Wang Yi parle des nouveaux progrès de la Coopération Lancang-Mékong dans le contexte de la pandémie
2021/06/08

Le 8 juin 2021, lors de sa présidence de la sixième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Coopération Lancang-Mékong (LMC) à Chongqing, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que depuis l'année dernière, dans le contexte de la propagation de la pandémie de COVID-19, les six pays du Lancang-Mékong avaient sérieusement mis en œuvre les consensus de la troisième réunion des dirigeants et de la cinquième réunion des Ministres des Affaires étrangères, mis en œuvre le plan d'action quinquennal de la LMC, mené une coopération vigoureuse pour lutter contre la pandémie, uni leurs efforts pour promouvoir la reprise économique et approfondi continuellement les échanges humains et culturels, maintenant ainsi un haut niveau de développement de la LMC.

Selon M. Wang, nous avons établi une nouvelle référence pour la coopération dans la lutte contre la pandémie. Les six pays se sont entraidés pour endiguer ensemble la propagation de la COVID-19. La Chine a mis en place un fonds spécial pour la santé publique dans le cadre du Fonds spécial pour la LMC, renforcé les échanges d'informations avec d'autres pays, envoyé des équipes d'experts médicaux et fourni des matériels antiépidémiques et une assistance en matière de vaccins au mieux de ses capacités. Les six pays ont également mis en œuvre des projets tels que la « Campagne de prévention et de contrôle des maladies tropicales », l'« Action pour un cœur sain » et la « Phytothérapie au bénéfice des pays du Mékong », et ont organisé des formations sur le paludisme, les maladies cardiovasculaires, la médecine chinoise et l'acupuncture par vidéoconférence et enseignement à distance afin de renforcer conjointement les capacités en matière de santé publique.

Nous avons ouvert de nouveaux horizons pour la croissance économique. La Chine et les pays du Mékong ont accéléré la construction des réseaux des « voies rapides » et des « corridors verts », et augmenté considérablement les vols de fret pour faire passer leur nombre de 49 par semaine en 2019 à 289 par semaine, ce qui a amélioré efficacement la capacité de fret aérien des six pays et stabilisé les chaînes industrielles et d'approvisionnement régionales. La Chine a organisé des activités de promotion de l'économie, du commerce et de l'investissement dédiées aux cinq pays, a partagé son expérience dans la construction de la Zone économique spéciale (ZES) de Shenzhen, a ouvert des centres d'innovation en informatique en nuage au Laos, au Myanmar et au Cambodge, et a mené des projets innovants tels que la télédétection par satellite et les plateformes de mégadonnée pour promouvoir la montée en gamme des industries régionales et la construction de villes modernes. Nous avons accéléré la mise en œuvre du groupe de projets « Bonne récolte pour la Coopération Lancang-Mékong ». Plus de 300 entreprises agricoles chinoises ont investi dans les pays du Mékong et ont augmenté leurs importations de riz, de bovins, de mangues et d'autres produits agricoles de qualité. L'année dernière, le volume des échanges commerciaux de la Chine avec les cinq pays du Mékong a augmenté à contre-courant de la tendance pour atteindre 322,9 milliards de dollars américains, et le volume des échanges agricoles a atteint 24 milliards de dollars américains, tous deux enregistrant une croissance d'environ 12% en glissement annuel.

Nous avons porté la coopération en matière de ressources en eau à un nouveau niveau. Les six pays se sont efforcés d'améliorer leurs capacités de gestion des bassins et ont encouragé l'utilisation rationnelle et durable des ressources en eau à la lumière de la science. En tant que pays situé en amont, la Chine a fait jouer pleinement le rôle de régulation de débit en crue comme en étiage des ouvrages hydrauliques du fleuve Lancang, et a fait tout son possible pour assurer un débit raisonnable de l'eau en aval. Au début de l'année dernière, la Chine a fourni à nouveau un approvisionnement d'urgence en eau en réponse aux besoins des pays du Mékong. La Chine a commencé à communiquer des informations hydrologiques du fleuve Lancang tout au long de l'année et a lancé le site Web de la plateforme de partage d'informations sur la coopération en matière de ressources en eau de la LMC et a aidé les pays en aval à faire face aux inondations et aux sécheresses. La Chine a également mis en œuvre des projets de coopération sur la sécurité des barrages, l'approvisionnement en eau en milieu rural et l'hydroélectricité verte. Elle a organisé des formations et des échanges pour plus de 1 000 personnes spécialisées dans l'hydraulique des pays du Mékong et a achevé la construction de 22 projets de démonstration d'approvisionnement en eau en milieu rural au Laos l'année dernière.

Nous avons réalisé de nouveaux progrès en matière de bien-être de la population. Au cours des cinq dernières années, les six pays ont pleinement mis en valeur le Fonds spécial pour la LMC pour réaliser près de 540 projets au profit des populations dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, des droits des femmes, de l'éducation et de la jeunesse. Le gouvernement chinois a parrainé plus de 30 000 étudiants des cinq pays du Mékong pour qu'ils étudient en Chine, la base d'enseignement et de formation professionnels Lancang-Mékong a formé dans la province chinoise du Yunnan plus de 40 000 travailleurs étrangers, et plus de 11 000 caféiculteurs ont été formés dans le cadre du « projet d'augmentation de la production de café » du Myanmar. La Chine a surmonté les difficultés liées à la pandémie pour construire des locaux des écoles rurales et fournir des équipements photovoltaïques aux pays du Mékong. Les six pays ont tenu le Sommet en ligne des médias sur la LMC et la Semaine de télévision Lancang-Mékong, et ont organisé des interviews des médias des pays du Lancang-Mékong au Qinghai, au Tibet, au Yunnan et dans d'autres provinces pour faire connaître davantage le mécanisme de LMC.

Nous avons construit une nouvelle structure de coopération multidimensionnelle. La LMC a créé un cadre de coopération piloté par les dirigeants, avec une couverture globale et la participation de tous les secteurs, et a pleinement mobilisé la participation active de tous les secteurs, localités et industries des six pays. Du seul côté chinois, près de 50 établissements au niveau central, près de 20 collectivités aux niveaux provincial et municipal et de nombreux think tank, universités, médias et entreprises ont rejoint le processus de coopération. Depuis l'année dernière, les groupes de travail conjoints sur les ressources en eau, l'agriculture et la réduction de la pauvreté fonctionnent efficacement, et le groupe de travail conjoint sur la coopération en matière de capacité de production a organisé des échanges et des sessions de mise en partenariat pour des parcs industriels dans divers pays. Le Centre de coopération environnementale Lancang-Mékong a organisé près de 10 visioconférences pour promouvoir la coopération en matière de gouvernance environnementale et de lutte contre le changement climatique. Le Centre d'échange et de coopération pour la jeunesse Lancang-Mékong a formulé et mis en œuvre un plan d'action triennal visant à promouvoir l'éducation et les échanges de jeunes entre les six pays.