Un consensus important en cinq points atteint lors de la réunion inaugurale du mécanisme de dialogue et de coopération de haut niveau Chine-Indonésie
2021/06/06

Le 5 juin 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a co-présidé à Guiyang la réunion inaugurale du mécanisme de dialogue et de coopération de haut niveau Chine-Indonésie avec Luhut Binsar Pandjaitan, Envoyé spécial du Président indonésien et Coordinateur du gouvernement indonésien pour la coopération avec la Chine. Les deux parties sont parvenues à un consensus important en cinq points :

Premièrement, consolider la solidarité stratégique en vue d'un avenir partagé. Face aux changements et à l'épidémie jamais vus depuis un siècle, la Chine et l'Indonésie adhéreront à l'esprit de l'entretien téléphonique entre les deux Chefs d'État il n'y a pas longtemps et s'orienteront vers l'objectif de la construction d'une communauté d'avenir partagé afin de renforcer la confiance politique mutuelle et d'intensifier la communication stratégique. Les deux parties doivent soutenir fermement les efforts de l'autre partie visant à réaliser le développement du pays et le renouveau de la nation, assumer effectivement leurs responsabilités importantes en matière de maintien de la paix et de la stabilité régionales, sauvegarder conjointement l'équité et la justice internationales ainsi que les droits et intérêts des pays en développement, et travailler ensemble pour promouvoir l'édification d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Deuxièmement, approfondir la coopération en matière de vaccins anti-COVID-19 et de santé. Les deux parties continueront d'approfondir la coopération dans l'ensemble de la chaîne industrielle, y compris la recherche et le développement (R&D), la production et la distribution des vaccins, en vue d'aider l'Indonésie à construire un centre régional de production de vaccins. Les deux parties sont convenues de soutenir l'exemption des droits de propriété intellectuelle (DPI) sur les vaccins contre la COVID-19, de se prononcer en faveur d'une plus grande accessibilité et un prix abordable des vaccins, de résister au « nationalisme vaccinal », de prévenir le « fossé vaccinal », et de travailler ensemble pour promouvoir la distribution juste et raisonnable des vaccins à l'échelle mondiale afin de protéger le droit à la vie et à la santé des peuples des pays en développement. Les deux parties se soutiendront dans la vaccination des ressortissants de l'autre partie sur leur propre territoire et continueront à promouvoir la coopération dans des domaines liés à la santé tels que la médecine traditionnelle, la R&D de médicaments ainsi que l'industrie pharmaceutique.

Troisièmement, promouvoir l'amélioration de la qualité et la montée en gamme de la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». Les deux parties renforceront la synergie entre l'Initiative « la Ceinture et la Route » et la vision « Pivot maritime global » et assureront l'achèvement de la construction de la ligne à grande vitesse Jakarta-Bandung dans le délai prévu, de sorte à établir un exemple pour les projets de la première phase de la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». Il faut promouvoir le « Corridor économique global régional » pour qu'il donne de premiers résultats dans les meilleurs délais, afin de libérer le potentiel de la coopération dans la deuxième phase de la coopération de « la Ceinture et la Route ». Il est nécessaire d'accélérer la construction de la nouvelle plateforme de coopération bilatérale basée sur le projet dit « deux pays, deux parcs » (Un parc industriel à Fuzhou en Chine et un autre dans la province des îles Riau en Indonésie), et d'explorer de nouvelles directions de la coopération entre les parcs industriels verts en vue de fournir un nouveau moteur à la coopération de qualité dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». La Chine mènera par divers moyens une coopération de haut niveau avec l'Indonésie en matière d'investissement et de financement, et soutiendra activement l'Indonésie dans l'accélération de la construction des infrastructures et le renforcement de ses capacités générales de développement indépendant. La Chine invite l'Indonésie à élargir ses exportations de produits avantageux vers la Chine, à renforcer la facilitation du commerce bilatéral et à explorer conjointement les énormes marchés chinois et indonésien avec une population de 1,7 milliard de personnes.

Quatrièmement, élargir la coopération maritime. Le nouveau mémorandum d'entente sur la coopération maritime sino-indonésienne cosigné par les deux parties a permis d'élargir et d'optimiser le mécanisme de coopération en la matière, ce qui favorise l'exploration du potentiel de la coopération et l'élargissement de la coopération maritime mutuellement bénéfique. Les deux parties sont convenues de saisir l'opportunité offerte par la construction d'un « centre national de stockage du poisson » par l'Indonésie pour engager une coopération globale dans la pêche afin de bénéficier efficacement aux pêcheurs des deux pays. Elles doivent mener à bien les projets de démonstration de pâturage écologique marin et de dessalement de l'eau de mer et soutenir un lot de nouveaux projets de qualité. Il faut accélérer les consultations sur le « Code de conduite en Mer de Chine méridionale » et faire de la coopération le thème principal de la situation en Mer de Chine méridionale.

Cinquièmement, ajouter des dimensions à la hauteur de notre époque aux échanges culturels et humains. Les deux parties surmonteront l'épidémie de COVID-19, innoveront des modèles d'interaction, transmettront et feront rayonner l'amitié traditionnelle sino-indonésienne. Elles développeront le tourisme en ligne et lanceront un projet de « voyage virtuel » afin de se préparer pleinement à la reprise complète de leur coopération touristique après l'épidémie. Les deux parties renforceront la coopération dans l'enseignement professionnel, mèneront des échanges dans la formation des athlètes, et élargiront l'interaction dans des domaines tels que les think tanks et les médias, en vue de consolider davantage l'adhésion populaire au développement des relations bilatérales.