Tous les pays, grands ou petits, forts ou faibles, sont des membres égaux de la communauté internationale. Tous les peuples, où qu'ils soient, ont droit à une bonne vie. Ceux qui pensent qu'ils pourront bafouer et enfreindre les règles internationales simplement parce qu'ils ont plus de muscles finiront par se retrouver dans les oubliettes de l'histoire. La Chine est un ardent défenseur de l'équité et de la justice internationales. Nous n'intervenons jamais dans les affaires intérieures des autres pays, ni ne permettons aux autres pays de s'ingérer dans nos affaires intérieures. Nous nous opposons aux pratiques d'intimidation. Nous pensons que le dialogue, la consultation et la coopération gagnant-gagnant doivent l'emporter sur la confrontation, la coercition et le jeu à somme nulle.

Troisièmement, tous les pays doivent rester sur la bonne voie pour avancer dans la solidarité. La propagation du virus politique de la haine et de la confrontation est autant une menace pour le monde que le coronavirus pour l'humanité. La Chine a été à l'avant-garde de la lutte contre toutes sortes de virus ainsi que de la coopération internationale contre le Covid-19. La Chine continuera de mettre en valeur son expérience et ses capacités pour aider autant que possible tous les pays qui en ont besoin en toute sincérité.

Quatrièmement, tous les pays doivent rester dans la bonne direction de l'ouverture et de la coopération. L'expérience de la Chine et de nombreux autres pays montre que l'ouverture apporte le progrès, tandis que l'isolement conduit au retard. Le recours au protectionnisme et au découplage ne conduit qu'à un isolement auto-imposé. Les problèmes du monde ne sont pas sans solutions. Nous avons besoin d'une meilleure gouvernance, d'une plus grande ouverture et d'une coopération plus approfondie. Nous devons renforcer notre engagement à bâtir une économie mondiale ouverte, à maintenir le régime commercial multilatéral centré sur l'OMC et à garantir la stabilité et la fluidité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales. La Chine est toujours attachée à une stratégie d'ouverture gagnant-gagnant. La Chine continuera à rechercher un niveau d'ouverture plus élevé dans tous les domaines, à partager davantage de dividendes avec le monde et à contribuer à la reprise mondiale par son propre développement. »

M. Wang a souligné que, quelle que soit l'évolution de la situation internationale et quelles que soient les péripéties à venir, la Chine assumerait toujours ses responsabilités en tant que grand pays. « Nous prendrons des mesures concrètes pour ajouter de la stabilité et de la certitude à ce monde instable, et donner confiance et force à la cause du multilatéralisme. La Chine s'engagera vigoureusement dans une coopération internationale contre le Covid-19 et travaillera avec tous les pays pour contenir et finalement vaincre le virus au plus vite. La Chine s'engagera activement dans la réforme de la gouvernance mondiale pour rendre l'ordre et le système internationaux plus justes, équilibrés et équitables. La Chine accélérera la formation d'une nouvelle dynamique où le circuit domestique et le circuit international se renforcent mutuellement pour soutenir la reprise rapide de l'économie mondiale. La Chine fera progresser la construction conjointe de haute qualité de "la Ceinture et la Route" et recherchera un développement et une prospérité communs avec les partenaires de "la Ceinture et la Route". La Chine approfondira la coopération Sud-Sud et favorisera le développement durable dans le monde. La Chine respectera son engagement en matière d'économie d'énergie et de réduction des émissions afin de rendre notre planète plus propre et plus magnifique. La Chine poursuivra son engagement constructif dans le règlement politique des problèmes des points chauds afin de sauvegarder la paix et la tranquillité globales du monde », a souligné M. Wang.

M. Wang a dit qu'il n'y avait pas de grande catastrophe historique sans progrès historique compensatoire. « L'avenir de l'humanité dans l'ère post-Covid-19 appartient aux peuples de tous les pays. Tant que nous faisons le bon choix, la gouvernance mondiale s'améliorera à travers la réforme, et l'ordre international progressera avec la marée du temps », a souligné M. Wang.

Le forum était organisé par l'Association de la diplomatie publique de Chine et le Centre international Nizami Ganjavi. L'ancien Premier ministre du Japon Yasuo Fukuda et l'ancien Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ont prononcé des discours lors du forum. Une centaine d'experts et d'universitaires chinois et étrangers, dont l'ancienne Directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé et Doyenne de la Vanke School of Public Health de l'Université Tsinghua, Margaret Chan Fung Fu-chun, ont assisté au forum et tenu des discussions approfondies sur des sujets tels que « gouvernance mondiale et multilatéralisme », « reprise économique et coopération internationale », et « développement durable et réduction de la pauvreté ».



Envoyer ce lien à un ami
       imprimer