Wang Yi parle de la situation au Myanmar
2021/06/08

Le 7 juin 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a exposé la position de principe de la Chine sur la situation actuelle au Myanmar lors de la Réunion spéciale des Ministres des Affaires étrangères pour célébrer le 30e anniversaire de l'établissement des relations de dialogue entre la Chine et l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est).

M. Wang a dit que le Myanmar était un membre de la famille de l'ASEAN, et que la Chine soutenait l'ASEAN dans son rôle constructif pour gérer adéquatement la question intérieure du Myanmar et soutenait la mise en œuvre progressive du « consensus en cinq points » dans le cadre de l'ASEAN. La Chine et le Myanmar sont des voisins proches liés par des montagnes et des eaux, et la situation au Myanmar touche directement aux intérêts de la Chine. La Chine suit de très près la situation au Myanmar et est prête à jouer un rôle constructif à sa manière.

M. Wang a déclaré que la Chine partageait en général la position et le point de vue de l'ASEAN sur la question du Myanmar. « Nous sommes prêts à continuer de travailler en coordination avec l'ASEAN pour inciter les différentes parties au Myanmar à donner la priorité aux intérêts du peuple, à faire preuve de sang-froid et de retenue, et à éradiquer toutes sortes de violence ; encourager les différentes parties au Myanmar à engager un dialogue politique dans le cadre constitutionnel et juridique et à relancer le processus de transformation démocratique ; fournir une aide à la lutte du Myanmar contre la pandémie pour contenir la propagation de la COVID-19 dans le pays et assurer la vie et la santé du peuple ; soutenir la reprise économique, l'amélioration du bien-être du peuple et la garantie des droits et intérêts du peuple du Myanmar ; et exhorter tous les pays à observer scrupuleusement les buts et principes de la Charte des Nations Unies en évitant les sanctions unilatérales et l'ingérence inappropriée », a poursuivi M. Wang. Il a indiqué que ces mesures en cinq points entre la Chine et l'ASEAN étaient dans leurs capacités et très importantes pour le Myanmar. Elles sont à la fois connectées et parallèles, et sont adaptables à la situation actuelle et à l'avenir, qui devront être le consensus des deux parties et la direction de leurs efforts.