Wang Yi rencontre le Ministre chypriote des Affaires étrangères Nicos Christodoulides
2021/01/05

Le 4 janvier 2021, heure locale, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi qui s'est rendu en Afrique pour une visite officielle, a fait escale à Chypre où il a rencontré le Ministre chypriote des Affaires étrangères Nicos Christodoulides sur invitation.

M. Wang a indiqué que l'épidémie de COVID-19 avait profondément changé le monde et que la Chine et Chypre s'étaient soutenues mutuellement pour surmonter les difficultés et avaient vu leur amitié traditionnelle se renforcer dans la lutte antiépidémique. Étant convaincue que la partie chypriote vaincra définitivement l'épidémie, la Chine se tiendra toujours aux côtés de Chypre et lui fournira des aides nécessaires.

M. Wang a noté que cette année marquait le 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Chypre. Grâce aux efforts conjoints, les deux parties ont donné un exemple du traitement d'égal à égal et des avantages mutuels entre grands et petits pays, cette tradition méritant d'être conservée et valorisée. La Chine et Chypre mènent une bonne coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». La partie chinoise est prête à travailler avec Chypre pour construire ensemble la Route de la soie verte, la Route de la soie de la santé et la Route de la soie numérique. La Chine soutient les efforts de Chypre visant à sauvegarder la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays, et soutient le traitement adéquat du dossier chypriote conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies. Elle apprécie le fait que la partie chypriote a défendu la justice dans les questions touchant à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine et a accordé un soutien précieux à la Chine. La compréhension mutuelle et le soutien réciproque des deux pays ont permis de consolider davantage la base politique des relations bilatérales et d'ouvrir des perspectives prometteuses pour la coopération bilatérale.

M. Wang a dit que Chypre était membre principal de l'Union européenne (UE). La Chine prend l'UE comme une force majeure dans le processus de multipolarisation. Les consensus entre la Chine et l'UE l'emportent sur leurs divergences, et les deux parties sont des partenaires et non des rivales systématiques. La Chine et l'UE devront comprendre et respecter le choix fait par le peuple de l'autre partie, élargir activement leurs intérêts communs et accroître leur confiance mutuelle. Les relations Chine-UE ont enregistré d'importants progrès l'année dernière : les deux parties ont signé l'accord Chine-UE sur les indications géographiques, décidé de forger les partenariats vert et numérique Chine-UE, et annoncé la conclusion des négociations de l'accord sur les investissements Chine-UE, injectant une nouvelle dynamique à l'approfondissement du partenariat stratégique global Chine-UE et à la promotion de la reprise de l'économie mondiale. Les relations Chine-UE ne doivent pas être perturbées par l'extérieur et doivent continuer à se développer sur la voie de coopération gagnant-gagnant. M. Wang a dit espérer que Chypre continuera à jouer un rôle actif dans la promotion des relations Chine-UE.

M. Nicos Christodoulides a félicité le gouvernement et le peuple chinois d'avoir jugulé l'épidémie, et a dit que le peuple chypriote n'oublierait jamais l'aide apportée par la Chine à sa lutte antiépidémique et en était profondément reconnaissant. Le gouvernement chypriote espère sincèrement développer davantage ses relations avec la Chine, et entend travailler avec la Chine pour mener à bien les célébrations du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Chypre adhère fermement à la politique d'une seule Chine, soutient la coopération internationale dans le cadre de « la Ceinture et la Route » et soutient l'UE dans le développement actif de ses relations avec la Chine. Chypre et la Chine préconisent toutes le multilatéralisme et s'opposent aux actes unilatéraux. La partie chypriote pense depuis toujours que la réponse aux défis mondiaux nécessite la participation et le soutien de la Chine. Elle salue la position impartiale de la Chine sur le dossier chypriote.